mardi 5 juillet 2011

Les Eaux de Seine s'exposent dans les Parcs de Sceaux et des Chanteraines

C’est une exposition photographique en plein air et dont le titre est un jeu de mots avec le nom que porte le département du 92, créé le 1er janvier 1968 en associant des communes des ex Seine et Seine-et-Oise.

A la veille des grandes transhumances estivales il est amusant d’apprendre que le pont de Neuilly est le plus important pont européen en terme de trafic routier. Et que le pont ferroviaire d’Asnières est le plus large d’Europe.

Le 92 est le plus petit mais aussi le plus peuplé de la couronne francilienne. Heureusement qu’il possède de très beaux parcs et qu’il suit le cours de la Seine pour que ses habitants respirent un peu. Les altoséquanais apprécieront la promenade en images au fil des eaux composée de 47 clichés grand format en s’aventurant dans l’allée des Clochetons du Domaine de Sceaux ou dans le secteur des Tilliers au parc départemental des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers.

Réalisée par les équipes du Conseil général, l’exposition compte 45 photographies de 120x180 cm ainsi que 2 autres panoramiques de 120x287 cm.

On y voit en gros plan des endroits auprès desquels on ne s'attarde pas habituellement comme le carrefour de la Croix de Berny. On découvre des secteurs un peu secrets comme le Jardin des Félibres où repose le fabuliste Florian. Le centre du jardin est occupé par le Bassin des poètes, entouré des bustes de dix bustes de poètes provençaux (dont Frédéric Mistral) membres du Félibrige, mouvement de promotion de la langue d'oc.
L'affiche de la manifestation a été réalisée à partir d'un cliché de Jean-Luc Dolmaire (troisième photo) devant les Jets de la Grande Cascade du Parc, reconstruite dans un style cubiste par Léon Azéma en 1930. La grande cascade est décorée par sept mascarons de Rodin qui crachent de l’eau. Les jets fonctionnent les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés. Le cliché évoque le film la Dolce Vita dont il porte le titre.
J'avais photographié l'endroit l'année dernière, mais en contre-plongée.

L'exposition souligne l'effort entrepris au plan sanitaire et écologique. Par exemple dans le Parc du Chemin de l’île, à Nanterre. Au-delà de l’agrément visuel, les bassins filtrants structurent les quinze hectares du parc du Chemin de l’île.

L’eau de la Seine, prélevée par cinq vis d’Archimède, y est épurée grâce aux plantes aquatiques pour ressortir, au bout du parcours, de bien meilleure qualité.

C'est l'occasion d'explorer l'immense Parc de Sceaux dont la variété des paysages est étonnante, alliant l'ordonné au sauvage.

Et dont la faune et la flore réservent bien des surprises.
La photo qui n'est pas logotypée A bride abattue provient du site http://www.vallee-culture.fr

Un sujet différent est traité chaque année. Pour revoir celles de l'exposition 2009 c'est ici.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)