vendredi 7 mars 2014

"Mon salon de l'agriculture" troisième partie, les animaux

Que serait un Salon de l'agriculture sans les animaux de tous poils, plumes et écailles qui y sont présentés ?

J'avais, en 2009, écrit un billet sur le clippage des vaches, opération consistant à les mettre en beauté comme des mannequins. Cet article a été abondamment consulté. Sur le salon 2014 ce sont des bestioles de carton qui ont attiré mon attention. et je n'ai pas été la seule.

Elles ont eu un succès fou. J'ai même assisté en direct à la dérobade de l'une d'elles, un petit cochon rose que nous avons coursé dans les allées du Pavillon des régions. Les fautifs, un trio de garçons un peu déjantés, restituèrent l'animal après une photo les immortalisant sur les réseaux sociaux.

Ce même cochon n'est pas revenu du plateau de la chaîne Campagne TV. Un des journalistes présentateurs de l'émission consacrée à la Lorraine a du se l'approprier. Succès oblige !
Tous les exposants qui ont vu les animaux de Cocorikraft ont été séduits. Il faut dire que leur conceptrice Virginie Benhamou a été très présente sur le salon à commencer par la mini-ferme adjacente à l'espace du Ministère de l'Agriculture où j'ai animé des ateliers anti-gaspillage avec des enfants, et dont je vous parlais il y a quelques jours.

Son troupeau est on ne peut plus écologique puisqu'il est en carton recyclé et recyclable, et 100% de fabrication française, en l'occurrence vosgienne.

Virginie est en outre très réactive, capable de s'adapter à beaucoup de contextes (chaque modèle est personnalisable, "customisable dans le jargon de la communication) et les tailles peuvent être revues à la hausse ou  à la baisse.

Je prédis qu'on va les voir en de multiples circonstances.

Plus petites, mais très mignonnes, il y avait une jolie série de vaches chez Marie de Metz Noblat qui les commercialisent sur le site de la Mélie d'Lorraine.

Elles étaient il y a encore quelques jours dans une jolie boutique de la Grande Rue de Nancy, en face du Musée Lorrain, très fréquenté le dimanche. La Mélie est tombée sous le couperet de l'interdiction d'ouvrir ce jour là au motif que l'activité n'est pas dérogatoire aux 5 jours accordés par an par la législation. Marie s'était engagée auprès de la préfecture de Meurthe-et-Moselle a embaucher. il faut croire que ce type de promesse n'intéresse pas les politiques. L'interdiction a été confirmée et cette absurdité a été fatale à tout le monde en définitive. En toute logique il faudrait aussi interdire d'acheter sur Internet le dimanche, non ?
Toutes les races sont hébergées sur le site de la Mélie, à commencer par la tarine Bella qui est la mascotte du Salon cette année.
Même si cela peut paraître cruel d'en parler ici les animaux sont aussi transformés en "viande". La filière Bleu Blanc Coeur garantit une démarche de filière vertueuse depuis plus d'une dizaine d'années.

Elle comprend des produits dans tous les domaines alimentaires, et en matière de viande,  des découpes et saucisses de porc, les viandes hachées de bœuf Socopa, le Poulet de ma campagne de Maître Coq, la gamme de Lapin et de Porc Nouvelle Agriculture, la gamme de canard de Canard Passion, la viande bovine, de porc et de poulet de Thiriet, le poulet, lapin et canard chez Monoprix, le poulet  Harmony de Cora, la viande bovine au rayon traditionnel de Match, les pigeons du Pigeonneau du Poitou, la viande Bœuf Fermier du Maine chez les artisans, les viandes d’Anvial chez les artisans, la viande de porc Opale, la gamme de veau Plaisir de France chez les artisans. Et toutes les viandes : boeuf, lapin, veau, agneau, porc, et volaille chez de nombreux producteurs.

Cette longue énumération n'est pas exhaustive. Voilà pourquoi je vous donne le logo qu'il faut chercher (souvent minuscule) sur les étiquettes avant de poser les produits dans votre chariot ou cabas.

Les lecteurs le savent, je suis les évolutions de Charal. La qualité de sa viande (fournie par 3000 agriculteurs-éleveurs) est sans faille et c'est toujours avec plaisir que je découvre en avant-première et en compagnie d'autres bloggeurs ce qui arrivera au mois d'avril dans vos assiettes :

Il y aura un boeuf tartare coupé au couteau et sa sauce, équilibrée avec force. On plébiscite.

Plusieurs plats cuisinés seront proposés en Box. Un boeuf bourguignon, relevé de lard fumé et de champignons. les carottes ne sont pas bêtement coupées en rondelles. leur forme en billes procure du fondant. La viande est en cubes, ce qui là encore change de l'ordinaire.

Ensuite un boeuf bolognaise, dont je regrette qu'il soit accompagné des mêmes pâtes. Il semblerait que ce ne sont pas les mêmes consommateurs qui achèteront le premier plat et le second. Pourquoi pas. Validons puisque cette forme de pâte accroche bien la sauce, qualité capitale pour cette recette.
Enfin le chili, piquant comme il se doit mais pas plus.
Le Burger montagnard eut tellement de succès qu'il sort de la série "éditions limitées" pour entrer dans la gamme.

Place donc au nouveau. Ce sera un Burger Original BBQ avec du steak haché, Charal comme il se doit, une tranche de bacon, des oignons émincés, une sauce barbecue et une tranche de fromage. Il disposera comme les autres de la Grillbox qui permet de préserver ses saveurs en le réchauffant au micro-ondes.
Il sera en vente jusqu’en fin septembre ... peut-être au-delà si le succès se manifeste. Le soir de sa présentation nous fûmes nombreux à en redemander, par pure gourmandise.

N'oubliez pas pour autant de consommer des fruits et des légumes. J'en parlais le 2 mars tandis que j'abordais le sujet des "liquides" le 1er mars.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés