mercredi 16 octobre 2013

Les sucreries de Mélodie

Le billet aurait du être publié en septembre mais (pardon pour ceux qui le savent) les soucis de connexion ont bouleversé mon planning de parution. C'est parce que j'ai trouvé une solution impromptue que je peux enfin vous raconter l'après-midi que j'ai passé auprès de cette jeune femme inventive.

Si vous n'allez pas dans la boutique de Mélodie Asseraf, qu'elle a conçue d'ailleurs comme un show-room vous aurez une autre occasion de la rencontrer bientôt : elle sera présente au Salon du Chocolat !

C'est peu dire qu'elle aime la couleur. L'ambiance est girly à souhait. Rien d'étonnant à ce que l'endroit soit privatisé pour des buffets d'anniversaire de hordes d'enfants, ou des enterrements de jeune fille, mais pas que ...

Craquer pour croquer, telle est sa devise. Pas question de l'oublier : elle l'a écrite en lettres d'or sur les murs.

Sa passion pour les sucreries est sans bornes et remonte très loin. Ce n'est pas une légende. Son arrière grand-mère résidait au Plaza Athénée. C'était un émerveillement de lui rendre visite. La vocation de Mélodie est née le jour où elle put accéder aux cuisines.

Maintenant qu'elle en a fait son métier elle n'a de cesse de retrouver les goûts de l'enfance, tout en leur donnant une touche de peps. Elle adore la guimauve qu'elle aime fondante et parfumée. Elle la propose au coquelicot.
Elle a eu la chance de beaucoup voyager. Partout elle a gouté ce qui se fait en sucrerie, mais aussi des fruits particuliers, et les desserts fétiches de chaque pays, ce qui a forgé son ouverture d'esprit. Elle montre, à chaque retour, qu'on peut toujours  introduire une variation. Son pop-corn prend toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, jusqu'à au bleu du parfum barbe à papa.
Ses propositions sont toujours ludiques. Le sucre est moulé en forme de baiser ou d'escargot.
La décoration des cupcakes est très élaborée. Elle peut aussi les disposer en bouquet à poser sur un centre de table. Bientôt ce sera avec des donuts qu'elle surprendra sa clientèle.
Et quand elle reste dans le classique avec des macarons (mais elle en conçoit aussi de salés) c'est le design de la boite qui est alors travaillé. Ses emballages sont toujours très pensés, aussi beaux à voir que ce qui est à l'intérieur est bon à déguster.
Ses cookies sont d'apparence sobre mais ils ne sont pas calibrés. C'est la texture qui fait la différence avec ce qu'on connait, avec un extérieur croustillant, un cœur tendre et onctueux. En plus il est raisonnable en sucre et joue l'équilibre entre les noisettes caramélisées et le chocolat noir ou entre les amandes effilées et le chocolat blanc.
Elle a imaginé un concept de coffret cadeau, différent chaque mois, regroupant 5 produits tous fait maison bien entendu, que l'on peut offrir en lieu et place du traditionnel bouquet de fleurs. Elle aime relever les défis, comme celui d'organiser un cocktail à thème.
La boutique n'est pas à proprement parler une pâtisserie mais Mélodie travaille sur commande pour satisfaire les envies. Ses tartes aux fraises et ses cakes (personnalisés tant qu'à faire, sans que cela coute plus cher) ont un beau succès dans le quartier. Elle vend aussi sur Internet et peut assurer une livraison sur tout Paris.
Mélodie sera à l'aise au Salon du Chocolat car elle préfère le chocolat à la pâtisserie, même si la réalisation d'une Tatin maison est une de ses spécialités. Sa carte de visite place les chocolats devant les pâtisseries et les confiseries. Il lui reste une grande marge de progression, comme la proposition de glaces. Elle qui les adore ne s'est pas encore lancée dans leur réalisation, sauf pour les intimes. Quant au salé, elle prépare des séries d'amuse-bouche pour les cocktails.
Les Sucreries de Mélodie
68 avenue de Versailles - 75016 Paris
07 77 72 77 12
Ouverte du lundi au samedi de 11 h30 à 13h et de 17h à 20 h30
Site www.lessucreriesdemelodie.com
A entendre Mélodie la confiserie semblerait simple. Pas si sur... mais pour ceux qui voudraient se lancer j'ai sélectionné quelques ouvrages.

Dans le Fait maison spécial USA (Hachette) on trouvera tous les classiques de la pâtisserie américaine, les donuts, les cupcakes et les whoppies ... et puis aussi les fudges et le pop corn.

Dans la série 50 Best (toujours chez Hachette) un numéro spécial est consacré à ces bonbons gélifiés que l'on pourrait avoir envie de transformer en confiserie.

Enfin, chez First, un opus de Toquades vous dira tout sur les caramels.
Mais ce sera tout de même plus simple de les gouter chez Mélodie ...

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés