Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

jeudi 26 mai 2022

Tête de Pioche, Les bébêtes du Bayou, par Brrémaud et Rigano

Je lis peu de BD ou de romans graphiques et il faut que j’y sois poussée, comme ce fut le cas avec La conférence. Pourtant je fais de belles découvertes régulièrement dans ce genre vers lequel je ne vais pas spontanément.

Je n’aurais pas ouvert Tête de pioche s’il n’avait pas figuré dans la sélection du Challenge NetGalley. Je le pensais exclusivement destiné à des enfants.

Il est vrai que ce sont eux la cible, mais des adultes, surtout s’ils sont comme moi allés en Louisiane, prendront plaisir à cet album.
Dans un chalet de haute montagne, Tête de Pioche est une toute jeune orpheline qui vit avec sa mamie adorée… et lui donne bien du fil à retordre, d’où son surnom ! Un jour arrive une lettre de sa grande sœur lui apprenant qu’elle vient d’être engagée dans un spectacle de claquettes à La Nouvelle-Orléans.
Ni une ni deux, voilà Tête de Pioche, aussi intrépide qu’audacieuse, qui décide de fuguer pour admirer sa sœur sur scène ! Le voyage est long mais ne l’effraie pas : elle sait qu’elle pourra compter sur ses amis, les bêtes à poils et à plumes, pour lui venir en aide. Et elle en aura bien besoin !
Arrivée à La Nouvelle-Orléans, Tête de Pioche croise la route de trafiquants qui l’enferment dans une cage en compagnie de bestioles les plus variées. Heureusement, la petite a de la suite dans les idées. Et, surtout, elle maitrise le langage des animaux…
Je dois d’emblée dire que tout en l’ayant lu en numérique, comme tous les titres proposés dans le cadre de ce challenge, je n’ai eu aucun mal à le faire dans l’application dédiée car l’ouvrage s’affichait page par page, avec la possibilité de zoomer pour mieux voir certains détails. Après le souci de lecture de Evidemment Martha, il était important de le préciser.

Sur le plan graphique, le contraste est saisissant entre la montagne où vit la gamine et la mangrove qu’elle doit traverser pour retrouver sa soeur. Les couleurs sont éclatantes.

Le scénario est assez convenu. On se doute que Tête de pioche revendra saine et sauve au bercail après des rebondissements qui d’une certaine manière rappellent les aventures de Pinocchio. Tout cela est logique mais on ne peut qu’approuver la morale de la fin, promettant aux lectrices et lecteurs que quand on croit en quelque chose tout devient possible.

On nous laisse avec la promesse que d’autres albums suivront. Qui sait, Tête de Pioche est peut-être la Fifi Brindacier de demain …

Tête de Pioche, Les bébêtes du Bayou par Brrémaud et Rigano, Dargaud éditeur, en librairie le 3 juin 2022
Chroniqué dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)