mercredi 17 février 2016

Tout ce qu'on pouvait faire (ou presque) au Salon des Thermalies cette année

Il y a des dizaines de salons sur des sujets tous intéressants, mais celui des Thermalies conjugue beaucoup de mes centres d'intérêts. Surtout cette année en proposant pour la première fois des ateliers culinaires.

Concilier santé avec gourmandise n'est pas nouveau. Michel Guérard en fut le précurseur à Eugénie-les-Bains. Il n'empêche que c'est toujours intéressant de constater que le mouvement est suivi.

Aux Thermalies cette année l'ampleur des propositions était si large que bien entendu je n'ai pu que survoler quelques-unes. J'ai tout de même :

... dégusté une recette légère
C'est ainsi que j'ai suivi la réalisation d'un Tiramisu à la betterave Chioggia et aux agrumes par le chef Thierry Giannini de l'Hôtel Mercure du grand Hôtel des Thermes de Bride-les-Bains, station thermale savoyarde spécialisée dans le traitement de la surcharge pondérale et en rhumatologie.

La devise de la station est : A Brides, on se débride. C'est là qu'a été tourné en 2012 le film Mince alors ! réalisé par Charlotte De Turckheim avec Lola Dewaere et Victoria Abril.

Le chef a à coeur de proposer une cuisine attractive et cherche constamment de nouvelles saveurs et astuces. Tout en pelant à vif des segments de citron vert il nous conseille de conserver les épluchures, et de les blanchir 5 fois et de les confire comme des orangettes. Et si on a un doute sur l'origine des citrons on les lave auparavant à l'eau chaude pour les débarrasser des pesticides. De toute façon l'eau bouillante permettra d'éliminer les traces de traitement.

Il prend du citron vert mais la variété jaune peut convenir.
La betterave qu'il utilise vient d'Italie. Il a cuit 80 grammes de ce légume 25 à 30 minutes à l'eau bouillante avant de la peler. Cette Chioggia est marbrée, fine ne gout, plus sucrée que la betterave classique et elle tache moins que sa cousine. Devant nous il l'a fait revenir dans 20 grammes de miel sans colorer. Il déglace avec un jus de citron et autant d'orange. C'est parti pour 4 à 5 heures au réfrigérateur.

Il avait tout apporté dans des sachets sous vide, n'ayant nul besoin de peser pendant la démonstration.

Maintenant il blanchit deux jaunes d'oeufs avec 20 grammes de sucre en poudre, ajoute 60 grammes de mascarpone (contrairement au fromage blanc cet ingrédient supporte la chaleur), fouette une minute et complète avec 100 grammes de fromage blanc à 3,6% (c'est celui qu'on désignait auparavant sous le terme de 20%), puis les zestes de citron vert, puis deux blancs en neige pas trop fermes (en soulignant que contrairement à une matière grasse cela apporte du moelleux sans aucune calorie, et que techniquement il vaut mieux commencer à battre lentement puis augmenter la puissance).

On dépose un peu de coulis de betterave au fond de chaque verre, puis la mousse. On décore avec les segments de citron et quelques bâtonnets de betterave crus ou cuits et quelques gouttes de coulis.

Le chef donne ses conseils avec bienveillance. Le coulis de betterave peut devenir vinaigrette en ajoutant vinaigre, sel et poivre, et plus tard un peu d'huile. Et quand on emploie de l'alcool il est recommandé de flamber et de cuire 7 minutes pour avoir le goût sans les calories.

... adopté le conseil beauté-santé de Madame de Sévigné
Elle vantait les vertus de l'eau de Vichy Célestins, naturellement gazéifiée, et bicarbonatée. En boire un verre d'eau à jeun assure un teint frais et de bonnes digestions. Elle est également excellente pour accélérer la récupération des sportifs après l'effort.
Quant aux pastilles, on doit leur existence au chimiste Jean-Pierre-Joseph d'Arcet depuis 1823, et sont encore estampillées du nom de ETAT. Une confiserie riche en sels minéraux, c'est plutôt original. Celles qu'on achète en pharmacie équivalent chacune à un verre d'eau en terme de quantité de sels minéraux.

Les propriétés anti inflammatoires de l'eau de Vichy sont utilisées en cuisine. Notamment par les chefs du restaurant N3 du Vichy Célestins Spa Hôtel qui a reçu le trophée de l'innovation culinaire en 2014. Ce n'est pas là-bas que j'ai gouté la spécialité locale, la Vichyssoise, qui est une soupe froide à base de poireaux, mais en Espagne. Il n'empêche que cela reste un souvenir mémorable.

