mardi 24 mai 2011

Volcan islandais au chocolat Kipety

Au départ c'est une pâte à tartiner que j'ai découverte au Salon Saveurs. Son créateur s'appelle Charles et se définit comme chocolatisan. Fils de traiteur il dit être né dans une casserole, ce qui ne l'a pas empêché de commencer par une école de commerce, option création d'entreprise, dont il est sorti major de sa promotion.

Il a eu l'idée de s'inspirer des méthodes de la cuisine moléculaire pour emprisonner des bulles de CO2 dans des petits cristaux de sucres et de beurre de cacao mélangés à du chocolat au lait et noisettes.

L'effet est saisissant au bout de quelques secondes quand elles explosent en bouche contre la boute du palais.

L'intensité est encore plus forte si on prend une petite quantité de pâte avec une matière liquide ou aqueuse parce que le bruit résonne davantage.

Il est donc plus amusant d'associer le produit que de le consommer "simplement" à la petite cuillère comme certains gourmands le font en plongeant dans un pot de N ... J'avais réalisé des verrines avec une crème de rose. J'aurais pu récidiver en superposant chocolat, mousse au mascarpone puis des fruits frais pour terminer. J'ai préféré un dessert simplissime qui étonnera d'emblée à la dégustation.

Un (excellent) fromage blanc et quelques cuillerées de cette pâte à tartine, commercialisée sous le nom de Kipety. D'autres variétés existent derrière des intitulés qui commencent majoritairement par la lettre K comme encore Karasel , une pâte "chocolat au lait" et noisettes aux éclats de caramel au beurre salé... ou Kikrousty, lait - noisettes à la feuilletine croustillante (crêpes dentelles émiettées).

Il n'est pas indispensable d'attendre un salon pour faire l'expérience. On peut commander sur le site de la marque, ce qui sera d'ailleurs moins onéreux compte tenu de l'offre spéciale qui contrebalance la moitié des frais de port, sans commune mesure d'ailleurs avec l'exorbitant coût du parking du salon. A signaler que ces pâtes à tartiner se conservent pendant environ 1 an à température ambiante même après ouverture ... sauf envie effrénée bien entendu.

Ces pâtes supportant une chaleur de 150° ne peuvent pas être employées pour sublimer des gâteaux classiques mais on peut réveiller avec elles des ganaches fourrant des macarons, ou des toasts sur baguette de campagne en associant avec un foie gras.

Charles CHOCOLARTISAN - 42110 PONCINS

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)