vendredi 12 juillet 2013

Paris Story, une certaine manière de découvrir Paris

Si vous préférez découvrir Paris assis dans un fauteuil c'est Paris Story, également partenaire de l'opération Promenons-nous sur les Grands Boulevards, qui vous conviendra avec un film dans la tradition des sons et lumières.

Après avoir repéré les principaux monuments parisiens sur une grande maquette vus entrez dans une salle climatisée, ce qui est appréciable par les temps qui courent.

Victor Hugo vous accueille en images holo-vidéo pour résumer 2000 ans d'histoire en presque une heure de temps. Des écouteurs sont à disposition pour ceux qui ne comprennent pas le français.

L'introduction est écrite avec abondance de superlatifs et de citations : sous le pont Mirabeau coule la Seine ... Qui ne connait pas ce vers de Guillaume Apollinaire ? On se dit qu'on va nous dérouler les poncifs habituels d'une histoire érigée en légende. On nous propose de flâner ... longtemps après que les poètes ont disparu ... voilà donc Charles Trenet qui est convoqué. Heureusement c'est Jacques Prévert qui prend la suite avec son Pater Noster, moins connu, pour évoquer les mystères de Paris, le quartier de la Trinité et le canal de l'Ourcq.
On nous resitue le Louvre et la Bastille. Les Halles au centre, qui n'ont pas toujours été un centre commercial d'enseignes franchisées. Elles furent le grand marché de la capitale jusqu'en 1969 avant de déménage sur Rungis.

On apprend pêle mêle que le collège Robert de Sorbon devint la Sorbonne. Que la voute à croisée d'ogives canalise la pesanteur. Que cette découverte architecturale a permis aux murs de se dissoudre dans la splendeur des vitraux.

Que le Pont neuf fut le premier pont de pierres (auparavant ils étaient en bois) et qu'il est par conséquent l'actuel plus ancien pont de Paris. Que la place des Vosges a été dessinée pour exhausser le voeu de Henri IV désirant une place pour s'y promener du temps où le quartie du Marais était (déjà) à la mode.

Que Marie de Médicis vécut dans le Palais du Luxembourg, ce qui rend légitime la fontaine qui y porte son nom. Que les Champs Élysées ont été inventés par Le Nôtre.

En 1672 les premières promenades suivent les Grands Boulevards.

Le sacré Coeur de Montmartre a été érigé à la mémoire des 20 000 fusillés du Père Lachaise de l'année 1871. 

La première rame du Métropolitain circule en 1900. Le CNIT de la Défense est construit en 1959. Puis les grands travaux s'accélèrent. La Tour Montparnasse surgit en 1973. Bercy en 76, le Centre Pompidou en 77, le forum des Halles en 79, La Villette en 85 (en tant que Cité des Sciences, parce que les Halles t existaient auparavant), 1989 l'Opéra Bastille, le grand Louvre, l'arche de la Défense et la Cité de la Musique. Enfin 1998 le Stade de France.

A la sortie des écrans tactiles vous permettront d'en apprendre davantage et de préparer plus finement votre visite sur site car il n'y a rien de plus fort que de voir les lieux grandeur réelle.

Il s'agit d'un évènement qui associe plusieurs enseignes.

Un pass (non nominatif valable pour une personne) est délivré sur le premier site après achat d'un billet ou d'une prestation plein tarif.

Il ouvre droit ensuite à des réductions chez tous les autres partenaires, 25 % chez Paris Story, 11 bis rue Sribe, 75019 Paris, http://www.paris-story.com/

Autres articles autour des Grands Boulevards :
La visite du Musée Gourmand du chocolat
Le Grand Rex et les Etoiles du Rex et les Noces de Jeannette
La Tour Jean Sans Peur
Le musée Grévin et le Salon de thé le Valentin
1 Paris 2 Rêve
Le roman de Tonie Behar Grands Boulevards chez JC Lattès, paru en juin 2013

Ma prochaine expédition sur les Grands Boulevards sera l'occasion de visiter le Manoir

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés