mardi 17 février 2009

Faute de miel ... prenez donc de la confiture d'oranges

J'ai indiqué ici comment faire de la confiture d'oranges amères. Je l'avais (un peu) trop cuite, suivant trop scrupuleusement la recette d'origine. C'est vrai que c'est dérangeant d'avoir un résultat plus proche de la pâte de fruits que de la marmelade ... quoique une confiture dégoulinante qui vous poisse les doigts ne soit pas plus idéale !

Toujours est-il que j'ai pensé ne pas être unique avec ce genre de mésaventure et ai cherché des palliatifs. En voici deux.



Assaisonnement exotique pour une salade "fin de frigo" :


On délaye une cuillerée à soupe de cette confiture avec un bon vinaigre.

On ajoute sel, poivre, huile (à son goût). On mélange aux légumes disponibles, en ajoutant pourquoi pas quelques fruits . Ce jour-là c'était des champignons, une clémentine, des pousses de soja et des rondelles de bâtonnets de surimi.



Au moment de servir on arrose légèrement de caramel balsamique (recette donnée le 5 février 09).

Comme dirait mon amie Claudia : enjoy !


Coté dessert on peut aussi imaginer quelque chose.
Ce fut :

Pain d'épices façon Stollen

J'ai employé la préparation toute prête du Moulin de Nomexy (dont j'ai parlé le 6 décembre dans un article consacré à Saint-Nicolas) en remplaçant les 5 cuillerées à soupe de miel par le même volume de confiture. La présence de bâtonnets d'orange confits était bienvenue. J'ai renforcé cette spécificité en ajoutant des petits dés de gingembre et quelques pruneaux moelleux hachés.

Cela aurait pu être des amandes, ou des pistaches, qui auraient apporté une intéressante couleur verte. J'ai ajouté aussi trois cuillerées à soupe de cacao.

Attention de démarrer la cuisson four froid. Il me semble que 30 minutes suffisent largement. J'ai retenu la leçon, en matière de cuisson mieux vaut moins que pas assez.

Parfait pour un goûter ou un petit déjeuner ...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)