jeudi 16 juillet 2020

Shifumi Plage au ParisOFFestival

Deux spectacles étaient programmés dans le cadre du ParisOFFestival à destination des enfants, Biftek (que je n'ai pas vu) et Shifumi Plage.

Pour ceux qui ne le sauraient pas la pièce porte le nom d'un jeu qui est d'abord apparu au Japon au cours du XVII° siècle avant d'arriver en Occident. Ce serait une déformation du japonais Hi-fu-mi signifiant 1-2-3, du fait que les japonais comptent jusqu'à trois avant de montrer leurs coups.

Connu également sous le nom de Pierre-feuille-ciseaux ou Roche-papier-ciseaux, Feuille-caillou-ciseaux, Marteau-ciseaux-papier ... il repose sur l'intuition de ce que l'adversaire va tenter. De façon générale, la pierre bat les ciseaux (en les émoussant), les ciseaux battent la feuille (en la coupant), la feuille bat la pierre (en l'enveloppant). Ainsi chaque coup bat un autre coup, fait match nul contre le deuxième (son homologue) et est battu par le troisième.

Ce jeu est très populaire puisqu'il ne nécessite aucun matériel. Il a inspiré un spectacle à Alexis Fichet et Bérengère Lebâcle qui l'interprètent (avec  Lucile Delzenne) le temps d'une récréation, au bord de la mer en remplaçant la pierre, la feuille et les ciseaux par leurs personnages préférés : par exemple Fumseck contre Flipper, ou bien Antoine Griezmann contre Le Petit Prince !

Ils interrogent le public sur l'existence possible d'un jeu sans gagnant. Les jeunes spectateurs (à partir de 7 ans) sont invités à voter et surtout à argumenter leur point de vue. Mais sans jamais rien concéder sur le jeu, cette fois théâtral, qui est la métaphore parfaite de ce que sont compréhension, dialogue, et partage de valeurs devenues communes.
Sur le plan de la forme, le trio combine très habilement l'interprétation sur le plateau, des pliages en papier, l'improvisation (avec le public) et des images projetées sur un écran pour représenter les personnages et stimuler le regard des spectateurs. Pour cela ils se sont rendus en Bretagne, sur la plage de Saint-Malo et expliquent volontiers le processus créatif après la représentation.

La compagnie Lumière d'août démontre avec Shifumi Plage qu'un jeu sans gagnant, ni donc perdant, ça existe vraiment. C'est l'occasion d'une réflexion sur le jeu ... théâtral aussi et de réussir la prouesse d'initier les enfants à la confrontation des idées et au vote !

J'ajouterai que le concept de jeu coopératif est né aux Etats-Unis dans la mouvance non-violente en réaction à la période de la guerre du Vietnam. Dédiés initialement aux enfants, selon l'alternative que tout le monde gagne ou perd, ils ont depuis quelques années envahit les gammes pour adultes et je vous invite à vous renseigner à leur sujet dans les ludothèques.

Ils sont idéaux pour développer chez les participants des facilités de communication, une aptitude à fraterniser, à faire confiance, à adopter des attitudes sociales positives en même temps qu'un sens de la critique constructive, une capacité d'empathie et bien évidemment un esprit de coopération.
Shifumi Plage, par la Compagnie Lumière d’août
Conception et écriture : Alexis Fichet et Bérengère Lebâcle
Avec Lucile Delzenne, Alexis Fichet et Bérengère Lebâcle
Au Théâtre 14 Mardi 14 juillet à 9h30 / Jeudi 16 à 9h30 / Samedi 18 à 9h30

Le ParisOFFestival :
Du 13 au 18 juillet 2020
Au Théâtre 14 - 20, avenue Marc Sangnier - 75014 Paris - Renseignements au 01 45 45 49 77
Au Gymnase Auguste Renoir - 1 square Auguste Renoir - 75014 Paris
Avec les aides et partenariats de la Ville de Paris et la Mairie du XIV°, Un été particulier, l'Adami, la SACD, l'ONDA, le CentQuatre, la MAC de Créteil et Le Monfort.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)