jeudi 19 février 2009

Do You Spik Suisse ?

C'est les vacances ... certains d'entre vous ont le bonheur de dévaler des pistes enneigées et de descendre des boissons revigorantes en fin de journée.

Je ne suis pas allée en Suisse mais j'ai découvert (tout récemment alors que cela existe en Suisse depuis 1952) leur boisson nationale, aussi célèbre dans ce pays que le chocolat, les montres et les montages. Etonnante, rafraichissante, conçue à base de ferments lactiques. Sans agents conservateurs ni colorants.

Le nom de Rivella viendrait de la contraction du nom de la commune de Riva San Vitale, au Tessin. Robert Barth, le créateur de la boissson, alors en voyage en train, était à la recherche d'un nom facile à retenir pour son produit. Pensant bien ne pas pouvoir utiliser librement le nom de la commune, il dériva le nom de Rivella du mot italien Rivelazione qui signifie révélation.

Elle est constituée à 35% de sérum de lait, sans en avoir le goût. Il en existe plusieurs variétés mais ma préférée demeure la version "classique". Qui me rappelle non sans raison un souvenir d'enfance, le kéfir, que ma mère faisait l'été. C'est aussi une boisson issue de la fermentation du lait (ou de jus de fruits sucrés). J'ai appris que c’était un probiotique (qui favorise la vie). Tous deux contiennent de nombreuses espèces de micro-organismes et sont appréciées pour leurs propriétés diététiques (flore, transit, santé, etc.). Dans l'idéal il faudrait que je vous tende un verre. Difficile par Internet.

Ce qui est davantage dans mes cordes c'est de vous faire goûter l'humour et le vocabulaire suisse, sous forme d'un petit quizz que j'ai emprunté au département communication de la marque et dont la solution est donnée en fin d'article. Dans l'idéal essayez de dire chaque phrase à voix haute et trainante. Et testez ensuite les connaissances de votre entourage. Fou-rire assuré ! Cela changera des blagues ch'ti .... (attention je ne me moque ni des uns ni des autres que j'apprécie tout autant)

1. Mon miteux avait planqué mes cafignons, alors j'ai quinté et lui ai donné une agnafe :
a- Mon mari avait trompé mes espérances, alors j'ai hurlé et je lui ai fait la morale.
b- Mon avocat avait arrangé mes affaires, j'étais content et lui ai versé une prime.
c- Mon gamin avait caché mes pantoufles, alors je me suis énervé et lui ai donné une gifle.

1. En bouêlant, le gâpion perdit son brise-nouille :
a- En dévalant la pente, le gamin perdit sa sandale.
b- En criant, le policier perdit son dentier.
c- En pleurant, le boute-en-train perdit son humour.

1. Mes grelons étaient une vraie méclette. J'ai voulu les retaconner avec une imperdable :
a- Mes bijoux étaient une vraie merveille. J'ai voulu les revendre à une receleuse.
b- Mes dettes étaient une énorme catastrophe. J'ai voulu les clarifier avec un notaire.
c- Mes chaussures étaient de la pure camelote. J'ai voulu les réparer avec une épingle à nourrice.

1. Prends pas ton boguet, y'a une de ces cramines dehors !
a- N'y vas pas en mulet, y'a un de ces loups dehors !
b- Ne prends pas ton sweat, tu vas avoir trop chaud !
c- Ne prends pas ta mobylette, y'a trop de verglas !

les réponses : 1c - 2b - 3c - 4 c

Pour savourer plus encore le lexique suisse, principalement vaudois c'est sur topio. Pour en savoir plus sur Rivella, consulter le site http://www.rivella.fr/ Vous y trouverez peut-être un point de vente près de chez vous. J'ai vu que dans le 92, la boisson était distribuée à l'Intermarché de Bourg-la-Reine. Ouf ! cela coutera moins cher que d'aller renouveler le stock en Suisse. Zut ! Va falloir que je trouve une autre idée pour financer les vacances ...

1 commentaire:

MMN a dit…

Ahhhhhhhhhhhhhh, il faut vraiment que tu viennes sur le stand Suisse au salon de l'agriculture, je te paierai un coup à boire... de Rivella, bien sûr !! J'en ai bu pas plus tard qu'aujourd'hui...

Messages les plus consultés