mercredi 10 mars 2021

Vous êtes à deux doigts du bonheur de Françoise Spineux

La fiche technique de Vous êtes à deux doigts du bonheur était extrêmement attractive. Comment refuser une telle promesse ?
L'auteure nous propose un ouvrage fondé sur la pleine exploitation de ses dons, le soutien permanent et indéfectible du monde spirituel ainsi que la joie et le bonheur qui accompagnent immanquablement l'état d'éveil.
Son but est d'éveiller les consciences, afin que chacun soit bien persuadé que cet état et ce bonheur sont accessibles dès lors que l'on décide de cheminer dans leur sens. Cet ouvrage décrit la manière dont chacun peut trouver en lui la plénitude et le bonheur lorsqu'il se dirige vers l'éveil de son âme.
L'auteure y développe les étapes-clés nécessaires pour atteindre l'état d'éveil et de béatitude qui résulteront d'un processus de "nettoyage" de l'âme. Pour quelle puisse rayonner, il est nécessaire de travailler à soigner nos blessures, découvrir puis suivre notre chemin de vie, et exploiter nos dons ainsi que nos compétences innées.
À cette recette du bonheur, elle incorpore ses ingrédients essentiels que sont l'amour et la foi en une force supérieure qui guide et soutient ceux qui la sollicitent. L'auteure, préfacée par Geneviève Delpech, médium reconnue, et le Dr Gilles Dubois, neurochirurgien, nous plonge ainsi dans son univers de médium-guérisseuse où les valeurs d'amour, de coeur, de lumière, d'énergie, de couleurs, de joie, de foi et d'espoir vous permettront d'incarner la bonheur attitude…
J'ai déjà chroniqué sur le blog des ouvrages qui traitent du bonheur. En particulier celui-ci de Florence Servan-Schreiber, auquel je me réfère souvent et qui m'a vraiment amenée à modifier ma vision des choses, il y a dix ans déjà. J'estimais avoir encore à apprendre et c'est dans cet état d'esprit que j'ai ouvert celui de Geneviève Delpech.

Outre les préfaces, l’auteure met en garde dans un préambule, du caractère très spirituel (et c’est à souligner) de son ouvrage qui comporte de multiples références religieuses. J’apprécie qu’elle le précise,  de la même façon que sa suggestion de découvrir un parcours d’âme (p. 38). Ces passages m’ont néanmoins suffisamment dérangée pour tempérer ma motivation à chroniquer cet ouvrage. Je le fais malgré tout pour respecter mon engagement.

Suivent une introduction et une présentation avant que la médium-magnétiseuse, comme elle se désigne elle-même, n’aborde réellement le sujet. Nous voici rendus page 39. J'y apprends, façon de parler, qu'on  est le seul générateur de son propre bonheur. Là je m’inscris en faux en pensant aux enfants maltraités, aux adultes abusés, ou sous emprise de pervers narcissiques.

Nous sommes pollués par nos blessures écrit-elle plus loin (p. 47), et sur ce point je lui donne raison. Il est vrai que la position d’impuissance est une stratégie pour éviter de se confronter à la responsabilité de son mal-être. Encore faut-il en avoir conscience. Et la diplomatie s’impose avant de parvenir à en faire prendre conscience à quelqu'un qui est dans ce déni et qui s'est construit sur cette base.

Il me semble trop réducteur de prétendre que tout individu est libre de refuser un héritage que l'auteure reconnait comme enfoui dans notre génome. Il est faux de croire que notre bonheur ne dépend que de nous. je me souviens de Coluche raillant qu'il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.

Soyons cohérent, si ce qu'avance Françoise Spineux était si simple à mettre en oeuvre alors pourquoi proposerait-elle ses services de médium ? 

Il n'empêche que plus nous avons l'esprit positif, plus nous diffuserons autour de nous une énergie (elle aussi) positive qui sera perceptible par les autres. C'est ce qu'on appelle un cercle vertueux. Mais la seule (bonne) volonté ne suffit pas. Et j'aurais aimé découvrir des pistes d'évolution plus concrètes que dire merci tous les matins à la vie (p. 148), éviter les substances addictives (p. 159), pratiquer la méditation (dont tant de livres font état bien avant elle) et surtout la prière pour entrer en communication avec son "guide" ou son "ange-gardien". Y croire ne serait-il pas une forme de déni ? Quant à l'achat d'oracles (p. 105) cette confidence courageuse me rend perplexe.

En conclusion l'auteure prône d'avoir confiance en notre potentiel divin …et donne son mail et l'adresse de son site. 

Vous êtes à deux doigts du bonheur de Françoise Spineux, préfaces de Geneviève Delpech, Médium et du Dr Gille Dubois, neurochirurgien, éditions Kiwi, en librairie depuis le 8 Octobre 2020
Livre reçu dans le cadre d'une Masse critique de Babelio

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)