dimanche 1 mars 2015

Incroyables gâteaux magiques de Véronique Cauvin chez Solar

A force d'en entendre parler partout j'ai voulu moi aussi jouer à la fée cuisinière en testant la recette que Véronique Cauvin décline dans son dernier livre, Incroyables gâteaux magiques, publié dans la collection  Les Délices de Solar.

Je me suis lancée dans une version sucrée, très classique, au chocolat, et dans une version salée, qui fut une création personnelle avec chorizo, fourme d'Ambert et thon.

Ce qui n'a pas été magique c'est que la carte mémoire de mon appareil photo est devenue illisible depuis et que, bien entendu, les gâteaux ont été consommés et ne sont plus rephotographiables.

Dommage ! Autant celui qui était au chocolat était banal, autant le second était appétissant, dans un moule silicone évoquant la corolle d'une marguerite, avec des coupes bien nettes, témoignant des 3 couches recherchées et bien distinctes : 1 flan délicat à la base du gâteau, 1 crème onctueuse au milieu et 1 génoise légère sur le dessus ... enfin exactement l'inverse après l'avoir démoulé.

Servi à peine tiède j'en salive encore. Donc je réitérerai ... sans doute avec d'autres ingrédients en complément car je fais rarement deux fois la même chose. Je vous promets alors de belles photos.

Ce qui ne changera pas, c'est la recette de base avec cinq ingrédients qui n'ont rien d'exceptionnel : beurre, sucre, farine, œufs et lait. Après avoir monté 4 jaunes d’œufs avec 140 g de sucre au batteur, on ajoute 130 g de beurre fondu à la spatule, 106 g de farine en deux fois, puis 50 cl de lait tiède (lui aussi en deux ou trois fois). 

On bat les 4 blancs en neige ni trop ni trop peu. On les incorpore à la spatule à la préparation et ... voilà le plus grand des secrets, on va battre le tout 5 secondes au fouet pour les casser mais pas davantage, attention !

La pâte est liquide, c'est normal. On enfourne pour 35 minutes à 160 °C. Véronique Cauvin précise que si on utilise la chaleur tournante on aura plus de génoise et un dessus craquelé. Ce sera loupé mais ça reste à tenter à mon avis en version chocolat.

C'est surtout cela qui est amusant : chacun va pouvoir peaufiner "sa" recette magique selon qu'il souhaite plus ou moins d'épaisseur à la couche intermédiaire. Personnellement je recherche la consistance d'une crème pâtissière.

Il parait que les premiers magic cakes sont apparus en Angleterre en 2013. On constate que deux ans plus tard le sujet n'est pas encore épuisé.

Le livre de Solar est complet en terme de suggestions et donne vraiment envie de se lancer. Avec des fruits frais, ou secs, des légumes, de simples arômes le choix est vaste. Mon prochain sera sans doute le "gâteau magique nippon" au thé vert que je vais tenter avec une farine de riz ou de sarrasin pour satisfaire les intolérants au gluten.

Après un préambule pédagogique autour du matériel indispensable, des conseils et tours de mains pour réussir immanquablement les gâteaux magiques, on trouve la recette de base expliquée en pas-à-pas (texte et photos) avec un "simple" gâteau magique à la vanille puis ce sont près de 30 recettes qui sont développées. On termine avec la recette de gâteau magique à la fraise de l'invité Benoît Castel, un chef que j'avais rencontré au Salon du chocolat.

En fin d'ouvrage on trouvera les tuteurs de la cuisine (tableau des associations de saveurs, équivalences de mesure, équivalences de température) pour une cuisine improvisée.

Alors, comme dirait Véronique, Abracadabra, et la magie opèrera !

Incroyables gâteaux magiques de Véronique Cauvin chez Solar, 2014

2 commentaires:

Delphine Olympe a dit…

On attend avec impatience ton gâteau nippon pour voir les photos !!!

Les petites recettes de Caline a dit…

Pour ma part, j'ai fait sa quiche lorraine magique, un vrai régal

Messages les plus consultés