vendredi 22 juin 2012

J'ai testé une cuisson inhabituelle pour les topinambours


(mise à jour 2 février 2013)


J'aime les topinambours. Seulement voilà c'est un peu lassant de consommer ces tubercules en vinaigrette. Souvent ils ont été trop cuits et arrivent dans l'assiette gorgés d'eau.


Il faut quand même les faire "blanchir", ce qui a l'avantage d'en faciliter l'épluchage et de les rendre plus digestes, car le topinambour a tendance à provoquer des gaz.

Une quinzaine de cuisson à l'ActiFry avec de belles carottes, quelques navets, une demi-cuillère d'huile et des lanières de boeuf et voilà un plat nouveau. Attention, en général si on ne veut pas ressortir ses légumes en frites il faut ajouter du bouillon. Mais le fait d'avoir ébouillanté les topinambours (et d'avoir pré-cuit pendant le même temps les carottes et les navets à la vapeur dans un panier au-dessus) dispense de cet ajout.

Par contre j'ai mis un morceau d'un centimètre de galanga, un condiment que j'apprécie de plus en plus.
J'ai servi avec un hachis de persil plat frais cueilli, très parfumé, mélangé à une cuillerée à soupe d'excellente crème fraiche d'Isigny AOC et un peu de sel. Manger des topinambours fermes était une première !
*
*  *

Je tiens à exprimer ma plus profonde désapprobation à la façon dont la marque SEB a pillé des blogs culinaires pour constituer le répertoire de recettes de la tablette Foodle qu'elle commercialise à presque 200 €, sans solliciter le moins du monde d'autorisation et sans même citer ses sources au mépris de la plus élémentaire déontologie. Cette opération a été découverte fin janvier 2013.

En conséquence je n'écrirai plus d'article à propos d'un produit commercialisé par cette marque.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés