dimanche 3 juillet 2011

Verre à Venise, 3 artistes au Musée des Arts décoratifs, 3 visions : Cristiano Bianchin / Yoichi Ohira / Laura de Santillana

Pendant que la Galerie des jouets propose aux jeunes enfants une rétrospective de jouets-cultes les parents auront grand plaisir à monter quelques étages pour découvrir dans la galerie d’actualité une exposition d'une beauté à couper le souffle.

Rassemblant près de 130 pièces uniques, « Verre à Venise, 3 artistes, 3 visions », organisée aux Arts Décoratifs en collaboration avec la Galerie Barry Friedmann de New-York, rend compte du travail de trois des plus talentueux créateurs œuvrant aujourd’hui à Venise. Chacun d’eux revisite le verre de Venise et offre trois approches originales d’un art millénaire. Ces œuvres sont mises en scène par le designer Eric Benqué, qui s’est attaché à présenter leur travail dans leur singularité.

Dans les années 1970 certains ont pu croire que la longue et magnifique tradition de création du verre de Venise était quelque peu moribonde, mais depuis, revitalisée par des échanges internationaux très fructueux, elle montre un nouveau visage et donne à nouveau au monde de l’art et du design de nombreux chefs-d’œuvre.

Yoichi Ohira, Cristiano Bianchin et Laura de Santillana, bien que ne pratiquant pas de leurs mains l’artisanat du soufflage, sont parmi les meilleurs connaisseurs de cette tradition millénaire. Leurs propositions très contemporaines et très personnelles sont rendues possibles par la contribution et la complicité des meilleurs Maestro, souffleurs ou graveurs de verre, dont Venise peut encore s’enorgueillir. Précieux, sensuels, expressifs, ces objets, sculptures, vases ou flacons nous montrent des formes inattendues, des matières inédites et des couleurs rares ou étonnantes, mais ils nous confrontent aussi à trois visions de créateurs contemporains, à trois démarches exigeantes, à trois personnalités fortes qui ont choisi le verre comme matériau de prédilection.

• YOICHI OHIRA
Né au Japon en 1946, Yoichi Ohira reprend, après une formation de design à Tokyo, des études à l’académie des Beaux-Arts de Venise où il vit depuis les années 1970. Durant les années 1980 il collabore avec la manufacture De Majo de Murano pour laquelle il crée des vases et des verres d’une élégance classique. Depuis le début des années 1990, il se consacre exclusivement à la création de pièces uniques en collaboration avec les plus grands maîtres de la tradition vénitienne.

Pendant plus d’une décennie, il joue avec des couleurs vives, des polychromies très riches et des matières le plus souvent opaques. Il intègre à son répertoire les effets de matières et de surfaces obtenus par la gravure à la roue, manipule avec brio la technique sophistiquée des « murrines », ouvre parfois des « fenêtres » transparentes dans les surfaces colorées et donne à ses objets de petites dimensions des proportions souvent imposantes.

A partir de 2008, il réalise des formes entièrement transparentes, parfois seulement soulignées d’un filet de couleur au col. Massives, monumentales, sculpturales, ces pièces jouent d’un rapport dynamique inédit entre la forme organique de la bulle d’air, vue par transparence et l’enveloppe extérieure fortement structurée par des surfaces taillées à angles vifs.

Ohira a choisi de faire sortir de l'anonymat ses collaborations avec les "maitres vénitiens" et les fait systématiquement figurer en cosignataires de ses pièces uniques. Les souffleurs Licio Serena puis Andrea Zillio (depuis 2004), et le spécialiste des techniques à froid de gravure, taille, dépolissage à la roue, ou à la bande abrasive Giacomo Barbini sont ainsi associés à son travail.

Toutes ses pièces sont soufflées mais pas toujours de la façon traditionnelle, le verrier utilisant souvent une composition plane, mosaïque de fragments, de baguettes et de murrines polychromes préparées par Ohira, la réchauffant et la refermant en cylindre autour d'une bulle.

Après cette étape de construction du décor polychrome, de nombreuses interventions à chaud, inclusions, saupoudrage, modelage du col, etc ... peuvent encore avoir lieu avant de refroidir précisément et délicatement la pièce puis de la transférer dans un autre atelier où sont travaillées les surfaces, les matières ou les formes à froid.

