jeudi 21 juillet 2011

Un air de famille à la Comédie des 3 Bornes par la Compagnie En Vie 2 Scène

Le titre vous dit quelque chose ... Vous avez sans doute vu le long-métrage de Cédric Klapisch sorti en 1996 et qui est quasiment un film-culte pour les un peu plus que trentenaires, comme le Père Noël est une ordure l'a été pour la génération précédente.

Programmer un tel morceau est un choix tentant mais risqué. Et la Compagnie En Vie 2 Scène s'en sort brillamment. Du coup je ne vais pas tergiverser quarante lignes pour disséquer leur travail avant de vous dire d'y aller. Et sans tarder parce que la salle est minuscule, à tel point que le Poche Montparnasse m'apparait comparativement comme immense ...

Le temps que le bouche à oreilles qui, par voie de conséquence ne peut pas être exponentiel puisque seulement 45 spectateurs peuvent entrer dans la salle des 3 Bornes et que la pièce n'est pas jouée tous les soirs ... il faudra réserver longtemps à l'avance.

C'était d'ailleurs déjà bondé ce soir. Autant dire que les températures extérieures automnales sont vite oubliées et que les plaintes de Yolande d'avoir toujours un peu froid amusaient la salle lorsqu'elles se superposaient au vrombissement du démarrage du climatiseur alors que son collègue répliquait : y'a bien que Yolande qui a froid !

Je vous conseille d'anticiper en suivant la technique de l'oignon (plusieurs couches fines de vêtements) car la salle pourrait vite devenir un sauna. Et de ne pas hésiter à vous avancer jusqu'aux rangées de chaises. C'est là qu'on est le mieux.

Quand j’écris que le pari était risqué c’est qu’il est difficile d’interpréter un texte qui résonne encore à nos oreilles avec les voix de Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Jean-Pierre Daroussin et Catherine Frot. Il aurait été tentant de cherche à les imiter. Les comédiens n’empruntent pas ce chemin, se limitant à quelques intonations qui relèvent davantage de ce qu’on appelle un hommage.

Les répliques fusent pour notre plus grand plaisir. Par exemple : un chien paralysé, c’est comme un tapis, mais vivant. Elles sont tellement fortes qu’il serait difficile d’opter pour un ton radicalement différent. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, pas vrai ?

On rit beaucoup, franchement. Même si on se dit que ce café ne porte pas bien son nom de Père tranquille, que cette vie de famille où un secret ne tient pas 10 minutes n’est pas une sinécure et qu’on peut rêver d’un dîner d’anniversaire moins grinçant.

On se dit aussi que si la famille peut être un enfer c’est malgré tout le but de l ’existence que de s’imaginer capable d’en fonder une, tant qu’à faire mieux que celle de ses parents ou de ses frère et soeurs. C’est sur ce projet que Betty accepte de partir avec Denis.

Une belle soirée de théâtre. On se serait cru en Avignon.
La compagnie a été créée par les deux comédiennes que l'on voit ci-dessus, respectivement Alexandra Moussai (sur al gauche) et Maud Dreyer (sur la droite). La première pièce qu'elles avaient monté, Venise sous la neige, avait été un franc succès que j'avais apprécié, dès sa création au théâtre du Petit Hébertot.

Ceux qui voudraient se faire une "soirée spéciale Bacri-Jaoui" pourront les mercredis, jeudis, vendredis et samedis, jumeler Un air de famille avec Cuisine et dépendances qui est joué par d'autres comédiens à 19 heures.

Avant que j'oublie, et le conseil est valable quel que soit le spectacle que vous irez voir à la Comédie des 3 Bornes, surtout arrivez à l'heure. Pas trop en avance parce que vous patienterez sur le trottoir et que s'il arrivait qu'il pleuve vous aurez l'allure d'un chien mouillé. Et surtout pas en retard parce que vous vous heurterez à porte close. Vous n'auriez plus qu'à aller vous consoler en choisissant une douceur juste à coté, à la Bague de Kenza au 106 rue Saint Maur où l'on vend et fabrique 1001 délices ... plus modestement 80, ce qui est déjà un choix énorme.

Pour info, sachez que Cédric Klapisch a récemment tourné Ma part du gâteau, film chroniqué sur le blog ici.

Pour revivre un peu des aventures du Poche Montparnasse ou encore .

Un air de famille, Comédie des Trois-Bornes, 32 Rue Trois Bornes, 75011 Paris, 01 40 21 03 64
Comédie de Agnès Jaoui et Jean-Pierer Bacri, mise en scène de Pauline Macia, avec Michael Cohen, Maud Dreyer, Florian Guérin, Schemci Lauth, Alexandra Moussai et Isabelle Péan.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés