dimanche 31 mai 2015

Un petit caprice maman ... pour la fête des mères !

J'ai eu l'occasion de consulter les résultats d'un sondage réalisé par Ipsos en mars 2015 concernant les avis, opinions et intentions à propos de la fête des mères, recueilli auprès d'un échantillon représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus. 

Il s'agissait de savoir quelles mamans étaient les femmes françaises ? Qu’est-ce qui est en train de changer ? Jusqu’où les mamans sont-elles prêtes à aller pour faire plaisir à leurs enfants ? Et comment se situent les pères dans tout ça ?

Cette étude était commanditée par une marque qui s'intéresse depuis longtemps à l'évolution de la famille et qui, après avoir fêté régulièrement les amoureux, au moment de la Saint-Valentin, voulait se recentrer sur la famille plus élargie.

On peut s'étonner qu'un fromager s'interroge à ce sujet mais il suffit de se souvenir que leurs spécialités sont faites de lait et que cet ingrédient est l'aliment qui a la plus forte connotation maternelle.

Si on peut avoir envie de se faire un petit caprice à deux, en amoureux, pourquoi ne pas l'élargir au duo mère-fils ou fille ? D'autant qu'il existe désormais plusieurs formats et conditionnements, et que ce fromage plait autant aux adultes qu'aux enfants.
La fête des mères revêt toujours une forte signification pour les Français. 9 français sur 10 déclarent qu'ils la souhaiteront à leur maman ? Et de tous les cadeaux possibles les mamans aiment par dessus tout recevoir un objet qui a été fait à leur intention.

L'étude confirme les assertions d'Elisabeth Badinter : on ne naît pas maman ou papa mais on le devient !

 Pour les mamans, avoir des enfants est d’abord et avant tout synonyme d’amour (64%), loin devant le nécessaire sens des responsabilités (53%) et le bonheur d’être mère (43%). Rares sont celles qui considèrent que la maternité est une fatigue (7%).

 Pour autant, lorsque l’on n’a pas d’enfant, on ne voit pas les choses du même œil ! Moins d’une femme sur deux qui n’a pas encore d’enfant fait rimer maternité avec amour (49%). Elles pensent, bien plus souvent que les autres, que les enfants, c’est d’abord des responsabilités (60%), des contraintes (15%) ou de la fatigue (14%), ce qui signifie sans doute que la maternité est une crainte pour ces personnes là. Du côté des hommes sans enfant : seul un tiers fait rimer amour avec paternité (33%). 1 homme sans enfant sur 5 déclare que devenir père, est synonyme de contraintes (21%).

 Lorsque l’enfant survient, une majorité de pères et de mères parle alors d’amour et de bonheur.

 Pendant longtemps, il a été entendu que l’adolescent avait son propre territoire dans lequel il est difficile, voire impossible, d’entrer pour un père ou une mère : sa chambre, ses goûts, ses activités, ses amis, etc. Les nouvelles technologies sont en train de changer la donne et en partie la nature de leurs relations : 87% des mamans disent envoyer des sms à leurs enfants, 79% leur envoient des mails, 46% échangent avec eux sur les réseaux sociaux.

Le partage va très loin : elles échangent non seulement du temps avec eux (68%) mais ont de nombreuses activités en commun : faire du shopping (72%), aller au cinéma (65%), écouter les mêmes chanteurs qu’eux (60%), regarder des séries (55%), lire les mêmes livres (52%), aller voir des concerts ensemble (49%), voire pour certaines échanger leurs vêtements (30%). Les sujets sensibles sont souvent abordés en commun : les histoires de cœur (55%) et la sexualité (50%).
 La fête des mères devrait s’imposer comme une évidence. 86% d’entre elles recevront un coup de téléphone ou une visite de leurs enfants, 64% partageront un repas en famille, tandis que 66% recevront un cadeau de leurs enfants, et 53% de leur compagnon. Et quel que soit l’âge des enfants, chacun aura ses propres idées de cadeaux (60%) !

 Si les mamans plébiscitent le cadeau fait main (27%) elles rêvent aussi d’un moment de bien-être (24%), de recevoir des fleurs (23%) et une sur cinq (18%) ose le rêve de se voir offrir un voyage pour embarquer avec toute leur tribu, compagnon et enfants (57%).

 Pour ce qui est de la fête des pères, les enfants semblent moins ressentir la nécessité de la célébrer (58% des Français la fêtent et 30% seulement le font systématiquement).

 Parmi les noms de personnalités soumis à l'appréciation des personnes interrogées, Simone Veil est la maman que les Français auraient rêvée d’avoir et Sophie Marceau, celle à laquelle ils aimeraient le plus ressembler, tandis que Valérie Trierweiler arrive en dernière position dans toutes les catégories testées, on se demande bien pourquoi ...

 Simone Veil incarne un modèle de mère, celle qui a su à la fois mener de front sa vie de maman et sa carrière politique. Elle arrive devant Annie Duperey, la maman idéale d’ "Une famille formidable" depuis maintenant 22 ans, Michelle Obama et Meryl Streep. La jeune maman complice de "Lol", Sophie Marceau, ferme la marche de ce top 5.

 En ce qui concerne la mère à laquelle les femmes aimeraient le plus ressembler, Sophie Marceau, qui est la plus jeune, remporte la palme devant Michelle Obama, Simone Veil, Annie Duperey et Monica Belluci.

 Pour ce qui est de confier ses enfants à une autre femme, le choix des parents se porte en premier sur Michelle Obama. Sans doute parce qu'elle protège du mieux qu’elle le peut l’intimité de ses deux filles depuis l’élection de son mari. Annie Duperey arrive juste derrière avec... Simone Veil, toujours dans le classement de tête.
Ces résultats ne me surprennent pas et je me sens en phase avec les mères et les enfants. J'ai d'ailleurs reçu un cadeau fait maison par ma fille, ou plutôt deux, ce qui témoigne combien je suis comblée.

Elle avait tenu à réaliser elle-même une tarte au citron et des meringues qui se révélèrent d'une douceur inégalée que nous avons partagé en famille.

Il est amusant de constater la blancheur de ces délicieuses petites choses, de la couleur du lait, ... de celui dont on fait les fromages évidemment.
J'ai reçu aussi de mes enfants, non pas exactement des fleurs, mais des plantes aromatiques, ultime preuve s'il en faut que je suis bien une personne comme tout le monde.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés