jeudi 30 décembre 2010

Combinaison hivernale

Je ne résiste pas au fromage blanc maison. Cette fois je n'ai même pas attendu qu'il repose une heure au réfrigérateur après l'avoir battu.

J'ai prélevé un petit bol, ai arrosé d'un caramel, lui aussi maison, aromatisé de graines d'anis étoilé.

J'avais fait la veille un cake aux carottes (toujours meilleur le lendemain) qui s'est parfaitement accordé bien qu'il soit insuffisamment cuit. Vous me direz qu'il valait mieux qu'il soit moins que trop cuit. Depuis mon déménagement j'ai un vieux four à la porte déglinguée, que je n'osais pas faire fonctionner. J'ai attendu six mois pour faire une première tentative avec une cuisson en papillote, puis je me suis risquée avec ce gâteau. Faudra peut-être à l'avenir que je monte le thermostat ... car manifestement y'a pas que la porte qui soit fatiguée.

Ce n'était toujours pas un cake gonflé à bloc. Il sera dit que je n'arriverai jamais à un résultat parfait (ceux qui ont lu Comédienne pour Coté cuisine comprendront). Il était malgré tout très mangeable bien sur. Les carottes n'avaient pas fondu, les noix étaient bien croquantes.

Quelques litchis, pour moi fruit de Noël davantage que l’orange, ont apporté une touche d'exotisme. Le fruit est difficile à décortiquer, son noyau est un peu amer, mais la douceur de la chair le rend particulier.

On devine une bougie parfumée en arrière plan. Malgré mes connaissances en la matière la bougie s'est creusée quasi irrémédiablement, noyant la mèche. Sachant qu'il y a un remède à tout j'ai trouvé par hasard un truc pour qu'elle fonctionne : en abandonnant une allumette dans le verre, le charbon de bois fait mèche naturelle. Elle peut brûler quelques secondes comme des heures. Vraiment.

La recette du cake :
Battre 2 œufs avec 125 g de sucre jusqu'à doublement de volume. Ajouter 125 g de beurre et 200 g de farine. Puis 1/2 de sachet de levure alsacienne et une pincée de bicarbonate de soude. Enfin 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre (j'ai préféré cette fois employer Alma mater de Saravane), 250 g de carottes râpées et 60 g de cerneaux de noix concassés
Cuire 50 minutes à 180°. Attendre (si possible) 24 heures avant de consommer.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)