lundi 20 juillet 2015

Bestias de Baro d'Evel, du cirque chorégraphique ...

La compagnie Baro d'Evel Cirk a présenté Bestias à la Villette dans le cadre du programme Circus Platform. J'avais découvert les fondateurs de la compagnie à l'Espace Cirque d'Antony (92) qui les avait invités pour l'édition du festival Solstice de juin 2009.

Leur spectacle, le Sort du Dedans, avait provoqué chez moi un coup de coeur absolu face à tant de talent et de sensibilité. Cela tenait du cirque, mais aussi de l'opéra, du dressage, des percussions corporelles. Les acrobaties complexes et élégantes étaient effectuées sans aucun trucage. Le public ne s'y était pas trompé, applaudissant à de multiples reprises sans attendre le moment propice. Des éclats de rire avaient aussi ponctué régulièrement la représentation.

J'étais impatiente de les retrouver et de découvrir leur toute dernière création. Mais il fallut patienter avant que le rideau ne s'écarte pour un parcours initiatique et labyrinthique dans les entrailles de leur double chapiteau.
On entendait la troupe répéter. On voyait passer les artistes par intermittence, coucher les jeunes enfants dans une roulotte voisine, vaquer à une vraie vie au sein du campement qui s'offrait aux yeux des futurs spectateurs.
Il était possible de dîner en confiance à quelques encablures d'une belle assiette de crudités avec tapenade et cake aux légumes pour une somme très raisonnable.
L'accueil est assuré quasi religieusement en donnant les recommandations essentielles, notamment l'interdiction de faire des photos même sans flash, pour ne pas risquer d'effrayer les animaux, surtout les oiseaux qui évolueront en liberté.

Il faudra donc que vous, lecteur, fassiez un effort pour saisir la spécificité de la représentation.

Imaginez que vous pénétrez dans une grotte où tintent des carillons au son argentin. Croyez, si vous préférez, que vous êtes au coeur d'une forêt magique qui résonnerait de galops lointains.
Les lampes torches bousculent des rideaux de lumières et d'ombres. Quand vous aurez perdu vos repères, que vous serez prêts pour entendre une incroyable histoire, vous pourrez prendre place sur les gradins, avec au-dessus de vous une toile bleue comme un ciel de nuit.

Le chapiteau grondera comme avant le décollage d'un avion mais c'est un oiseau bien réel qui fendra l'air.

Un cheval arrivera en curieux, ... comme vous peut-être. Un corbeau-pie, une petite fille, des égarés brandiront des cages vides. La piste devient le carrefour où on se croise, on se recroise. Un sens ou l'autre, c'est pareil, ça se retrouve ici ... Blaï Mateu Trias nous l'explique et les rêves peuvent alors investir l'espace.

Le plein ou le vide, le dedans ou le dehors, l'homme ou l'animal, les pieds sur terre ou la tête en l'air, tout devient possible.

Il faut suivre l'évolution des séquences en se laissant porter et bercer sans chercher à comprendre autre chose que le déploiement dans l'espace d'une chorégraphie extrêmement sophistiquée par une poésie intense.

Plusieurs langages se télescopent avant de s'accorder.

Vous vivrez une espèce de cérémonie qui s'adressera à votre moi le plus profond, qui réveillera, je vous le souhaite, l'animalité dont vous n'avez pas consciente qu'elle se niche au plus profond de vous.

Camille Decourtye a conçu cette mythologie avec Blaï.

Les artistes sont à la fois acrobates, danseurs et comédiens. Certains sont aussi dresseurs, chanteurs et musiciens. Leur talent éclate littéralement à multiples reprises au cours de la soirée. C'est Blaï qui devient oiseau, Camille qui roucoule avec son cheval ou encore qui chante a capella un air d'opéra. C'est aussi Noëmie Bouisssou qui nous offre une palette de métamorphoses.

Les animaux, deux chevaux, un corbeau-pie et quatre perruches, ont eu aussi de multiples qualités.
On quitte le Parc de la Villette animé d'étranges songes tandis que le chapiteau s'endort.

Bestias de Baro d'Evel Cirk Cie
Conçu et dirigé par Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias
Avec Lali Ayguade, Noémie Bouissou, Camille Decourtye Thaïs et Blaï Mateu Trias, Julian Sicard, Piero Steiner et Marti Soler Gimbernat
Les chevaux Bonito et Shengo, le corbeau-pie Gus et les perruches Zou, Albert, Farouche et Midinette

Du 29 juin au 25 juillet 2015 sur l'espace Chapiteau du Parc de la Villette
En tournée ensuite en octobre 2015 à Mancioux (31), Auch (32) pour le festival Circa, puis en Belgique et en Espagne en novembre et décembre.

Le spectacle sera programmé très probablement à l'Espace cirque d'Antony (92) au cours de la saison 2016-2017

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)