Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

dimanche 17 avril 2022

La lumière était si parfaite de Carène Ponte

Les lectures se suivent et ne se ressemblent pas. Je serais probablement passée à coté de La lumière était si parfaite si ce roman ne figurait dans la sélection du Grand Prix des Lecteurs 2022 que m’adressent les éditions Pocket.

Et pourtant Carène Ponte n’en est pas à son coup d’essai. Après s’être autocensurée pendant des années elle s’est mise à écrire, et a publié 9 livres en 5 ans.

Elle ne va pas chercher loin son inspiration qu’elle puise dans le quotidien, lequel offre des possibilités infinies de fiction. Sa plume est légère mais précise et fait mouche à chaque page.

Elle a beau se situer dans l’univers du feel-good, autrement dit de la littérature qui a une fin heureuse, cela ne l’empêche pas d’aborder des sujets graves et sérieux. Dans celui-ci, elle traite du risque de s’oublier quand on est victime de surcharge mentale. Être femme au foyer peut confiner à la prison sans qu’on y prenne garde. Il faut réfléchir à ce que masque par exemple l'interrogation apparemment sympathique comme Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ? suggérée au moment de la préparation du repas familial … comme si sa responsabilité incombait strictement et uniquement à "la maîtresse de maison" alors qu'en fait c'est celle de tous.

Voilà le genre de proposition assassine que Carène a l'art de nous mettre sous le nez. Du coup, on réfléchit. Elle tord aussi le cou à plusieurs idées reçues dans ce roman qui apporte un peu de fraicheur dans nos ciels moroses.

J'ai tout de suite songé à la photographie en découvrant le titre et je dois dire que ce n'était pas une fausse piste. pour le reste, les surprises étaient régulières. J'ai beaucoup aimé voyager avec Megg, sa délicieuse copine et même son ado rebelle. J'ai remonté le temps en leur compagnie à la recherche du passé surprenant de la mère de l'héroïne.

J'ai maintenant envie de lire les précédents ouvrages de l'auteure, qui sont tous parus en poche chez Pocket  comme Tu as promis que tu vivrais pour moi, Avec des Si et des Peut-être, D’ici là, porte-toi bien. La jeune femme tenait le blog Des mots et moi (il me semble qu'elle ne poste plus, logique vu le nombre de livres qu'elle publie) et fut lauréate du Prix e-crire au féminin.

La lumière était si parfaite de Carène Ponte, paru chez Fleuve Editions le 15 avril 2021 puis en édition Pocket le 7 avril 2022

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)