mardi 12 mars 2013

Un gâteau au chocolat pour gagner Top Chef ?

Les candidats au titre de Top chef savent faire du sophistiqué. C'est d'ailleurs souvent sur ce critère qu'on les juge. Mais qu'on leur demande un gâteau au chocolat et c'est la panique ...

La présence de Patrick Roger les a peut-être intimidés. J'ai eu l'occasion de rencontrer ce chocolatier hors du commun et j'aurais sans doute perdu moi aussi mes moyens. Mais dans l'intimité de ma petite cuisine je pouvais faire la fière hier soir. J'avais justement prévu un tel dessert pour terminer le dîner et j'ai bouclé juste avant la présentation des premières assiettes.

Le secret d'un bon gâteau au chocolat tient, à mon humble avis, à la faible quantité de farine et à la brièveté du temps de cuisson. La réussite est garantie si la texture est à mi-chemin entre la mousse (trop liquide) et le gâteau proprement dit (trop sec). Y parvenir avec un four dont on ne maitrise pas les réactions n'est pas donné à tout le monde.

Pour celui-ci j'ai ajouté 3 grosses cuillerées de crème de marron, histoire de créer un suspense coté goût. Je n'avais pas prévu qu'il y avait des morceaux dans la crème.  Les invités de lundi soir n'ont pas tous aimé. Cela aurait pu me faire perdre le challenge. Hors concours et avec une louche de crème anglaise c'est un pur délice.

Pour 5-6 gourmands :
Faire fondre au bain-marie 175 grammes de chocolat (noir, ou pas, selon vos préférences).
Ajouter 130 grammes de beurre
Trois cuillères à soupe bombées de crème de marron
Cinq jaunes d'oeuf, un par un
30 grammes de farine fluide (on peut tenter la farine de riz pour une version sans gluten)
Les blancs battus en neige dans lesquels on aura ajouté 100 grammes de sucre en poudre en cours de route.

Verser dans le moule de son choix (sa forme déterminera l'aspect final) préalablement beurré.
Cuire une demi-heure à 175 °

Les fissures sont une promesse d'onctuosité mais on peut prolonger la cuisson si on craint l'effondrement au démoulage.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés