samedi 9 juillet 2016

Face au Pacifique de Catherine Locandro

J'avais découvert Catherine Locandro avec l'Histoire d'un amour, et dont j'ai eu l'occasion de discuter avec elle.

Face au Pacifique a été écrit bien avant mais il ressort cet été chez Pocket avec une couverture autrement plus juste que celle qui avait été choisie par les éditions Héloïse d'Ormesson (quoique cela puisse se discuter parce que cette première édition mettait ainsi l'accent sur le personnage de Sam).

De mon point de vue la nostalgie romantique que l'on perçoit dans Histoire d'un amour est déjà présente dans ce livre, et avec des ingrédients comparables même s'il ne s'agit alors pas d'un roman inspiré par un épisode réel de la vie d'une célébrité.
Mystérieuse et séduisante, Mona est venue en Californie pour rendre service à sa meilleure amie Marion, et lui ramener de quoi écrire la biographie de Joseph Macard, un pâtissier Français qui a fait fortune sur la côte Ouest, et avec qui elle noue une relation forte. Peu à peu, elle sera prise dans une ronde de personnages à la dérive, qui compose un chassé-croisé fascinant.
Rodeo, le patron du Rodeo's Hell considère la vie comme une longue suite de renoncements (p. 57). Son accident a sans doute impacté sa philosophie et l'a rendu compatissant. Il range Simon dans la  catégorie des hommes fragiles qui s'efforcent d'être les amis des femmes avant d'être leurs amants, et qui sont condamnés à souffrir à cause d'elles (p. 64).

Malgré un mariage plutôt heureux Mona a succombé à un coup de foudre pour Alexandre. Cet amour sans avenir l'a précipitée dans une dépression dont elle commence seulement à se relever mais qui a laissé des traces. Elle ne voit pas les sentiments qu'elle inspire à Simon.

Judy, la patronne du motel où Mona a loué une suite (en fait une chambre avec coin-cuisine et balcon sur le Pacifique) vit comme un cataclysme l'abandon par le père de sa fille Sam. L'affection de Rodeo n'est pas à la hauteur de ses attentes et rien ne calme son inquiétude.

L'auteur, dont c'est le quatrième roman, installe très vite une atmosphère nostalgique et troublante. On s'interroge sur les liens (passés ou à venir) entre les personnages, très dissemblables et pourtant chacun à leur manière en quête de leur vérité. Ils ont tous les nerfs à fleur de peau, sauf peut-être le patriarche mais il a sa part d'ombre lui aussi. Personne ne veut souffrir et pourtant les interactions sont douloureuses.

Mona est face au Pacifique, c'est-à-dire en fait face à elle-même. Le temps est peut-être venu pour elle de chasser ses fantômes pour ensuite mettre à distance son mal-être. Joseph, Rodéo et Simon l'aideront chacun à leur manière à se débarrasser du fardeau de la répétition familiale. A condition qu'elle consente à ce grand voyage qu'est le retour en arrière.

Face au Pacifique de Catherine Locandro, publié aux éditions Heloise d'Ormesson en mars 2009, en Pocket depuis le 7 juillet 2016

1 commentaire:

Binchy a dit…

Cet ouvrage est sur ma liste, je l'ai repéré à Vienne (Isère), dans "ma" librairie Passerelles. Je le lirai, de plus, sortie en pocket : j'aime beaucoup, moins onéreux et moins encombrant. J'aime beaucoup la couverture.
Je te remercie pour cette excellente chronique et je te souhaite une belle semaine.
Amitiés.
Bernadette.

Messages les plus consultés