jeudi 13 novembre 2008

Tout ce qu'on peut faire avec un ticket de métro

A l'instar de A.M. Homes qui intitule son dernier roman (un succès de la rentrée littéraire) "Ce livre va vous sauver la vie" j'aurais pu titrer "Save your money more". Parce qu'en anglais "to save" a la double signification de sauver et d'économiser.

Autant la lecture de Homes est une remise en question positive sur notre société autant j'aimerais que ce billet vous permette de reconsidérer votre façon d'utiliser les transports en commun en région parisienne. Vous allez comprendre comment voyager très loin pour pas cher.

D'accord, aller d'un point à un autre est un vrai casse-tête et source de désagréments multiples :
- les embouteillages,
- la pollution,
- la promiscuité ..., pour être serré comme des ...

Si vous optez pour les transports en commun pour avoir un comportement "citoyen" au lieu de voyager égoïstement seul dans votre voiture (à supposer que vous en ayez une) vous me direz que c'est aussi ruineux. Les jeunes ne veulent pas "gâcher" leur argent de poche en tickets de bus, métro, RER. Les parents n'en peuvent plus de mettre sans cesse la main dans le porte-monnaie pour financer leurs sorties, sans parler des amendes s'ils voyagent sans billet.

Alors permettez-moi quelques conseils :
  1. On n'achète pas son ticket dans le bus, mais AVANT, par série de 10, qu'on appelle "carnet" (c'est un message personnel à mes enfants)
  2. On les achète dans les stations de métro, de RER mais aussi au tabac du coin, chez le marchand de journaux ... tous les distributeurs agréés reconnaissables au panneau vert RATP (quand j'aurai le temps j'ajouterai une photo)
  3. On privilégie les liaisons métro-métro ou bus-bus ou bus-tramway
  4. C'est là que cela devient quasi magique pour faire du porte-à-porte parce qu'on peut faire autant de trajets que l'on veut avec un seul et unique ticket que l'on compostera à chaque changement pourvu de ne pas dépasser la durée de 1 heure 30.
Cela ne fait pas très longtemps que cette disposition existe pour les combinaisons bus-bus ou bus-tram. Pour une fois qu'on a une bonne nouvelle à partager réjouissons-nous !

Ce ticket s'appelle dans le jargon RATP "ticket +" mais c'est, je le rappelle, le ticket normal de base. Allez comprendre !

Démonstration : pour aller de ma petite ville de banlieue (10 km seulement de Paris) à la Porte de Versailles :
*soit je prends bus+RER+métro, ce qui va me couter, si j'achète à l'unité : 1,60+2,20 soit 3, 80 (ou 1,14+1,76 soit 2,90 prix carnets). Vous remarquerez que je garde le billet RER pour prolonger par le métro.
*soit je combine bus+bus+tramway et là cela me coute 1, 14 euros, pas plus.

J'espère que vous êtes convaincus.

Derniers conseils : ouvrez l'oeil et vérifiez l'horaire de compostage. Un des bus que j'ai pris dimanche dernier était resté à l'heure d'été. Cela aurait été compliqué de prouver que j'avais respecté le créneau des 90 minutes. Sachez aussi que cela ne marche pas comme çà pour le Noctilien.

Vous ne me croyez pas : allez vérifier sur le site de la RATP. Mais je vous préviens, c'est compliqué de s'y retrouver. Militons pour qu'ils simplifient comme l'a fait la nouvelle municipalité de Bar-le-Duc. Cliquez sur le site des transports urbains. Je vous mets au défi d'y trouver leurs tarifs. Et pour cause : c'est totalement gratuit depuis le 1er septembre dernier.
Plus d'excuse pour ne pas prendre les transports en commun. Et quelle économie pour tous (plus de tickets, plus de guichets, plus de contrôleurs, plus d'amendes ....) enfin presque car seuls les habitants ne paient pas.

Mais saluons quand même le progrès en région parisienne, même si on aimerait que cela soit plus pratique encore, surtout le dimanche parce qu'avec le xxx qui ne roule pas, le zzz qui s'arrête avant le teminus, le yyy qui est dévié, j'ai mis plus de deux heures pour rentrer entre 18 et 20 heures, dont les 30 dernières minutes en marche à pieds. Pour, rappelons, moins de 10 km.

Maintenant rien n'empêche les plus courageux, les plus sportifs et les plus astucieux d'utiliser leur vélo. Ne rêvons pas, nous n'aurons pas des pistes cyclables partout. Mais on pourrait au moins assouplir les conditions de circulation sur les trottoirs. Et ajouter des points d'accrochage parce que c'est de plus en plus dur de "garer" son vélo là où on veut s'arrêter.

On peut aussi combiner le tout en l'emmenant dans le RER. C'est permis. Mais pas aux heures de pointe (trop beau !) Et quand les ascenseurs sont bloqués je ne vous raconte pas les péripéties pour remonter en surface avec la bicyclette.

En ces temps qu'on annonce difficiles la nouvelle valait bien un article sans doute. Et pour les sceptiques, qui ne croient que ce qu'ils voient, pour vérifier ou ... pour aller plus loin dans une information très foisonnante : http://www.ratp.fr/

4 commentaires:

MMN a dit…

Bon, il existe une autre solution adoptée depuis plusieurs années : la carte Navigo! Plus d'achat de tickets au carnet, la possibilité de passer du fer (métro) au bus sans contrainte ;-)
A noter que la RATP a fait d'énormes progrès pour les jeunes, rmistes, chômeurs... la carte est quasi gratuite !!

L'initiative de Bar le Duc est intéressante... te demande-t-on de montrer une carte quand tu rentres ? Carte que tu ne peux avoir que si tu habites la ville ? Dans ce cas, il faut quand même prévoir des contrôleurs pour les "horribles externes" qui viennent profiter des transports en commun sans payer d'impôts locaux !!

marie-claire a dit…

Je ne sais pas tout sur l'expérimentation de Bar-le-Duc mais elle m'a semblée suffisamment innovante pour être citée. C'est à suivre en termes de conséquences.
Selon mon habitude, j'ai informé la mairie du contenu de mon article pour qu'il puisse être corrigé si j'avais mal interprété.On ne m'a signalé rien qui doive l'être.
Tous ceux qui voudraient en savoir plus peuvent s'adresser à
Mairie de Bar-le-Duc
12, rue Lapique
55000 BAR LE DUC
tél : 03.29.79.56.21
Fax : 03.29.79.63.50
communication@barleduc.fr

Je précise que je n'y connais personne en particulier. J'ai agi de ma propre initiative.

Cuisine Framboise a dit…

A mon époque parisienne;-)...Il y avait une carte orange mensuelle annuelle comme on voulait... C'était par zone, très pratique! On aurait régressé? C'était Mamie Framboise vous parle des Tropiques @+ marie-Claire

marie-claire a dit…

Claudia, je te rassure, la carte Orange existe toujours et nous n'avons (sur ce point) pas régressé, au contraire.
Le billet unique pour circuler 1 heure 30 est nettement plus économique dès lors qu'on réside loin du centre de Paris et qu'on ne veut pas voyager un mois durant. Mais ce n'est pas le même usage. C'est plus du "coup par coup". Tu pourra juger toi-même à ton prochain séjour.

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)