samedi 8 mai 2010

La Fédération française de cuisine amateur reçoit à la Foire de Paris


La FFCA avait organisé hier, vendredi 07 Mai, une soirée VIP réservée exclusivement à ses membres, tous férus de cuisine. Principalement au programme: apéro dinatoire et discussion autour des plans de travail.

Nous avons commencé par renouer connaissance avec les fourchettes connues ... de près pour moi comme Bernadette, du blog Bernie's crumble, qui est une des premières à m'avoir mis la cuillère à la bouche, Clémence qui avait expérimenté l'émission de télé Coté cuisine le même jour que moi cet été à Bordeaux et qui anime le blog les tentations de Clémence, Guillaume, candidat d'un Dîner presque parfait (totalement imparfait à l'entendre raconter l'envers du tournage), sans oublier les pros de la fédération comme Clémence et Mathieu qu'on est toujours heureux de retrouver.

Le cercle s'est élargi autour de Kim, récemment recruté par la fédération, bientôt rejoint par Marine qui fut d'un grand secours pour la prise de vue des plats, Fabien, lauréat de la première manche du concours de cuisine amateur 2010, Nadia, du blog Paprika, la pétillante Nathalie du blog A votre tablier, venue avec Alain, son papa, dont l'aide fut précieuse pour la découpe du jambon.

Une fois achevé le cours de cuisine précédent, la majorité des participants a noué le tablier et s'est trouvée confronté au challenge de l'invention culinaire en devant improviser des bouchées apéritives autour du jambon d'Aoste, fournisseur officiel de la soirée. Un grand nombre d'autres produits étaient disponibles. On a eu l'impression un court instant que nous allions faire un remake de Top chef, c'est vous dire la pression qu'on a ressenti.
Le but étant juste de nous régaler les uns les autres nous avons surmonté notre surprise et je crois que chacun s'est vraiment amusé à être créatif. Virginie s'est proposée pour faire un tandem et j'ai été chanceuse de l'avoir comme coéquipière parce que je me suis brûlée profondément une phalange entière (on ne se méfie pas assez de la puissance d'une plaque à induction quand on n'a pas l'habitude ! Grand merci à l'infirmier Baptiste dont la trousse de secours a aussitôt servi. Je n'ai pas l'habitude de faire de la pub mais très franchement le gel Osmo Soft est quasi miraculeux, appliqué après un point de compression de plusieurs minutes.

Au final les assiettes se sont alignées en nombre impressionnant le long de la vitre qui dissuadait peu le public de tendre le bras. C'était sûrement trop tentant !

Voici pour aujourd'hui la première des deux recettes que nous avons imaginées, Virginie et moi : Cigare de coppa à la poire et au gingembre.

Faire revenir de fines tranches de poire (épluchée) dans de l'huile d'olive chaude (pas brûlante ... je vous aurais prévenus!). Ajouter du miel et du gingembre haché menu. Laisser refroidir dans la poêle.

Couper en deux des tranches de coppa Aoste. Poser dessus une tranche de poire et une feuille de roquette. Poivrer généreusement et rouler. Maintenir par une pique de bois.

Comme nous n'aimons pas le gâchis, nous avions ajouté un morceau de blini (nos camarades avaient découpé des blinis à l'emporte-pièce et avaient laissé des bandes de 0,5 cm que nous avons récupérées et coupées en bouts de 3 cm de long).
Le résultat est intéressant parce que les saveurs sont multiples : acide (citron), amère (gingembre), sucré (miel).
Les textures sont variées entre le fondant de la poire, la mollesse du blini et le presque croquant de la coppa.Nous avons été nombreux à jouer le jeu, avec des associations originales comme Bernadette avec son millefeuille de pain d'épices et de jambon au roquefort, Guillaume avec ses makis à l'omelette, Marine avec ses champignons farcis, Nathalie avec une composition très élégante ... mais quelques-uns ont plutôt focalisé leur énergie sur les dégustations ... ce que nous avons compris comme un bel hommage.

En fin de soirée un jury express a été quasi réquisitionné pour choisir le plat gagnant entre deux nouvelles propositions très différentes. Toutes deux méritaient de l'emporter mais nous avons décidé de privilégier deux critères : la simplicité et l'envie que nous aurions d'intégrer la recette dans notre "best-off" personnel.

Ce sont ces petites aumônières, parfaitement équilibrées en terme de goût qui ont été élues.

Un tirage au sort a ensuite permis à quatre d'entre nous de repartir avec un cadeau supplémentaire. C'est ainsi que j'ai de nouveaux récipients pour faire des crèmes brûlées (décidément le mot me colle à la peau), une numéro de la si appétissante revue Saveurs, un tablier tout neuf, et une plaque anti-adhésive de moules Pyrex dont je vous reparlerai dans quelques jours, le temps d'imaginer quels muffins je vais concocter dedans.

D'ici là j'aurai mis en ligne la seconde recette réalisée avec l'aide de Virginie.

Les photos qui ne sont pas libellées A bride abattue proviennent de la FFCA que je remercie. Vous trouverez un reportage plus complet sur facebook.

1 commentaire:

nathalie a dit…

Bravo pour ton commentaire et suis très touchée par ton article, car ya la photo de mon papa :) lol.
bises
Nathalie

Messages les plus consultés