vendredi 28 mai 2021

Plantes bienfaisantes, un carnet de notes des Editions De Borée

Je suis une grande consommatrice de carnet de notes. Je les aime plutôt petits, pas trop épais, à la couverture souple, pour ne pas alourdir mon sac. Les feuilles ne doivent surtout pas être blanches parce que cela me dérange d'écrire sur un papier qui reflète la lumière du soleil.

Qu'il soit ou non ligné n'est pas un critère. Par contre la présence d'un élastique est appréciable parce qu'elle garantit de ne pas perdre les multiples petits papiers qu'il m'arrive de glisser entre les pages. Et s'il a des coins arrondis c'est préférable car il sera plus agréable à manipuler.

Les carnets de papeterie des éditions De Borée ont toutes ces qualités plus une, qui est d'être enrichis d'aquarelles sur un thème particulier. Il en existe un avec des oiseaux et ce doit être bien utile de se promener dans la nature en l'ayant à portée de main. Deux autres sont consacrés à l'Auvergne, une région bien connue de l'auteur-illustrateur, Daniel Brugès.

L'univers des plantes médicinales m'est assez familier et j'ai apprécié à sa juste valeur celui qui s'intitule Plantes bienfaisantes. Pour les visuels et les caractéristiques des plantes, ainsi que leurs principales indications et pour sa praticité. 
J'ai été heureuse d'y trouver la bourrache et ses étonnantes fleurs bleues qui contrastent simplement posées sur une salade de tomates bien rouges. J'ai lu plus loin ue les feuilles de pâquerettes font de savoureuses salades au printemps. Oserai-je la recette de tisane de coquelicot ?
Les illustrations occupent une place harmonieuse par rapport à l'espace disponible pour écrire. Elles sont parfois discrètes, quitte à reprendre la même plante en la commentant davantage quelques pages plus loin. Voici à titre d'exemple ce qu'on peut lire de la chélidoine dont je connaissais son emploi contre les verrues :
L'auteur est précis et j'ai évidemment appris pas mal de choses malgré mes connaissances préalables L'éditeur prévient, à la fin, l'importance de ne pas confondre avec des plantes toxiques. Ce carnet est destiné à la prise de notes, pas à la cueillette. Il est un cadeau fort sympathique pour moins de dix euros.

Plantes bienfaisantes, illustré par Daniel Brugès, carnet de notes de 104 pages des Editions De Borée

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)