mardi 6 août 2013

Créer la surprise à l'apéritif ... avec un cidre et quelques autres ingrédients

L'été est propice à une certaine folie. Le moment de l'apéritif, pris entre amis, est une occasion pour surprendre les convives en soumettant à leurs papilles des associations inattendues.

Je me suis amusée à décliner un camaïeu de verts avec des lentilles vertes du Puy, des fèves fraiches, des escargots à l'ail et au basilic et des rondelles de kiwi pour jouer sur les notes épicées, salées et sucrées. Un riz basmati apporta un peu de paix entre ces saveurs osées.

Je n'imaginais pas un vin pour accompagner cette entrée que nous allions "chipoter" avec de mini fourchettes, en cherchant à deviner les ingrédients qui la composaient. Comme le cidre est devenu tendance et qu'il en existe de multiples j'ai pensé trouver là une réponse appropriée et originale.

Celui ci est un Cidre de cru du Pays d’Othe Doux, médaille d’or CGA 2011. Il provient de la maison Bellot, qui fait référence dans le pays d'Othe et qui assure sa production avec les producteurs du pays d’Othe et de Haute-Marne. Parce qu'il n'y a pas que la Normandie à faire ce breuvage. Nous sommes à la bordure de la Bourgogne, ce qui cautionne en quelque sorte la présence des escargots.
Ses bulles sont très fines. La douceur aromatique et fruitée de la pomme sucrée s'allie aux plats exotiques ou à tendance asiatique. Preuve s'il en faut que l'escargot peut se manger froid et sans être recroquevillé dans sa coquille.
J'aime aussi l'association pomme-fenouil émincé-riz et lentilles ... toujours avec ce même cidre. Et pour ceux qui se demandent comment préparer les fèves la marche à suivre est simple. On ouvre la gousse, un peu plus épaisse que celle des petits pois. On retire le petit bout vert. On consomme cru en salade assaisonnée menthe fraiche ou coriandre. Quand les fèves sont grosses on en retire la peau après les avoir cuites à l’eau bouillante salée. 
La cidrerie Bellot produit aussi du jus de pomme et diverses limonades (nature à l’ancienne, parfums citron, orange, myrtille et pink citronnée).
A chaque plat son cidre ... et réciproquement. La tarte du Berger, dont je donnais la recette en juin dernier, se mariera très bien avec un Cidre Pays de Savoie.
L'association poire-pomme permet beaucoup d'audaces. Une tapenade citronnée par exemple ...
Ou, plus étonnante encore cette assiette de calamars (10 minutes au court-bouillon) posés sur des girolles sautées à l'ail. Un régal sublimé par l'astringence discrète du breuvage.
On peut aussi jouer classique avec un cidre breton que l'on versera avec élégance dans un grand verre à bière et qui accompagnera une salade niçoise.
Si j'ai commencé en rappelant qu'il n'y avait pas que la Normandie ou la Bretagne à avoir l'apanage du cidre c'est tout de même jusqu'à maintenant un cidre breton qui a ma préférence. Aucun autre n'a encore détrôné le Royal Guillevic ... mais l'été n'est pas fini.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)