mardi 14 mars 2017

Ben Hur La Parodie

(mise à jour le 17 septembre 2017)

Fort justement, le spectacle est toujours sous-titré la parodie et pour en être une c'en est une. Mais le titre a changé depuis avril dernier. C'est dorénavant Arrête ton char Ben Hur. On viendra donc au Théâtre de Dix Heures pour rire et sans parti pris sur les religions. Parce qu'elles sont toutes égratignées.

Je ne peux pas vous dire comment puisqu'on m'a fait jurer de ne rien révéler, je ne comprends pas bien pourquoi, mais après tout "c'est eux qui voient" comme disait cet autre humoriste.

Les actions s'enchaînent à un rythme d'enfer avec une distribution qui peut changer d'un jour sur l'autre. Le jour de ma venue, en mars dernier, David Migeot portait la toge de Ben Hur, Olivier Mag la croix de Jésus, Jo Brami l'armure de Messala et Benjamin Tranié était le Caméléon, c'est-à-dire tous les personnages secondaires.

Ce dernier a été, comme Jo Brami, auteur et comédien dans la Grosse Emission sur Comédie +. David Migeot a fait partie sur France Inter de l’équipe du canular "A Votre Ecoute Coute que Coute" dirigé par Laurent Lafitte et Zabou Breitman. Olivier Mag est connu pour interpréter Jean-Pierre Escourou, coach de rugby dans la série comique "En Famille " diffusée sur M6. 

Metteur en scène de Jamel Debbouze à ses débuts, Luc Sonzogni a travaillé notamment avec Dany Boon, pour le Montreux Comedy Festival, ainsi que sur plusieurs programmes courts pour Canal + et durant 3 ans pour l’émission "On n’Demande qu’à en Rire". Autant dire que Ben-Hur a été monté par une équipe de choc.
Dans la Grèce antique, on employait le terme de péplum pour désigner un rectangle de tissu de laine enveloppant le corps et dont la partie supérieure est repliée sur le buste. Cette tunique portée par les femmes est devenue synonyme des films à grand spectacle reconstituant des épisodes de l'histoire ou de la mythologie.

Le plus célèbre a reçu onze Oscars. Adapté du roman de Lewis Wallace paru en 1880, Ben-Hur est un monument de l'histoire du cinéma par l'ampleur de sa mise en scène et des séquences à très grand spectacle comme la bataille navale, la course de chars et la crucifixion du Christ filmés par William Wyler en 1959.

Il fallait donc beaucoup d'audace à Hugues Duquesne, Olivier Mag et Luc Sonzogni pour s'atteler à une adaptation contenue en un peu plus d'une heure, jouable avec seulement 4 comédiens et qui, tout en respectant les faits historiques les plus essentiels, saurait intégrer des éléments contemporains, politiques, mais pas que.
On remarque des allusions culturelles plus ou moins décodables. La référence à Oncle Vania, mort dans la Cerisaie ne concerne pas tous les spectateurs. Ils n'étaient pas tous nés quand Nino Ferrer appelait Mirza en 1965 ... et l'allusion ne touche pas toute l'assemblée. Inversement l'évocation de Michael Jackson laisse les plus âgés de marbre.

On rit néanmoins beaucoup car le spectacle mêle astucieusement tous les registres possibles de comique. Le pari de l'adaptation est tenu tambour battant pour le meilleur et pour le rire. Alors c'est volontiers qu'on se prête au jeu en levant la main, comme on nous en prie, non pas pour crier Ave César mais Je like !
Ben Hur "La Parodie"
De Hugues Duquesne, Olivier Mag et Luc Sonzogni
Mise en scène : Luc Sonzogni
Avec : Hugues Duquesne (ou David Migeot) dans le rôle de Ben Hur, Olivier Mag (ou Cyril Ledoublee ou Emmanuel Gasne) dans le rôle de Jésus, Jo Brami dans le rôle de Messala, Benjamin Tranié (ou Sébastien Chartier) dans le rôle du Caméléon
Au Théâtre de Dix Heures
36 boulevard de Clichy 75018 Paris (métro Pigalle)
Du jeudi au samedi à 20h00 et tous les dimanches à 16h30
Reprise le 21 septembre 2017, jusqu'à fin décembre après un grand succès jusqu'à fin avril 2017

Les photos qui ne sont pas logotypées A bride abattue sont de Denis Tribhou (Jo Brami) et Marie Dicharry (Olivier Mag)

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés