mercredi 14 février 2018

Prendre la Saint Valentin par la baguette

La Saint-Valentin est une fête devenue commerciale, mais au Mexique elle est traditionnellement dédiée à l'amour et à l'amitié comme je l'écrivais en vous donnant une recette de petites galettes en forme de coeur.

J'ai eu envie de m'amuser cette année en détournant une expression, marcher à la baguette et la déclaration d'amour du Bourgeois gentilhomme à la Marquise : D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux ...

On pourra donc offrir à l'être aimé une paire de baguettes à la française ... ou quelques bougies de Mathilde M, ou les deux, sans se ruiner puisque les baguettes sont vendues moins de 15€.
Les baguettes sont en tige acier inox massive striée et ont été conçues et fabriquées par Jean Dubost dans leur usine, située à Viscomtat, tout près de Thiers, le berceau de la coutellerie française. On a le choix entre le blanc ou le noir pour la couleur du manche en ABS. La pochette cadeau est fermée d'un ruban tricolore qui évoque le col des meilleurs cuisiniers.
Leur extrémité est striée pour permettre la excellente préhension des aliments. Le bout des manches   est incrusté d'une abeille stylisée.
Je l'ai testée avec des sushis même si on peut avoir envie d'y mettre les doigts. Un plat de nouilles aurait mieux convenu mais c'était moins élégant pour un soir de fête.

J'ai eu envie de connaitre l'origine de l'emploi de cet ustensile dont la naissance remonterait en Chine à la dynastie Shang, entre les XVI° et XI° siècles avant J.-C. ce n'est qu'ensuite qu'elles se sont imposées dans le reste de l'Asie.

Selon une légende Yu Le Grand, redoutant un éventuel assassinat, interdit couteaux et fourchettes, jugés trop dangereux à table. Néanmoins trop impatient de manger un plat brûlant il aurait arraché deux branchettes d'un arbre, pour s'en faire une pince. Il trouva ensuite que cette méthode était plus raffiné que de manger "vulgairement" avec les doigts.
Mais vous allez comprendre combien un tel cadeau peut être interprété comme une déclaration. Car en effet la viande doit être découpée en cuisine (et les asiatiques ont toutes sortes de couteaux pour cela, et portant des noms "exotiques" comme le Santoku, que Jean Dubost fabrique également) avant d'être servie, donc loin du regard de l'invité. Le moment du repas n'est que douceur et volupté : on ne peut pas se nourrir comme un goinfre avec des baguettes, mais avec délicatesse.

J'ai accompagné les sushis de véritables lamelles de gingembre de Foodex et pas de ces racines rosies dans du jus de betterave. Le goût est incomparable. A déguster avec un des sakés dont Foodex est aussi grand spécialiste.
Mathilde M. offre un choix très large de parfums, élaborés en étroite collaboration avec des Maîtres-Parfumeurs. Ils sont déclinés en bougies, parfums d'intérieur et décors en plâtre parfumés qui sont minutieusement fabriqués et ciselés à la main dans les ateliers dans la région de Grasse, capitale mondiale du parfum.

J'aime beaucoup la bougie Délices d'Orange qui est une combinaison obtenue avec des éclats d'orange, mandarine, cannelle, gingembre, vanille et cèdre.

Etoffe soyeuse est un mariage réussi de notes fruitées et florales, autour du litchi, de fruits rouges et de fleurs comme la rose, le muguet, la fleur d'oranger, associé à l'ambre gris et l'indispensable vanille.

Marquise reste le grand classique de la marque qui fête son dixième anniversaire. C'est le résultat d'une association précieuse et sensuelle de notes boisées et épicées avec le bois de cèdre, la ciste, le musc blanc, l'ambre gris et toujours la vanille qui est une constante dans les parfums de la marque.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)