Avignon 2019

Ayant vu plus d'une centaine de spectacles (entre le Festival d'Avignon, le Off et même celui qu'on appelle le If) il n'était pas possible de dédier un billet à chacun, ou sinon, pendant plus de trois mois, il n'aurait plus été question d'autre chose sur le blog.
Impossible par exemple d'attendre le 1er octobre pour publier des chroniques sur la rentrée littéraire !
J'ai décidé de rassembler tout ce qui concerne Avignon sur le mois de Juillet. Etant plus approfondis que ce que j'ai écrit régulièrement cet été sur la page Facebook A bride abattue ces articles sont très longs à écrire. Je m'aperçois en ce début de septembre, alors que je viens de mettre en ligne celui qui est daté du 14 juillet, que je prends trop de retard sur d'autres sujets dont il est important de ne pas différer davantage la parution. C'est pourquoi les chroniques avignonnaises, qui ont en quelque sorte valeur d'archive, vont désormais s'insérer rétroactivement.
Je vous invite donc à scroller régulièrement pour les lire ou à utiliser la catégorie "Avignon" pour les faire apparaître. Ou encore, et ce serait le plus efficace, à entrer votre adresse mail dans le rectangle blanc "Pour recevoir par mail ... etc".

lundi 2 septembre 2019

C'est pas le bon moment, une pièce de Frédéric Tokarz

Nous sommes parfois comme les personnages de la comédie écrite par Frédéric Tokarz, indécis ...  On prétextera une "bonne raison" de ne pas aller au théâtre.

Ce sera la rentrée, la crainte des embouteillages, la fin du stationnement gratuit dans Paris ... Alors là je vous arrête, cela fait belle lurette que le Cabinet d'Anne Hidalgo a supprimé ce si petit avantage qui concernait d'ailleurs plus les banlieusards que les habitants de la capitale.

A la différence avec nous, les personnages de la comédie C'est pas le bon moment ont beau le dire, ils osent et surmontent leurs appréhensions. Ils aident leurs enfants à s'installer, même au bout du monde. Ils se lancent dans de nouvelles aventures professionnelles. Ils assument leurs décisions.

Est-ce parce que je leur ressemble que je les aime ? Je les approuve : les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamaisGustave et Béa, Samuel et Zoé débattent de leurs projets avec conviction en assumant des problématiques qui sont tout à fait dans l'air du temps.

On a le sentiment qu'ils avancent mais ... s'écoutent-ils vraiment ? Il n'est pas certain qu'ils soient sur une même longueur d'onde. En tout cas ils sont souvent dépassés par les évènements. Alors il font semblant de les organiser.
Le quatuor est interprété par Christine Anglio et Jean-Michel Lahmi, Elsa Pasquier et Frédéric Tokarz. On a vu Jean-Michel Lahmi à la télévision dans Scènes de ménages et Pep’s. Il était l'année dernière Mr. Robinson dans Le Lauréat.

Si t'attends le bon moment, tu ne fais jamais rien .... La bonne période pour voir cette comédie se poursuivra jusqu'au 13 novembre, du dimanche au mercredi à 21 heures, mais ce n'est pas un motif pour différer votre venue au Théâtre de la Manufacture des Abbesses.

C'est pas le bon moment de Frédéric Tokarz
Mis en scène par Nicolas Lartigue et Frédéric Tokarz
Avec Christine Anglio, Jean Michel Lahmi, Elsa Pasquier, Frédéric Tokarz
Scénographie Laurent Martini
Lumière Yann Legoff
Musique Arthur Orcier,
Au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
7 Rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03
Du 25 août au 13 novembre 2019
Du dimanche au mercredi à 21h.
Le texte de la pièce a été publié aux éditions de La Traverse

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)