vendredi 23 mai 2014

Soirée Biérologie au Carreau du Temple

Je l'annonçais il y a quelque jours. Les résultats du concours de biérologie ont été donnés ce soir au Carreau du temple. C'est Charles Leteissier, élève du Lycée hôtelier Médéric à Paris, qui remporte le premier prix avec l’excellente note globale de 15/20. 

Le marseillais Pierre Algarra, du lycée hôtelier Bonneveine de Marseille, arrive deuxième avec 14,1 et Mathilde Collinet, élève en sommellerie au lycée Albert Bayet de Tours se classe troisième avec 13,9. Tous les trois effectueront  un stage dans un établissement de prestige qui va booster leur CV.

Le grand gagnant l'effectuera à l’hôtel Marriott (4 étoiles) de Bruxelles, et il pourra emmener sa compagne en voyage à Amsterdam.

L'an prochain le concours aura dix ans et il est probable que les épreuves seront légèrement modifiées. Vous pouvez malgré tout vous y préparer tout de suite en prenant en compte les conseils que je donnais ici.

Christian Etchebest, parrain de l'opération, se réjouit pour ces jeunes qu'il voit si passionnés qu'ils donnent envie qu'on les engage, ce qui est le plus beau compliment qu'on puisse leur faire.

Pascal Sabrié, Président d'Heineken France, a bien raison néanmoins de souligner que l'objectif principal du concours est atteint : sensibiliser les professionnels du CHR à mieux faire connaitre l'univers de la bière.
La soirée et le week-end vont s'étendre au grand public de partager cette passion du métier et du produit aussi bien avec les grands que les petits brasseurs.

Les sollicitations ne manquaient pas. En premier avec le parcours sensoriel pour reconnaitre les ingrédients qui composent une bière, comprendre le processus de fabrication, apprendre à situer les saveurs et à associer les plats avec les bières.
Libre au visiteur de faire les mariages qui lui convenaient le mieux. Pour moi ce fut l'Affligem avec une saucisse bretzel et de la choucroute dans un petit pain façon hamburger, selon la recette imaginée par Henri Gagneux, du restaurant la Palette (68920 Wettolsheim).

On le remarque à peine sur la photo mais cette bière est désormais servie dans un nouveau verre, très élégant, intégrant les éléments identitaires de la marque comme les clés de Saint Pierre du nouveau blason juste en haut du pied. On devine aussi, en bordure du verre, le bouclier et l’épée de Saint Paul, sur un fond bleu couleur officielle des moines bénédictins.

Autre association proposée : le maki à la bière à déguster avec une Fischer Réserve ambrée (vous savez celle que nous préférons, Christian et moi). Allez comprendre pourquoi c'est malgré tout avec une Pelforth blonde que je l'ai croqué. Le verre doit avoir son importance dans mes choix. C'est un sujet à creuser et dont je me promets de discuter avec Hervé Marziou, le spécialiste es-biérologie.
Ce maki a été créé par Hisayuki Takeuchi, le chef (à la caquette) de la Maison Kaiseki du XV° arrondissement que j'ai eu plaisir à retrouver. Il avait quasi littéralement mis le feu à une soirée incroyable au Salon du blog culinaire de Soissons en nous offrant une glace déstructurée au yuzu. Ce fut un vrai plaisir de le revoir ce soir avec sa femme (et complice) Elisabeth.
Ce fut amusant de voir ce soir son second porter le tee-shirt de Soissons qu'il a conservé (depuis tout de même trois ans). Pour lui aussi le souvenir était plus que mémorable.

Nous avons été quelques-uns à pouvoir réaliser la recette sous les indications d'Hissa. Il avait cuit une base de riz rond japonica complet (un produit pur nous précise-t-il) dans un mélange de bières Heineken et Desperados. Il avait ensuite ajouté des haricots, de la betterave cuite et de la carotte pour ajouter une note sucrée et du parfum.

C'est d'ailleurs une habitude dans son pays d'origine d'agrémenter le riz pour en faire une nourriture équilibrée. Il est rare d'y servir le "riz blanc" que nous consommons en France.

Il avait aussi préparé un condiment associant raifort (très piquant) et spiruline, une algue bleu-vert qui apporte de la fraicheur. Là encore il fait tomber une idée reçue qui voudrait qu'on emploie du wasabi. C'est rarissime.

Et puis des oeufs de saumon marinés dans du saké. Ne restait plus qu'à associer le tout avec une feuille d'algue verte, plutôt noire et coupée au carré, dans une présentation ultra simple relevant plus de la chiffonnade que du rouleau. Voilà le résultat en image ci contre.

Nous étions prêts pour découvrir le marché des Saveurs avec notamment le traiteur italien DaNilo de la rue Corvetto venu du 8ème arrondissement de Paris. Son Pecorino à la truffe vaut bien une majuscule.

Un peu plus loin Origine Gourmet présentait un jambon Ibérico de Bellota ultra fondant que personne ne pourrait oublier.
Le pain de Thierry Breton, du Fournil de la Pointe du Grouin (8, rue de Belzunce, Paris 10°) est tout autant exceptionnel. Pas étonnant qu'on traverse la capitale pour un sandwich.

Mélodie Asseraf avait imaginé pour l'occasion des muffins à la bière, aussi girly que ce qu'elle fait d'habitude dans sa boutique de l'avenue de Versailles où je suis allée la voir en automne dernier.
Xavier Thuret était là aussi. Quel plaisir de le revoir avec son sourire qui lui vaut bien son surnom de Big Cheese et son ultra compétence jamais démentie de Meilleur Ouvrier de France. Sa facétie est sans limite ... comme en témoigne la couronne qu'il brandit au-dessus de ma tête. Il avait apporté notamment un cheddar sublime pour témoigner de la qualité des fromages étrangers.

Impossible comme souvent dans ce genre de manifestation de tout voir, tout tester. Il y avait aussi le marché des Brasseurs et beaucoup de personnes que je connais et apprécient suffisamment pour avoir envie de faire une pause et discuter avec elles.
La fête continue demain et après-demain. Elle reprendra l'an prochain. Je vous en ai parlé aujourd'hui pour que vous songiez aussi à la noter fin mai dans votre agenda 2015.

L'entrée est gratuite. Mais attention, elle est réservée aux personnes majeures uniquement, ce qui est logique et dans la limite des places disponibles. Il faut "juste" procéder à une inscription préalable que ce soit pour la journée de samedi comme celle du dimanche, soit sur place aux bornes d’entrée (avec le risque de devoir attendre qu'une place se libère) soit sur le site de Tendances Bière où vous aurez aussi toutes les informations en temps utile sur l'édition 2015.

L'an dernier c'était au centre Pompidou. Rien ne dit que ce sera encore au Carreau du Temple l'année prochaine. Alors profitez dès maintenant de l'endroit pour apprécier sa rénovation et notamment les très belles verrières.
Le Carreau du Temple – 4 rue Eugène Spuller - Paris 3ème

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés