dimanche 18 mai 2014

Un cheesecake aux kiwis pour un pique-nique vert, et autres recettes dans le ton

Ouf, il fait soleil aujourd'hui et nous allons pouvoir sortir les nappes, embarquer les paniers et nous retrouver sur l'herbe et sous les arbres pour un de ces pique-niques qui annonce l'été. Il faut faire vite parce qu'avec la météo qu'on subit en ce moment la moindre tergiversation peut être fatale.

Direction le Parc de Sceaux pour retrouver Marie-Laure, la créatrice du site Ôdélices qui cette année a imposé la couleur verte.

Déjà douze ans que cette jeune maman, auteure et photographe culinaire, nous communique sa passion pour une cuisine simple mais originale, astucieuse et parfumée, mais (et c'est capital à mes yeux) tout à fait réalisable.

Je peux passer des quarts d'heure à contempler ses photos et à me nourrir de ses idées, si adaptées et applicables que c'est vraiment à souligner. Je me suis tout à l'heure plongée dans son album souvenir pique-nique et j'y ai retrouvé le crumble que j'avais apporté pour l'édition rouge. Je ne m'en souvenais même pas. Constater qu'une page spéciale est consacrée à mes recettes m'a touchée.
Marie-Laure avait préparé des macarons quasi aériens ... aux petits pois susceptibles de satisfaire aussi bien les becs salés que sucrés. Elle avait aussi imaginé une tourte aux épinards sans pâte. Ce que l'on voit sur la photo ce sont des tranches de pommes de terre qui ont cuit auparavant dans de l'huile d'olive.
La qualité est essentielle et c'est pourquoi elle accueille La Ruche qui dit oui, une sorte de coopérative où l'on peut commander tous les 15 jours des produits sélectionnés parmi les meilleurs de la région, des fruits et légumes, de la viande, et beaucoup d'autres choses. On vient les chercher chez elle (à Antony 92) mais sachez qu'il en existe beaucoup sur le territoire français et sans doute à proximité de chez vous.

Chacun avait joué le jeu avec par exemple une salade de tagliatelles au basilic, pousses d'épinards, olives vertes ...

Certains ont fait coup double comme Maeva. Ce fut d'abord une salade fenouil - saumon (tirée du livre "Les légumes passent à table") qui a beaucoup séduit nos papilles. Elle m'a autorisée à m'en inspirer pour une recette à base de saumon sur laquelle je réfléchissais (et qui sera bientôt en ligne).

Voici tout de suite sa version :

1kg de fenouil
100 à 300g de saumon frais ou fumé
2 citrons et un peu de sel
1 cuillère à soupe de grains de coriandre et de cumin
3 cuillères à soupe d'huile d'olive

Retirer la première couche des fenouils qui est souvent dure et filandreuse. 
Faire cuire le reste à la vapeur en tranches épaisses, 10-15 min.
Mélanger la sauce: 1/2 citron, sel, huile d'olive, coriandre et cumin.
Disposer le fenouil dans un saladier, puis le saumon, soit fumé, soit cru (alors mariné au préalable dans du jus de citron), soit cuit à la vapeur, puis arroser de sauce.

On voit sur la photo qu'elle avait ajouté des carottes cuites. C'était fondant à souhait.

On peut ajouter 1 oignon et 3 gousses d'ail, à condition de les avoir cuits à la vapeur en même temps que le fenouil. Egalement des câpres comme elle l'avait fait aujourd'hui, ou des olives vertes fourrées d'anchois comme je les aime tant ...

Maeva avait aussi apporté des sablés au thé matcha et au sésame, selon une recette tirée du livre de Cléa : "Croquez salé". Mais elle a tant changé les d'ingrédients qu'elle pourrait la revendiquer comme sienne. Voici comment elle a procédé :

150 g de farine T65
1/2 sachet de levure
1 cuiller à café de sel (j'ai trouvé le résultat un peu trop salé)
50g de graines de sésame
2 cuillère à café de thé matcha
1 oeuf
environ 60g de beurre 1/2 sel
Faire dorer le sésame à la poêle puis mixer finement les graines. Mélanger tous les ingrédients secs.
Incorporer l'oeuf et le beurre fondu. Ajouter juste assez d'eau pour pouvoir malaxer la pâte sans qu'elle soit trop friable. 

Tasser sur une planche à découper, abaisser le plus finement possible. Réfrigérer 1 heure environ. Découper en formes de votre choix.

Enfourner 12 min à 180° et laisser totalement refroidir.  Gouter et si alors, après refroidissement, vous ne les estimez pas assez croquants, faites comme elle en les refaisant cuire 10 nouvelles minutes, et vous aurez de vrais BIS-cuits !

Nous avons aussi dégusté des cookies et des madeleines à la pistache, et de petits financiers encore tièdes qui exhalaient l'amande amère.
Pour l'occasion c'était un cheesecake "vert" que j'avais préparé en adaptant la recette aux fruits rouges publiée au début du mois.
J'ai procédé de la même manière à quelques détails près. j'ai posé une couche de lamelles de kiwis sur le fond refroidi après sa cuisson avant d'ajouter la préparation fromage-Chantilly. Cette fois c'est un jus de citron jaune (et son zeste) que j'avais incorporé au mélange.

Ce n'est qu'au moment de servir que j'ai démoulé le gâteau. J'avais apporté dans une boite hermétique des rondelles de kiwi. Je les ai alors disposées le plus joliment possible sur le dessus. Ne restait qu'à couper. On m'a demandé des carrés. Ce fut approximatif ... Je n'avais pas prévu de coulis. Il est évident qu'un coulis de fraises aurait été satisfaisant mais vue sa couleur flamboyante cette fantaisie était exclue.
Billets consacrés aux éditions antérieures des pique-niques collectifs sur cette page.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés