dimanche 24 février 2013

Marcher sur des oeufs au Salon de l'agriculture c'est possible


J'aime bien démarrer les chroniques que j'écris sur le Salon de l'agriculture par un billet relatant de l'insolite. Je ne cherche pas l'original à tout crin et il vient à moi ... avec un peu de patience.

Cette année c'est une réflexion d'une fillette qui m'a donné l'idée du titre de cet article. la scène se passait ... dans les toilettes dont le sol est recouvert d'un linoléum imitant parfaitement la paille. On jurerai qu'une poule a déposé son précieux butin dans un nid, au milieu du chemin.
La manifestation fête son cinquantenaire. Elle a modifié son implantation. Le Hall 1 a été déserté et les animaux sont répartis dans plusieurs niveaux, ce qui, peut-être permettra plus de circulation. Dans l'immédiat j'ai été un peu déboussolée et je ne suis pas allée sur les stands où je m'étais arrêtée l'an dernier. Cela permet d'autres découvertes.
Le Puy du Fou fut de celles là (remarquez j'aurais été en peine de le trouver en 2012 puisque c'est son premier Salon). Le stand est inratable, à l'entrée du Hall 4, conçu comme un morceau du Parc avec des animaux rares (moutons de Belle Ile, chèvres poitevines et des fossés et leurs chevreaux, lapins blancs de Vendée et normands et leurs lapereaux, cochons de Bayeux, etc.), un décor naturel (enclos en bois, arbustes et végétaux) et des films spectaculaires.

Ma photo ne l'est certes pas ... spectaculaire mais elle m'a permis de twitter cette petite devinette : stand #PuyduFou du #salondelagriculture2013 je ne peux pas la regarder ds les mirettes car ce n'est pas un sanglier. Je venais d'apprendre, grâce à un quizz sur les animaux dans l'histoire que ce qu'on appelle mirettes, ce sont les yeux du sanglier, parce qu'il a une mauvaise vue.

Le Puy du Fou compte plus de 1400 animaux, des chevaux aux rapaces, en passant par des animaux plus exotiques comme les dromadaires ou les lions, ou encore les animaux de la ferme. Il s’implique dans plusieurs programmes de préservation d’espèces menacés et de races anciennes d’animaux. Rien d'étonnant qu'il ait été élu meilleur parc du monde à Los Angeles, parmi 700 candidats.

Le Salon de l'agriculture met toujours à l'honneur les animaux. Et ceux-ci bénéficient d'un toilettage spécial pour être en beauté. Cela s'appelle le clippage. J'y avais consacré un billet spécial il y a 4 ans. Ce cheval de trait  en est la brillante illustration.
Le Salon offre encore cette fois des occasions d'accroître nos connaissances dans bien des domaines. La biodiversité est à l'honneur sur le stand du CIRAD. J'y ai appris que le fonio (ci-dessus) était une céréale minuscule connue surtout dans le sud sahélien. Elle fut délaissée en raison de la petitesse de ses graines mais ses qualités gustatives lui procurent un regain d'intérêt.
 J'ai vu plusieurs espèces de quinoa de couleurs très variées.
On pourrait en dire autant du sorgho, qui est la 5ème céréale au monde en terme de volume de production
 Quant à la dernière photo vous aurez reconnu je pense ... le riz.
Une des attractions les plus fréquentées sera le Stand Danone ... Je ne pourrai rien vous dire de la dégustation qui s'y déroule car il fallait compter 20 bonnes minutes avant d'y accéder, et je n'avais pas ce temps disponible.
La traversée du Hall 3 fut laborieuse. C'est là que sont les vaches et elles attirent une foule considérable. J'y retournerai vendredi soir pour un atelier avec les Toques Rebelles sur le stand Charal, toujours très instructif, surtout en cette période où la viande est un sujet polémique.
Cyril pilotait aujourd'hui des démonstrations émaillées de bons conseils. La viande a besoin de 18 jours de maturation. Elle est meilleure si on la sort du réfrigérateur 10 minutes avant sa cuisson pour éviter qu'elle ne durcisse.

Enfin, on peut la saler juste avant de la poêler mais seulement si on ne sale qu'une face et qu'on la pose immédiatement dans la poêle. De cette façon le sel favorisera la formation d'une croute qui retiendra les jus. On ne salera la seconde face qu'au moment de retourner la viande. le sel est un exhausteur de goût qui pourra jouer ainsi son rôle explosif.

Pour cuire un bon rôti on le masse avec des aromates et l'assaisonnement de son choix et on peut le "marque" dans une poêle très chaude avant de le terminer au four.

On pourra aussi faire une halte au Stand de l'Agneau Presto qui propose parmi 9 recettes gourmandes des Yakitoris, un clafoutis, des wraps et même des hamburgers ... tous d'agneau comme de bien entendu.

Il y aura aussi des moments particuliers avec l'agneau de lait  Label rouge, celui IGP des Pyrénées et l'agneau de lait de Corse.

Ce que j'ai apprécié le plus le jour de ma première visite fut le dynamisme des régions françaises. Il faudrait 3 bons jours pour les visiter en détail. Je me suis limitée à quelques unes.
Le Tarn-et-Garonne mettait en avant des noisettes et des pommes. Ce fut l'occasion de comparer la Fuji (au premier plan) et l'Ariane (derrière), toutes deux distribuées par Blue Whale.
La pomme était aussi à l'honneur en Normandie Qui réunit ses produits sous le label Gourmandie. Je vous recommande le jus de pomme au basilic.
 
En Lorraine aussi la pomme était à la première place. L'atelier de Clotilde concourrait au Concours général avec un jus de pomme citronné. Mais la grande spécialité de Clotile demeure les sirops avec deux nouveautés cette année, le sirop de muguet et les épices de Noël saveur vin chaud, que je trouve parfait avec une simple eau chaude.
                               

Juste à coté, Paul Bourion présentait sa Miranille, une création qui n'a pas un an mais qui promet déjà un beau succès parce que l'association mirabelle-vanille est un accord parfait. Cet épice malgache casse le coté tord-boyau de l'alcool de mirabelle lorrain en apportant de la douceur en fin de bouche.

Il emploie 10 gousses pour 70 cl mais une seule subsiste dans la bouteille. Les autres pourront être "recyclées" dans d'autres recettes, comme un foie gras ou un nougat qui se marie avec un ananas compoté. Paul Bourion ne manque pas d'idées. Il a même préparé un pot de babas avec sa nouvelle spécialité.


Cet ancien pilote automobile peut être fier du tournant qu'il a pris dans ce nouveau secteur. Etienne Descoings, élu meilleur barman au monde en 2010 a sélectionné la Miranille pour la proposer aux invités VIP du Festival de Cannes 2012. Il a créé plusieurs cocktails pour l'occasion.

J'ai gouté un "simple" Irish Coffee, ou plutôt un Vogif Coffee à la Miranille tout à fait remarquable.

Michel Roth, dont je présentais hier une recette, a l'intention de la travailler sur des langoustines. 
Sous la houlette de leur professeur Sophie L'Etang, l'équipe du lycée hôtelier de Remiremont avait préparé une panna cotta au munster et son caramel de bière assez surprenante mais qui a plu même à ceux qui n'aiment pas le fromage.
La journée fut fructueuse pour ces jeunes qui ont pu concrètement se confronter au grand public.

Un autre stand célèbre la Lorraine et les animaux en sabots ... à sa manière. C'est la Mélie, dessinée par Philippe Delestre et initiée par Marie de Metz Noblat. 
  
Derrière sa chevelure noire coupée au carré, son jean bleu, ses deux paniers de mirabelles et sa tunique aux couleurs de la Lorraine (elle a même mis de côtés ses traditionnels sabots au profit de baskets tendances), La Mélie a pour mission de valoriser tous les charmes et les atouts de la régionautour de deux grands thèmes : produits et souvenirs lorrains.  

On trouvera des souvenirs lorrains humoristiques et aux couleurs attrayantes, personnalisés à l’image de Saint Nicolas (et du Père Fouettard), de Jehanne la Lorraine, de La Mélie d’Lorraine ou d’une série de vaches aux allures bien atypiques. Le tout signé « J’aime la Lorraine ».   
Beaucoup d'articles sont proposés : autocollants, cartes postales, porcelaine, jolies boites, … sans oublier les piliers de la gastronomie lorraine : mirabelles, bergamotes, madeleines…etc…
On est loin des records que leurs grandes soeurs affichent un étage plus bas ... Ici chacune ne pèse que 100 grammes mais qu'est-ce qu'elles sont mignonnes !

Des cartes postales sont à disposition des visiteurs pour informer famille et amis des beautés et centres d'intérêt de la Lorraine. Comme par exemple avec le musée européen de la bière de Stenay, le plus grand musée de la bière en Europe, unique à accueillir toutes les formes de handicap. Il rouvre la semaine prochaine après sa fermeture habituelle hivernale.

J'ai failli avaler ce breuvage dans ce si joli verre à dégustation mais je n'ai fait que le humer. C'est une des huiles d'olive présentées par la Provence. Les huiles d'olives du Midi ont une gamme très large de goûts. Subtiles, intenses ou à l'ancienne il m'a été difficile d'arrêter un choix définitif.
J'ai gouté par contre un Chablis château Val de Mercy 2009 qui m'a réconcilié avec ce vin que je pensais ne pas aimer particulièrement.


Coté rouge c'est le Saumur-Champigny d'Eric Laurent, médaille d'or 2012 du Concours général agricole que j'ai retenu, pour ses arômes de mure et de cassis, sa pointe d'épices et des notes qui évoquent les sous-bois et les morilles.

Ces deux vins m'ont décidée à aller jeter un oeil sur les produits présentés par la région Bourgogne.

Il va de soi que les boissons alcoolisés sont à consommer avec modération.

J'ai vu (il était trop tard pour goûter ... c'est qu'une journée au salon passe à la vitesse d'un éclair et je devrai revenir ou aller dans l'Yonne pour me faire une opinion) des bières, des liqueurs, des cerises à l'eau-de-vie ...
Les traditionnels escargots, dits de Bourgogne, mais provenant d'ailleurs ... 
 Plus surprenants le safran et le saumon fumé ...
 ... alors que les cornichons sont depuis longtemps une spécialité locale.
 Et puis le fameux chantier médiéval de Guédelon où l'on bâtit un chateau-fort comme autrefois.
Pour tout savoir sur le Salon, ses horaires (vendredi nocturne jusque 23 heures) et concevoir votre programme de visite je vous recommande le site de la manifestation

1 commentaire:

Anonyme a dit…

merci pour cet article, ainsi que de votre passage sur notre stand, toujours fidèle au salon de l'agriculture.
Egalement merci pour l'astuce su Sirop de Noël dans de l'eau chaude, nous avons testé et adoré !
Au plaisir de vous faire déguster nos nouveautés, à bientôt.
Clotilde

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)