dimanche 25 décembre 2016

Couronne de Noël à la banane

J'ai voulu terminer l'expérience avec un moule américain qui avaient été commencée dans cet article pour avoir le coeur net sur la manière d'utiliser ce matériau. Du coup j'ai pensé qu'une recette typique s'imposait. J'ai donc repris le Banana Bread que j'avais parfaitement réussi dans un moule "normal" il y a quatre ans.

Sauf que, évidemment je ne refais jamais deux fois la même chose, dans un esprit d'amélioration. L'aventure a failli mal tourner, mais au final je crois avoir inventé une nouvelle recette. Cela mérite donc un billet spécial.

Je rappelle la recette de base : 2 oeufs dans un premier saladier avec 250 grammes de beurre fondu, 2 cuillères à soupe de lait entier, 3 bananes bien mûres et écrasées à la fourchette.

Dans un autre saladier 280 grammes de farine d'épeautre, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 90 grammes de sucre type vergeoise, 100 grammes de noix de pecan, 90 grammes de graines de pavot, et un zeste de citron.

Ensuite on mélange les deux préparations. On verse dans un moule à cake beurré et on met à four chaud, th 6, pour 30 minutes.

Pour commencer, la farine d'épeautre et les bananes j'avais donc tout allait bien. Par contre j'avais idée de faire un mix entre cette recette et celle du gâteau au yaourt et donc remplacer le lait par un yaourt et le beurre par la valeur d'un demi pot (comme pour le gâteau dit au yaourt qui était très réussi). J'avais été impressionnée par la manière que Mercotte avait de battre les oeufs avec le sucre, très longtemps pour qu'ils soient très très mousseux après avoir triplé de volume.
J'ai donc utilisé mon arme de guerre, le robot Kenwood (alors que la plupart du temps je me satisfais d'une fourchette) avec le fouet pour monter ces oeufs avec le sucre (un pot de sucre en poudre habituel et un autre de vergeoise).
Une fois satisfaite du volume j'ai changé de batteur, pris le K et ai ajouté le yaourt et les 3 bananes coupées en rondelles (parce qu'après tout quand on a un batteur on n'a pas besoin d'écraser ...), une cuillère à dessert du mélange des neiges de Saravane, puis un pot de graines de pavot, et même deux cuillères à soupe d'un excellent cognac parce que, c'est bien connu, les américains adorent. J'ai ajouté ensuite les 3 pots de farine et un sachet de levure.
Parallèlement j'avais beurré le moule, très très très soigneusement. Le four était à bonne température de 200°. Je verse et j'enfourne en programmant le minuteur sur 38 minutes.
Ce n'est qu'au bout d'un quart d'heure, alors que je m'extasiais sur la montée de la pâte, que je réalisais soudain que j'avais oublié l'huile ... ou le beurre ... bref la matière grasse "dans" le gâteau. Trop tard pour revenir en arrière. A la sortie du four le gâteau est impeccable. Il ne sera pas nécessaire de le scalper; c'est positif.

J'ai posé un torchon plié en deux dessus et attendu 10 minutes avant de retourner d'un coup sec. le démoulage ne posa pas de problème. Pourtant je n'avais pas fariné le moule ... Et comme la photo en témoigne rien n'avait "attaché".
Restait la grande question du goût, parce que un gâteau sans aucune matière grasse je ne pensais pas cela possible. Or c'est excellent ! Moelleux ... insoupçonnable qu'il n'y ait ni beurre ni huile, et pourtant c'est vrai !

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés