samedi 30 janvier 2016

La crème était presque parfaite de Noël Balen et Vanessa Barrot

J'avais pris beaucoup de plaisir (et pas un gramme) à déguster Petits meurtres à l'étouffée qui m'avait fait voyager dans l'univers des bouillons lyonnais. La lecture de La crème était presque parfaite fut tout autant agréable et je l'ai partagée avec Annie que je remercie pour son avis complémentaire au mien.

On retrouve le double duo. Celui que composent les auteurs Noël Balen, écrivain et musicien, et Vanessa Barrot, avocate d’affaires, gourmet et gourmande. Et celui qu'ils composent sur la cène de l'édition avec Laure Grenadier, rédactrice en chef du magazine Plaisirs de table, et Paco Alvarez son photographe.

Les voilà cette fois en Normandie, et leur premier dîner se situe dans le cadre d'un restaurant où je me suis moi-même arrêtée l'année où je suis allée au Festival des AOC de Cambremer. Cet établissement m'avait d'ailleurs inspiré un cocktail à base de cidre et de Calvados. Autant vous dire que le nom du Pavé d'Auge est resté gravé dans ma mémoire.

Je ne pourrais cependant pas affirmer avec force que j'y ai dégusté un plat en sauce à base de crème fraîche. Je me souviens plutôt d'un foie gras de canard ... tout ce que je peux affirmer c'est m'être régalée dans le cadre somptueux de la halle magnifiquement restaurée au coeur du village de Beuvron-en-Auge.
Revenons au livre. C'est au Bocage gourmet que se déroule le drame que les protagonistes vont élucider. L'escalope de veau à la crème va intoxiquer neuf convives d'une clientèle d'élite. s'agirait-il d'un meurtre destiné à servir des fins politiques ?

Promotion immobilière et protection du littoral, implantation d’un nouveau lieu de commémoration, extension contestée d’un luxueux haras récemment acquis par des princes qataris, un faisceau d’indices conduit à penser que certains représentants de la République étaient précisément visés.

Beaucoup de suppositions sont possibles. J'ai adoré ce livre où la cuisine est prétexte à une promenade sur les lieux de mémoire foulés par Marcel Proust. L'intrigue rejoint la réalité puisque l'ouverture du Mémorial des civils dans la guerre est effectivement annoncé pour le 8 mai 2016 à Falaise.

La provenance du cyanure mis en cause permettra d'élucider cette affaire mitonnée aux petits oignons aussi savamment que la première. Les auteurs récidivent avec un prochain opus annoncé pour le 18 février, Un cadavre en toque, qui devrait nous emmener cette fois visiter l'Ile-de-France.

La crème était presque parfaite de Noël Balen et Vanessa Barrot
Collection Crimes Gourmands de Fayard
en librairie depuis le 29 octobre 2014

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)