dimanche 8 mai 2022

Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux d'Emily Blaine

J'adore les titres longs comme des jours sans pain, pardon pour le jeu de mots mais je n'ai guère l'habitude de chroniquer un livre de romance. Je me suis inscrite au Challenge Netgalley pour sortir de ma zone de confort et me voilà réjouie avec le petit dernier d'Emily Blaine au titre consensuel, Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux.

Ce n'est pas un hasard si cette auteure est qualifiée d'ambassadrice de la romance française. Sa célébrité dépasse largement son lectorat puisque je connaissais son nom. J'ai donc ouvert le fichier de son roman en deuxième position, après Un fauve, ce qui témoigne de mon intérêt à la découvrir.

Le livre a beau être publié dans les prochains jours, il démarre en 2017, bien avant que les relations humaines soient perturbées par l'épidémie de COVID. J'imagine que ce contexte compliquera les romances …

Si le titre est sympathique il aurait pu être "Un jour peut-être", qui représente la promesse qu'Emma fait régulièrement à Tristan.
Tristan est photographe, Emma est médecin. Depuis leur rencontre lors d’un mariage, Tristan est convaincu qu’elle est la femme de sa vie. D’ailleurs, le destin semble d’accord avec lui : il ne cesse de mettre Emma sur sa route. Mais toujours le timing et les aléas de la vie les empêchent d’être ensemble. Alors, Tristan attend. Et Tristan y croit, pour eux deux. Mais après huit ans de relation en pointillés, de fuites d’Emma et de rupture sans explication, ne serait-ce pas le moment d’avancer pour de bon ? Soit il va tenter sa chance une dernière fois, soit il tournera définitivement la page de cette histoire… soit il retrouvera enfin celle qu’il aime.
J'ai aimé le reversement des clichés habituels de la séduction puisque l'histoire est racontée essentiellement du point de vue masculin et il est agréable de lire ses inquiétudes. Les personnages féminins sont solides et puissants, mais bien entendu pas dénués de sentiments et de craintes. Enfin l'amitié tien une place aussi essentielle que l'amour.

Je me suis demandé qu'est-ce qui caractérisait le plus un livre de ce genre, probablement l'omniprésence des dialogues au détriment des descriptions. On a en tout cas l'impression d'avoir entre les mains un scénario et on a la capacité de "se faire le film" nous-mêmes.

On suivra les parcours de 4 personnes. Hélène, aujourd'hui veuve, et qui a rencontré l'homme de sa vie dans un parking est presque à égalité d'importance avec le couple en devenir constitué par Tristan et Emma. Ses réflexions sont pleines de bons sens, et teintées d'un pragmatisme ironique : Donc il vaut mieux une histoire fantasme et douloureuse qu'une histoire réelle et adulte ? (p. 69)

Le dialogue principal entre Tristan et sa meilleure amie (et confidente) Hélène est interrompu par des flash-backs non chronologiques, qui sont récapitulés sur une sorte de parcours fléché qui, après m'avoir déroutée, s'avère finalement très judicieux.

Le dernier chapitre laisse la parole à Emma et il est intéressant d'avoir (enfin) son avis en revivant en accéléré les chapitres précédents. C'est très malin de reprendre, à huit ans de distance, les scènes de leurs étapes-clés. Le lecteur va enfin comprendre pourquoi la jeune femme enchaine les relations malsaines et toxiques.

L'auteure confie que ce sixième roman n'aura pas été le plus facile à écrire, en raison de son écriture non linéaire. Cela valait le coup (à quelques minimes erreurs, lapsus ou coquille, peu importe) et je l'ai apprécié. D'autant que j'aurais parié sur une autre fin et que j'ai adoré être surprise.

Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux d'Emily Blaine, Collection &H, chez Harlequin, en librairie le 18 mai 2022 
Chroniqué dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)