... bu de l'eau de bouleau
J'avoue, je ne me souviens pas vraiment du goût, si ce n'est qu'il était de saveur agréable et légèrement sucrée. On appelait autrefois le bouleau arbre de la sagesse, et la sève de cet arbre est connue en Europe occidentale depuis le Moyen Âge pour se vertus diurétiques. Sa consommation est une tradition dans de nombreux pays nordiques, en particulier en Finlande qui avec ses forêts à perte de vue, offre un biotope favorable à de grandes récoltes.
On recommande des cures de trois semaines, à jeun, à raison d'un petit verre. Comme cette eau (de marque française, avec une récolte finlandaise) est désormais en vente chez Colette vous pourrez tester les eaux florales Limpija sans attendre les Thermalies 2017.
La même entreprise a conçu des sérums culinaires bio sous la marque Oleya. J'ai testé le parfum basilic sur une tarte aux pommes.

... fait l'expérience de la cryothérapie
Je n'ai jamais reçu la photo prouvant que j'y étais, à moins 170° si mon souvenir est bien exact, et avec le sourire également. Cet l'appareil est encore très rare mais il va prendre un essor foudroyant, forcément puisque il vous "remet les pendules à l'heure" en trois minutes.

Initialement réservée aux sportifs de haut niveau, mais employée depuis 35 ans au Japon et dans les pays nordiques, cette technique est confortable parce que l'azote provoque un froid sec en moins de trente secondes. Ses bienfaits ont été prouvés en rhumatologie, traumatologie, cardiologie et médecine du sport pour ne citer que les plus importantes.
On entre dans une cabine Cryo-Jet vêtu d'un peignoir, avec des chaussons isolants aux pieds, et une fois le peignoir retiré la température baisse brutalement. On est invité à tourner sur soi pour ne pas s'ankyloser et à claquer des doigts. Le contact est permanent avec l'opérateur qui surveille notre rythme cardiaque et notre bien-être.

Très franchement je me serais crue dévalant une piste de ski au printemps, quand c'est le plus agréable. J'avais quelques douleurs (de tension nerveuse sans doute) entre les omoplates qui ne sont pas réapparues depuis et je me suis sentie en pleine forme après cet exercice facile, très couteux en calories, ce qui est un bonus supplémentaire.

Un traitement comparable peut se faire sur le visage et le décolleté avec un autre appareil agissant sur la vaso-dilatation et la vaso-constriction. On a ensuite le teint plus clair, la peau plus ferme. J'étais sceptique, presque inquiète parce que j'étais enrhumée (avant). J'ai été convaincue et je pourrais vite devenir une adepte.
De tels produits témoignent que les Thermalies, qui sont autant le salon de l'eau que celui du bien-être, ont un rôle dans la révélation de tendances. Des conférences publiques ont été organisées avec un vif succès autour de thématiques comme les cures post-cancer du sein, ou le burn-out.

... et de la beauté alliant la santé
Le Salon est aussi une formidable vitrine pour comparer quelques offres dans l'univers du Spa et des produits de beauté. Deep Nature a un gel douche corps et cheveux très agréable, mais qui n'est en vente à Paris qu'au Saint James. L'histoire de la marque a commencé en 2004 à Deauville mais elle a déjà une vraie signature sensorielle.
Les produits de la gamme BioCarnac sont crées sur des bases biologiques naturelles et fabriqués à partir d'eau de mer de Carnac concentrée et d'algues bretonnes, avec des vertus isotoniques. Ils sont certifiés et labellisés Cosmébio et écocert.

Par exemple le Masque Fondant Hydratant peut s'appliquer en une couche fine sur le visage et le contour des yeux qu'on laissera poser quelques instants pour obtenir un effet coup d’éclat. Pour un résultat plus intense, on optera pour une couche plus épaisse à laisser jusqu’à complète absorption du soin par la peau.
Pour la première fois la Sultane de Saba était présente aux Thermalies. En toute légitimité puisque cette marque française, fondée par Vanessa Sitbon, a été récompensée par deux fois pour la qualité et l'innovation de ses produits.

Le concept repose sur un rituel très ancien et précieux de la mise en beauté de la femme orientale, dont le secret est transmis de mère en fille et de génération en génération. L'invitation au rêve et au voyage est une promesse tenue à travers des produits conçus artisanalement à partir de matières et senteurs provenant de pays différents selon des recettes ancestrales, sans paraben, cela va de soi.

Je succombe presque avec la ligne Sur la route des délices parce que la fleur d'oranger me rappelle des souvenirs heureux. Cette ligne entre d'ailleurs en quelque sorte dans l'ADN de la marque car elle comporte de l'huile d'argan, s'inscrivant dans la culture du hammam.

Au fur et à mesure on peut se laisser conduire vers de nouvelles découvertes comme le Japon ou Bali.
En attendant je vais bientôt découvrir un établissement breton, le Spa Marin du Val André et je vous raconte tout (presque) à mon retour. C'est promis. Plus tard je compte faire l'expérience du thermalisme ... probablement à Vichy.
En janvier 2017, les Thermalies fêteront leur 35 ème anniversaire, toujours au Carrousel du Louvre. Peut-être ferez-vous partie des 32 000 visiteurs ?

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés