lundi 15 février 2010

Les étoiles d'or du cinéma

Les cartons d'invitation m'étaient arrivés le jour de mon anniversaire, exhaussant un des mes souhaits : j'allais assister à une cérémonie de remise de prix, la 11° édition des Etoiles d'or du cinéma français que les professionnels de la presse française cinéma devaient décerner ce soir.

Je n'ai pas eu le temps de savourer ma joie que j'apprenais que la soirée était annulée, réglant d'un coup net le dilemme du choix non pas de la jupe mais de la robe de cocktail et surtout la réponse à la question : qui pourrait bien me prêter une robe de cocktail ...

On ne me verra donc pas ce soir au Palace, haut-lieu des soirées parisiennes, ouvert en 1978 par le légendaire Fabrice Emaer, dans une salle de théâtre abandonnée du Faubourg Montmartre, sorte de jumeau du "Studio 54" de New-York. Au sous-sol, "Le Privilège" a constitué une sorte d'annexe privée dès 1980, où les célébrités se sentaient à l'abri des regards et des mouvements de foule. Le jeune Thierry Mugler avait dessiné les costumes des serveurs, et j'ai appris il y a peu de temps que Garouste avait contribué à sa décoration (cf l'Intranquille, que j'ai chroniqué en septembre). Le Palace a connu des moments mythiques comme la métamorphose de Grace Jones. La mort subite de Fabrice Emaer a stoppé net la folie de ces soirées très parisiennes même si le palace est demeuré une référence.

Je me souviens que la crainte des gens branchés de l'époque était de se voir refouler à l'entrée car ses cerbères jugeaient arbitrairement sur la mine. Je n'avais donc jamais osé tenter l'aventure et ce soir ce n'est pas mon beau carton bleu marine et or qui me sera un quelconque sésame.

Selon le communiqué de presse : Pour des raisons de forces majeures techniques sans rapport avec le théâtre le Palace, les organisateurs des Etoiles d'or du Cinéma sont contraints d'annuler la 11ème cérémonie de remises des Etoiles d'Or aux Lauréats de la production cinématographique française. Les trophées seront remis ultérieurement aux Lauréats en comité restreint. Les Lauréats désignés par le vote des journalistes de cinéma et par les membres de l'Académie de la presse de cinéma sont : (voir plus loin)
Les organisateurs présentent leurs excuses aux Lauréats , aux journalistes de cinéma participants , aux invités à la cérémonie et aux dirigeants du théâtre le Palace qui ont tous soutenu cette manifestation en l'honneur de la création cinématographique Français. Jean-Luc Favriau Fondateur des Etoiles d'Or du cinéma depuis 1998.

Comme je ne suis pas rancunière au sponsor qui a fait faux bond au dernier moment (je ne suis pas langue de bois, moi ...) je vais tout de même vous donner la liste des finalistes, avec les gagnants typographiés en bleu. C'est surtout que je me réjouis de savoir Isabelle Adjani étoile d'or pour sa formidable prestation dans la Journée de la jupe, un film que j'avais découvert à la télévision et que je m'étais sincèrement promis de chroniquer ... avant que le temps ne me fasse défaut.

Etoile d’Or du Film français 2009
Les Herbes Folles de Alain Resnais
Un Prophète de Jacques Audiard
Welcome de Philippe Lioret

Etoile d’Or du Réalisateur français 2009

Jacques AUDIARD pour Un Prophète
Alain RESNAIS pour Les Herbes Folles
Bertrand TAVERNIER pour Dans la Brume Electrique

Etoile d’Or du Scénario français 2009

A l’Origine de Xavier Giannoli
Un Prophète de Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri et Nicolas Peufaillit
Welcome de Philippe Lioret

Etoile d’Or du Premier Film français 2009

Les Beaux Gosses de Riad Sattouf
Espions de Nicolas Saada
Qu’un seul tienne et les autres suivront de Léa Fehner

Etoile d’Or du Documentaire français 2009

L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea
La Vida Loca de Christian Poveda
Ne me libérez pas, je m’en charge! de Fabienne Godet

Etoile d’Or du Premier Rôle Féminin français 2009

Isabelle ADJANI dans La Journée de la Jupe
Charlotte GAINSBOURG dans Antichrist
Sandrine KIBERLAIN dans Mademoiselle Chambon

Etoile d’Or du Premier Rôle Masculin français 2009

Yvan ATTAL dans Rapt
François CLUZET dans A l’Origine
Vincent LINDON dans Welcome

Etoile d’Or de la Révélation Féminine française 2009

Pauline ETIENNE dans Qu’un seul tienne et les autres suivront
Julie SOLOWSKI dans Hadewijch
Christa THERET dans LOL

Etoile d’Or de la Révélation Masculine française 2009

Reda KATEB dans Un Prophète et Qu’un seul tienne et les autres suivront
Tahar RAHIM dans Un Prophète
Vincent ROTTIERS dans A l’Origine et Qu’un seul tienne et les autres suivront

Etoile d’Or du Compositeur de Musique Originale de film français 2009

Armand AMAR pour Le Concert
Marco BELTRAMI pour Dans la brume éléctrique
Alexandre DESPLAT pour Un Prophète, L’armée du crime, Et Après, Coco avant Chanel, Chéri

Etoile d’Or du Producteur de films français 2009

Why Not Production
Nord Ouest Films
Les Productions du Trésor

Etoile d’Or du Distributeur de films français 2009

Mars Distribution
Wild Bunch Distribution
Rezo Films Distribution

La soirée devait commencer par un concert en hommage à Francis Lay. Je ne résiste pas à vous donner à voir ou certainement à revoir la célèbre scène de Un homme et une femme et de son non moins mémorable accompagnement musical.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)