mardi 7 juin 2011

Six façons de le dire aux Editions du Moteur

Emilie Frêche et Laure Gomez Montoya ont créé il y a peu de temps leur propre maison d’édition à laquelle elles ont donné un nom qui connote l’univers du cinéma, les Editions du Moteur. Elles publient des histoires courtes destinées à être adaptées … bien entendu au cinéma.

Leur logo est un livre qui s’ouvre sur 6 pages colorées, comme autant de genres littéraires : comédie, historique, drame psychologique, comédie romantique, polar, engagé. Et c’est un auteur différent qui s’attelle à chacun, en l’occurrence David Foenkinos, Mercedes Deambrosis, Christophe Ferré, Sophie Adriansen, Nicolas D’Estienne D’Orves et Yasmina Khadra.

Résultat six nouvelles très différentes en terme de genre, puisque c’est le but, mais aussi en terme de style, ce qui fait qu’à peine une « façon » achevée on a envie d’en entamer une autre.

De David Foenkinos j’avais apprécié (chez d’autres éditeurs) la Délicatesse et la biographie romancée de John Lennon. Je continue à aimer sa manière très personnelle de camper un personnage. Il s’agit cette fois de Bernard dont la vie dérape bêtement et qui se retrouve à plus de cinquante ans devoir réintégrer sa chambre de jeune homme chez ses parents. Un thème qui est aussi celui du dernier livre de Jeanne Benameur, les Insurrections particulières, paru cette année chez Actes sud.

De Sophie Andriansen je connaissais Je vous emmène au bout de la ligne, qui était son premier ouvrage, coécrit avec Rodolphe Macia. Elle a imaginé un retournement de situation fort habile et plutôt jubilatoire auquel elle a donné un titre que l’on peut diversement interpréter : Santé ! C’est de toute évidence un auteur à suivre.

De Nicolas d’Estienne D’orves je venais de lire Je pars à l'entracte (chez Nil Éditions) à propos duquel je n’ai pas encore écrit de billet. Son Coup de fourchette ne pouvait que me réjouir puisque le blog est alternativement culturel et culinaire. J’ai pris plaisir à décoder les clés de la trame qui est plaisamment cousue de ficelle comme un rôti prêt à passer au four.

Les trois autres ne déméritent pas et on aimerait poursuivre la découverte de chacun au travers d’histoires plus longues. C’est tout le mérite de ces « bonnes » nouvelles.

Editions du Moteur : http://leseditionsdumoteur.fr/

1 commentaire:

Sophielit a dit…

Merci Marie-Claire pour ce retour de lecture ! Et... santé !! ;)

Messages les plus consultés