dimanche 8 décembre 2013

Tapenade et croquant, alliance gagnante

Il y a quelques jours j'imaginais une entrée festive pour les fêtes de fin d'année en travaillant le saumon fumé de manière un peu inhabituelle.

Je suis allée un peu plus loin en associant salé et sucré de façon peu conventionnelle pour des petites bouchées que j'avais présentée avec ce plat.

J'adore la tapenade que l'on peut préparer de diverses manières comme je vous le disais à mon retour du dernier Salon du blog culinaire de Soissons.

Je vous rappelle la recette de base : 150 grammes d'olives (pesées dénoyautées), 1 cuillère à soupe de câpres rincés, 1 pincée de poivre, des herbes de Provence et une bonne huile d'olive comme celle de Nyons.

On peut ajouter du citron vert, des amandes ... dans la tapenade verte. Et dans la noire des pruneaux, des noix, ou même des tomates séchées.

Pour la servir on a le choix entre divers pains ou biscottes. Mais ce que je préfère ce sont les petits croquants aux amandes du Père Craquant.

Cette biscuiterie fait partie des Fabricants de Biscuits & Gâteaux de France, qui regroupent une soixantaine de PME régionales et entreprises nationales leaders ... On trouve d'ailleurs sur leur site des idées de recettes, soit à partir des biscuits, soit pour les faire soi-même. Installé depuis 1924 à Saillans, dans la Drôme provençale, le Père Craquant fabrique des  petits fours secs avec des amandes.

L'accord avec une tapenade, nature ou enrichie d'ingrédients complémentaires est une surprise gourmande ... et ultra rapide à préparer.

Les biscuits constituent d'intéressantes alternatives pour changer les préparations habituelles. Ils sont souvent mis à contribution pour des crumbles de dernière minute ou constituer le fond d'un cheesecake. Mais on peut aussi penser à eux pour des amuse bouche plus simples.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)