dimanche 3 avril 2011

Le repas des fauves de Julien Sibre au Théâtre Michel

(mise à jour 18 avril 2011)
Marché noir et marché de dupes sont au programme de cette pièce quadruplement nominée aux Molières 2011 : meilleure pièce du théâtre privé, meilleur metteur en scène (Julien Sibre), meilleur adaptateur (le même Julien Sibre, qui interprète également un rôle) et meilleur scénographe (Camille Duchemin).
Nous sommes en 1942, dans une petite ville de province. Le libraire Victor Bachelin (Olivier Bouana) a invité des amis et connaissances intimes pour fêter dignement l'anniversaire de sa jeune épouse Sophie malgré le contexte difficile de l'occupation allemande. Arrive un médecin (Cyril Aubin), patriote opportuniste qui respecte Le Maréchal Pétain, un professeur de philosophie désabusé (Julien Sibre), Françoise (Stéphanie Hédin) dont le mari est prisonnier et que l'on sent attirée par la Résistance, l'oncle de Sophie (Pascal Casanova), un bon vivant qui traficote au marché noir avec les allemands, et qui apporte victuailles et cadeaux. Pierre (Jérémy Prévost), blessé de guerre et aveugle est l'invité surprise. On évite les discussions qui fâchent et tout le monde est heureux de manger.

Jusqu'à ce que des coups de feu claquent dans la rue. Bruits de bottes, ordres ... On frappe à la porte. Un officier SS (Pierre Jean Pagès) annonce: « Deux soldats allemands ont été tués devant l'immeuble. Si on ne retrouve pas les coupables, deux otages par appartement seront fusillés. Vous devrez désigner vous-mêmes les vôtres » !

Dès cet instant, il n'y a plus d'ami, ni de famille, les fauves cessent de manger et s'affrontent ... dans une lourde atmosphère de lâcheté. De compromis en compromission, la barbarie ne sera pas là où on l'attend.

Mais Julien Sibre présentera la soirée mieux que moi

Julien Sibre a adapté pour la scène la nouvelle de Vahé Katcha, dont Christian-Jaque avait tiré un film en 1964. Certains prénoms des personnages ont changé mais les rôles principaux sont restés les mêmes. Dominique Paturel interprétait l'aveugle. Francis Blanche était l'oncle trafiquant qui vend sans complexe de l’acier aux Allemands, Claude Rich le professeur de philosophie.

Le texte était sans doute plus dérangeant en 1964 qu'aujourd'hui et le tournage en noir et blanc mériterait d'être revu. Les dessins animés de Cyril Drouin, projetés régulièrement sur la toile de fond ont la force d'évocation des croquis de Valse avec Bachir, apportant de la modernité à un propos hélas toujours d'actualité : l'homme est un loup pour l'homme.

Le texte est parfois drôle et l'interprétation équilibrée, justifiant parfaitement une quadruple nomination. Ce sont trois trophées que Julien Sibre remportera dimanche soir. Sur le cliché ci-contre, il ne le sait pas encore et son cœur bat très fort à coté de Stéphanie (sa compagne, à la vie et dans la pièce) en haut des marches de la Maison des Arts de Créteil où va avoir lieu la cérémonie des Molières.

Le Repas des Fauves
D’après l’oeuvre de Vahé Katcha
Adaptation et mise en scène Julien Sibre, assisté d'Isabelle Brannens
Avec : Cyril Aubin, Olivier Bouana, Pascal Casanova, Stéphanie Hédin, Pierrejean Pagès, Jérémy Prévost, Julien Sibre, Caroline Victoria
Création lumière Stéphane Loirat
Décor Camille Duchemin
Costumes Louise RAPP, Mélisande de Serres
Musique originale Hedinski
Réalisation graphique Cyril Drouin

Depuis le 14 septembre 2010 et au moins jusqu'à fin avril
Du mardi au samedi à 21h00, matinées le samedi à 16h30 et dimanche à 15h
Théâtre Michel, 38 rue des Mathurins, 75008 Paris, 01 42 65 35 02
Métro Havre-Caumartin

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)