lundi 18 juillet 2011

Yin et Yang et vice versa

... avec de très grosses cerises qui "pressent" à consommer.

On donne un tour de bouillon (en clair cela signifie qu'on les porte à ébullition après les avoir simplement lavées et équeutées), puis on ajoute hors du feu dans le mélange brûlant une demi-gousse de vanille fendue en deux, un clou de girofle, de la cannelle, une étoile de badiane, une rasade de rhum.

On laisse infuser et refroidir et on peut déjà commencer à savourer comme çà à température ambiante, c'est-à-dire pas très chaud en cet été automnal.


On peut aussi servir chaud avec de la glace coco. Résultat : un chaud-froid de cerises.

Ou, strictement à l'opposé, on sert les cerises froides avec un riz au lait chaud.

Pour faire joli on dispose dans une assiette noire, ou noire et blanche, en dessinant, mieux que je ne l'ai fait, le sigle du yin et du yang qui est traditionnellement blanc et noir.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)