• CRISTIANO BIANCHIN
Né en 1963 à Venise où il vit et travaille, Cristiano Bianchin a été formé à l’Académie des Beaux-Arts sous la direction du peintre Emilio Vedova. Il débute ses projets verriers grâce aux bourses de recherche de la fondation Bevilacqua La Masa. Dès les années 1990, le verre a pris une place de choix dans sa démarche artistique.

A ses débuts il expérimente de nombreuses techniques de la tradition vénitienne puis oriente ses choix vers des couleurs assez rares en verrerie, privilégiant les demi-teintes ou des contrastes binaires comme le noir et blanc. La force de ses choix s'affirme particulièrement depuis son exposition en 1995 au musée de sculpture d'Antonio Canova, la Gypsotheca de Possagno. Il s'y confronte à deux figures mythiques, Canova et l'architecte Carlo Scarpa. On doit à ce dernier la murrine moderne, des recherches de surface et de matières gravées à froid, les fameux "battuto" et inciso, passés depuis dans le langage de Murano.
Avec ce répertoire technique enrichi, il propose à la fin des années 1990, de nombreuses formes horizontales, couchées, isolées ou en groupes, dont celles rassemblées sous le titre de Nids, Graines ou Semences. C'est également à cette époque que la rencontre avec ses verres et les fibres textiles, souvent du chanvre crochetée, prend une dimension très forte et originale.

Autour de 2005 les verticales dominent avec des figures hiératiques et des urnes ovoïdes portées par des tripodes en métal. Il réutilise alors beaucoup cette matière paradoxale qu’est le verre noir opaque en lui donnant une profondeur et une sensualité très personnelle mais il fait aussi usage de la transparence en exploitant les formes intérieures des récipients.

Les « objets trouvés » souvent associés à ses sculptures ou à ses « Urnes » contribuent à l’effet saisissant de ses créations et à la dimension rituelle de ses objets, parfois rassemblés en compositions, installations ou « natures mortes » comme ses œuvres murales où l'usage du chanvre domine.
• LAURA DE SANTILLANA
Née en 1955, petite fille de Paolo Venini le fondateur de la célèbre manufacture de Murano et fille de l’architecte Ludovico de Santillana qui dirige Venini après 1959, elle se trouve, dès ses années de formation, au cœur des tendances les plus modernes du verre vénitien. Elle étudie à New-York, à la School of Visual Arts, travaillant et se formant aussi aux côtés du designer Massimo Vignelli.
La verrerie familiale édite certains de ses modèles à partir de 1975 alors que l'artiste n'a que 20 ans. Elle favorise les contacts avec une nouvelle vague de créateurs venus des États-Unis. Riche de ces expériences, c’est cependant une autre aventure qui débute pour elle lorsque le contrôle de l’entreprise échappe à sa famille : elle devient alors une artiste indépendante, qui collabore ponctuellement avec les meilleurs maîtres souffleurs de Murano, développant de nouvelles recherches techniques, formelles et esthétiques.
Coloriste d’une grande subtilité, elle est parfois proche d’un univers pictural abstrait à deux dimensions mais elle invente aussi des formes très sculpturales qui évoquent un univers organique- fruits, corps, bulbes - souvent à la limite entre abstraction et figuration.

Elle n'a pas inventé le principe des verreries soufflées puis aplaties, mais l'orthogonale donne à ses objets sculptures de nouvelles dimensions : écrans, toiles, pages, stèles ou bas-reliefs.

Verre à Venise, 3 artistes, 3 visions : Cristiano Bianchin / Yoichi Ohira / Laura de Santillana
Musée des Arts décoratifs - galerie d’actualité
du 24 mars 2011 au 4 septembre 2011
107 rue de Rivoli
75001 Paris
Tél. : 01 44 55 57 50
www.lesartsdecoratifs.fr
Heures d’ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne: jeudi de 18h à 21h, fermé le lundi
Accès gratuit pour les moins de 26 ans.
Et puis toujours Plastique ludique : Libuše Niklová (1934-1981), designer de jouets
du 9 juin 2011 au 6 novembre 2011 dans la Galerie des jouets

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés