dimanche 5 avril 2015

Si je vous dis Edelweiss ... pensez-vous Bière ?

Si je vous dis Edelweiss penserez vous que je vous parle d'une bière ? Sans doute non et vous aurez raison puisque derrière ce nom se cachent en fait trois variétés.

Heineken vient de les mettre dans son panier et a voulu les faire découvrir au cours d'une soirée. Rien de plus logique que d'avoir choisi la Terrass Kardinal, située sur le toit d'un immeuble.

On avait de là-haut une vue imprenable sur Notre Dame, au premier plan, sur le Sacré Cœur dans le lointain.

Il faisait frisquet mais des châles étaient disposés dans les fauteuils pour qu'on puisse garder les épaules au chaud si on avait laissé le manteau au vestiaire.

D'appétissantes odeurs de bagel grillé s'échappaient d'un chalet alors qu'un second offrait la possibilité de se régénérer en inspirant une bouffée de pur oxygène parfumé aux herbes des montagnes.
Edelweiss est une bière blanche. La gamme s'enrichit de deux nouvelles références qui seront disponibles à partir d'avril. L’Originale, douce et rafraîchissante est une bière à part. Elle est née au cœur des Alpes autrichiennes, dans un environnement préservé.

Bière blanche brassée avec du malt et de l'orge selon un savoir-faire datant de 1646, elle révèle un goût unique lié à la fermentation de ses levures et à l’ajout de notes d’herbes des montagnes qui rend son goût frais et équilibré reconnaissable dès la première gorgée.

À la différence de la technique brassicole belge, le procédé écarte tout ajout d’épices dans le brassin. Il privilégie les saveurs naturelles issues des fermentations des levures.

Non filtrée, sa robe d’un délicat blond pâle est légèrement troublée par des sédiments de blé en suspension. Fraîche, acidulée et équilibrée, elle est douce avec sa mousse blanche qui est d’une tenue exceptionnelle. Au nez, sa pointe d’acidité est contrebalancée par une fraîcheur fruitée. Elle révèle en fin de bouche un subtil goût de pomme.
A l'intérieur le groupe Evergreen a été fort applaudi.
Des chaises longues de toile rouge nous invitaient à faire une pause sous un plaid d'une blancheur immaculée, devant un écran vidéo. On se serait cru à la montagne. Chacun voyait alors la vie en rose. A la couleur de Edelweiss Fruits des Bois et Fleur de Sureau, une alliance savoureuse et réussie.

La subtilité des arômes de fruits des bois et les notes de la fleur de sureau subliment le malt de blé et d’orge brassé. La dégustation prend de la rondeur et gagne en gourmandise. La mousse est légèrement rosée... et attise la soif dès le premier regard. À la dégustation elle se révèle tout aussi raffinée associant la douceur aux arômes de blé et à une délicate acidité.
Le parfum fruits rouges et baies aura été prétexte à se régaler de cubes de fromages, enrobés d'une confiture de cerises noires agrémentés d'une fleur de bourrache.
Ceux qui ont expérimenté le dispositif Oculus ne doutaient plus d'être en haute montagne. J'ai apprécié de me prendre pour un oiseau volant au dessus des grands espaces. Et ce n'était pas une impression provoquée par l'emprise de l'alcool !
Des trois références ma préférence va à Edelweiss Zestes d’Agrumes et Touche de Miel. L’association entre la fraîcheur acidulée des zestes d’agrumes et la douceur du miel est une véritable surprise, très réussie. Le miel contrebalance parfaitement l'amertume du zeste. La mousse prend une teinte dorée, la bière est d’un beau jaune pâle, les arômes frais flattent le nez... On ressent, à la dégustation, une pointe d’acidité équilibrée par la douceur du miel.
Edelweiss crée l’événement en proposant à Inès Longevial de créer la box Edelweiss qui sera proposée en édition limitée au Drugstore Publicis à Paris à partir de mi-avril. Reconnue pour son talent, cette directrice artistique a déjà été remarquée pour son travail avec Nike, Man Woman, Amélie Pichard, Cheeky Boom, les Filles Et Les Garçons… Guidée par la passion de la peinture, Inès Longevial a étudié le graphisme à Toulouse et a très rapidement été repérée par le monde de la mode et de la presse pour son style propre.
L'objet qu'elle a imaginé est un coffret fleuri contenant les trois bières Edelweiss ainsi qu’une bougie également designée par elle, évoquant l’univers de la montagne.
Les graphistes du magazine Pauline n'ont pas démérité pour nous permettre de repartir avec un souvenir impérissable, ou quasiment, un sweat shirt calligraphié de la mention de notre choix. Parmi toutes les suggestions j'ai choisi Fleur rare ... Comme l'edelweiss ... cette délicate fleur blanche des montagnes pourtant particulièrement robuste.
Heineken est un brasseur qui a maintenant une proposition très large. Avec d’abord, sa bière internationale Heineken. Puis Desperados, une bière aromatisée à la tequila, inventée en Alsace par la brasserie Fischer, rachetée par Heineken en 1996, la marque a contribué à développer le segment des bières tendances prisées des jeunes. Vient ensuite, la bière d’abbaye Affligem. Et, enfin, Pelforth qui s’est développée sous une forme aromatisée et allégée en alcool, qualifiée de Radler.
Les trois bières blanches Edelweiss étoffent la gamme. Elles ont tout ce qu'il faut pour séduire les consommateurs français au printemps avec le retour des beaux jours et des pique-niques.

Je rappelle que le concours de biérologie aborde bientôt les finales. J'invite les candidats à lire le compte-rendu que j'avais fait des épreuves l'année dernière.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés