vendredi 27 janvier 2017

Narcisse interprète Cliquez sur j'aime

Le festival Virtuel.com du théâtre de Bagneux fut un succès l'an dernier et j'étais très heureuse qu'une nouvelle édition soit organisée en 2017. Il faut vraiment penser à noter cette période dans les agendas parce qu'on ne peut pas passer à coté d'une programmation qui s'intéresse aux réseaux sociaux et aux objets connectés avec autant de pertinence, de qualité ... et même d'humour.

Je n'ai pu assister qu'au tour de chant du slameur Narcisse mais j'ai retrouvé la même énergie que celle qui s'était dégagée en 2016. Beaucoup de jeunes étaient dans la salle et ils ont gravement aimé. C'était un plaisir de le constater.

Sa voix, et son allure font penser à Dominique A. Comme lui, il rêve (et chante) un monde qui pourrait être meilleur.

Musicien, vidéaste, champion de France de slam en 2013, il jongle avec les mots, à l’endroit, à l’envers, il étonne, touche, fait rire et grincer des dents. Sous son air imperturbable, il interagit au millimètre et comme par magie avec les images et l’éclairage de scène. Il se mélange à son écran géant et va jusqu’à s’introduire dans les téléphones des spectateurs, sur lesquels se déroule une minute du spectacle.
On est bluffé par sa maitrise de la technique, mais bien plus que tout cela le sens de la poésie des mots de Narcisse que j'ai apprécié. Il joue des barrières entre physique et numérique, entre l’humain et la machine. Et sa voix grave nous parle de notre monde avec précisément la gravité qui convient, tout en s'autorisant un peu d'humour et de dérision ... en demandant par exemple au public quel chanteur serait capable d'allumer le feu pour mettre une ambiance formidable.
Il apparait en hologramme pour sa première chanson. On le devine à peine alors qu'il scande à la limite de l'hypnose : Dites-moi comment sont vos rêves ... Qui vous vend ces rêves qui sont juste du vent ?

Les images qu'il emploie dans ses clips dénoncent doucement ce monde où il faut toujours être le premier. On reconnait au passage des extraits d'émissions culinaires et de compétitions sportives qui sont regardées par les masses. Mais pour suggérer un monde meilleur ses références sont parfois subtiles comme à la chanson Imagine de Lennon. Plus tard il confiera que les mots sont son armure favorite.
Ne manquez pas cet artiste hors normes s'il passe près de chez vous ... et même un peu plus loin.


Cliquez sur j'aime
Texte, composition et chant Narcisse
Mise en scène Narcisse et Gérard Diggelmann
Guitare Pierre Gilardoni
Costumes Amanda Cagnazzo
Vidéo Narcisse et Halftones
À voir en famille à partir de 12 ans
Vendredi 27 janvier et Samedi 28 janvier 20h30
Théâtre de Bagneux, 14 avenue Victor Hugo - 9220 Bagneux

En tournée ensuite le
11 février 2017 à 19h30 à l'Espace culturel La Traverse, Le Bourget-du-Lac
et le 25 février 2017 à 20h30 à l'Espace 93, Clichy-sous-Bois

La photo qui n'est pas logotypées A bride abattue sont de Thierry Galeuchet

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)