dimanche 10 septembre 2017

Meilleurs alliés d'Hervé Bentégeat

Etre alliés n'impose pas d'êtres amis. On s'aperçoit vite que si De Gaulle à rallié l'Angleterre c'est parce qu'il n'avait pas d'autre choix car le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'est pas copain avec Churchill. Les rivalités entre les deux pays sont installées depuis Guillaume le conquérant et il faut dire que le général a bien des excuses (malgré son fort caractère) car l'anglais le prend systématiquement de haut quand il ne cherche pas carrément à l'humilier.

Hervé Bentégeat a écrit une pièce qui retrace les heures qui ont précédé le débarquement des troupes alliées en Normandie. Le 4 juin 1944, Churchill convoque de Gaulle à Londres pour lui faire part de l’imminence de l'opération. De Gaulle est furieux : la France libre est écartée de la plus grosse opération militaire de tous les temps, alors qu'elle aura lieu sur les côtes de France, et qu'elle est décidée depuis plus d'un an.

La rencontre se passe très mal. Au point que Churchill envisage d’enfermer de Gaulle quelque part en Angleterre. On assiste au face-à-face orageux entre deux monstres de l’Histoire, qui éprouvent l’un pour l’autre des sentiments parfois contradictoires, faits d’agacement mais d'estime, d’exaspération mais aussi de fascination. On remarque un Chruchill mélancolique évoquant la bataille de la Somme de la Première Guerre mondiale, se heurter à un De Gaulle désabusé, traitant son rival de malade et d'alcoolique (ce qui était exact au demeurant) et souffrant d'une solitude qu'on ne soupçonnait pas avant d'avoir vu la pièce : il ne se passe rien et cependant tout arrive, se plaint-il avec dans la voix les trémolos dont on se souvient.

Deux visions du monde s'opposent. L'un commence à parler d'Europe. L'autre ne jure que par l'Amérique. S'ils sont dos à dos au début de la soirée ils finiront réconciliés ... enfin presque.
La pièce a été créée cet été au Festival Off d'Avignon, au Théâtre des 3 Soleils et a "débarqué" au Petit Montparnasse le 7 septembre 2017. Il faut voir ce spectacle pour dépoussiérer l'image un peu idyllique de la coalition alliée au moment du Débarquement. Pour passer un bon moment de théâtre car la direction d'acteurs est formidable. Pour rire aussi car les dialogues sont savoureux. Les joutes verbales se font écho, ce qui n'est pas très étonnant quand on se souvient de l'humour pince sans rire de Churchill, vous savez celui qui, lorsqu'on lui demandait son secret pour vivre vieux : no sport !

De Gaulle aussi avait la réputation de ne pas mâcher ses mots. Le seul révolutionnaire en France c'est moi, disait-il.

Le tempérament et extrême : je n'estime que ceux qui me résistent. malheureusement je ne les supporte pas.

Et puis l'interprétation de Pascal Racan (De Gaulle), Michel de Warzée (Chruchill) est sensationnelle. On jurerait que le vieux lion et le général sont là bien vivants devant nous. L'illusion est souvent parfaite. On se réjouira donc que ce spectacle nous soit proposé. On peut y aller avec ses enfants, même s'ils ne sont pas passionnés par l'histoire de France et la diplomatie.

Meilleurs alliés d'Hervé Bentégeat
Avec Pascal Racan, Michel de Warzée, Laurent D’Olce et Denis Berner
Mise en scène, décor, costumes et lumières : Jean-Claude Idée
Son et vidéo : Olivier Louis Camille
Au Petit Montparnasse
31 Rue de la Gaîté
75014 Paris 01 43 22 77 74
Reprise du 17 avril au 30 juin 2018
Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 19h
Jeudi: 18h30
Matinée Samedi : 16h

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)