lundi 5 janvier 2015

Les cidres font leurs bulles autour d'une galette

Je reviens de Bretagne où le mot galette désigne une crêpe au sarrasin. Partout ailleurs, et surtout en ce moment, le terme est synonyme de feuilletage à la frangipane,  de couronne, et de bulles.

On a peut-être l'embarras du choix ... quoique, après Noël et le Nouvel An on puisse avoir envie de quelque chose qui soit vraiment rafraichissant et qui ne fasse pas tourner la tête. Le cidre s'impose, avec toutes ses variétés.

Ce midi c'est une bouteille de cidre fermier et normand dont on a fait sauter le bouchon pour honorer une galette artisanale toute simple mais délicieusement bonne. Ce cidre de Normandie IGP a été pressé par Eric Doré, producteur-récoltant du Pressoir d'Or, à Boisemont 27151.

La convivialité est la première motivation à partager une galette. Alors, même si on pourrait avoir très envie de la choisir chez un boulanger de grande réputation (celle d'Eric Kayser, au citron de Menton est sublime) il n'empêche qu'on a plutôt le réflexe de l'acheter dans son quartier.

Celle d'aujourd'hui venait d'un pâtissier du XIX° arrondissement, la Chti'te Baguette, au 159 avenue Jean Jaurès, et très franchement elle était vraiment simple et savoureuse.

Selon les résultats du Sondage OpinionWay pour les Cidres de France plus d'un tiers des Français fêtent la galette plus d'une fois par an. En moyenne ce sont 3 à 4 galettes que chaque foyer consomme. On réitère son achat sans se compliquer la vie, assumant, pour près de 2 français sur 3, des goûts très classiques en préférant la galette à la frangipane.

85 % acceptent de porter la couronne, mais 68 % trichent en faveur des enfants présents pour qu'ils "tombent" sur la fève. Une personne sur dix fait semblant de ne pas avoir la fève, craignant peut-être comme dans l'ancien temps de devoir "payer la tournée générale". C'est d'ailleurs pour éviter cette mesquinerie que la fève n'est plus un haricot mais un petit trésor de porcelaine qui fait la joie des fabophiles, comme on appelle les collectionneurs.

S'agissant de la boisson on se tourne aussi majoritairement vers le cidre. La tendance est à le préférer doux. Celui qui est dans nos verres témoigne d'un abondant train de bulles qui forme très vite un joli collier en surface. Cette boisson évoque la poire au sirop, le miel d'acacia, la pomme à croquer et quelques fruits exotiques. Sa robe jaune vif et doré est élégante.

Etant donné les proportions de personnes à consommer plusieurs galettes on peut penser que selon les occasions on privilégiera des boissons différentes, comme le champagne (ou mousseux, ou crémant) ou même une boisson chaude 
Pour affiner mes préférences j'ouvrirai un cidre cette fois breton dans quelques jours. En toute modération comme il se doit avec une boisson qui contient de l'alcool.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)