dimanche 20 avril 2014

Poêlée de cerfeuil tubéreux

Connaissez-vous le cerfeuil tubéreux ? Il a un petit goût sucré évoquant à la fois la pomme de terre et la châtaigne. On ne consomme que son tubercule. Encore rare, on commence à le retrouver sur les marchés bio. C’est un de ces légumes anciens raffinés qui refait surface.

Le cerfeuil tubéreux peut se consommer cru ou cuit. Je crois que je le préfère cru mais il est raffiné en purée ou en accompagnement d'une belle tranche de gigot par exemple, puisque c'est une viande "de saison".

Il n'est pas compliqué à préparer. Une poêlée de cerfeuil tubéreux à l’ail et au persil c'est rapide (10 minutes chrono en comptant le temps d'épluchage), simple et délicieux, alors on s’y met ?

Il vous faudra pour deux personnes environ 15 bulbes de cerfeuils tubéreux
quelques brins de persil frisé ou plat, c'est question de goût
2 gousses d’ail
une bonne huile d’olive
sel, poivre à votre convenance

On brosse, lave et épluche les cerfeuils tubéreux. On les coupe en rondelles. On les fait cuire environ 10 minutes en mélangeant de temps en temps dans une poêle de type wok avec un filet d'huile d'olive.  dans l'idéal, si la poêle le permet on ne mettra l'huile qu'après, sur les légumes braisés.

On peut préférer d'ailleurs une huile de colza vierge, au parfum herbacé qui permettra de se passer de persil.

On ajoute l’ail et le persil hachés en fin de cuisson, et on mélange.

On assaisonne du sel et du poivre de son choix. Un poivre de Penja, au parfum boisé, ou un poivre sauvage Voatsiperifery fera toute la différence. Il faut en tout cas bannir le poivre moulu d'avance qui n'est qu'une poudre insipide. Et rien ne vaut le mélange que l'on se compose soi-même.

Il y a de très bons produits chez Terre exotique, Saravane ou pour les parisiens chez Bruno, 30 rue Tiquetonne dans le 2ème arrondissement. Vous pouvez même y aller de ma part.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés