mercredi 23 mars 2011

Nominations aux 25 ème Molières

(billet mis à jour le 18 avril en pointant les lauréats)

25 ans déjà ... et toujours la même énergie à défendre le spectacle vivant de qualité, qu'il soit public ou privé, avec aussi une grande fidélité à France 2 qui diffuse la cérémonie en direct depuis sa création.

Cette année c'est Pierre Lescure, qui succède à Irène Ajer à la présidence de l'association. C'est donc qui a annoncé les nominations, catégorie par catégorie, au cours d'une conférence de presse dans un café au décor quasi historique dont les rideaux de velours rouge respirent le théâtre. La liste est reproduite en fin d'article.

Le café choisi place du Châtelet occupe une position stratégique, juste en face de la salle que Pierre Lescure désigne encore sous le nom de théâtre Sarah-Bernhardt. Primitivement Théâtre-Lyrique-Dramatique (1874), Théâtre-Historique (1875) puis théâtre des Nations (1879), il prend le nom de la comédienne Sarah Bernhardt qui en obtient le bail de la Ville de Paris en 1898. Il s'appelle Théâtre de la Ville depuis 1966 et la loge de Sarah Bernhardt a été transformée en foyer du théâtre.

La soirée de remise des prix aura lieu le dimanche 17 avril, comme l'année dernière à la Maison des Arts et de la Culture de Créteil. C'est toujours Jean-Philippe Viaud qui en sera la voix off pour les téléspectateurs et je me suis amusée à le photographier pour vous monter son visage (l'homme à lunettes).
On nous promet un discours introductif de Michel Galabru sur un ton particulier, ce qui n'étonne personne. En guise de lever de rideau nous aurons cette année une courte pièce de Victor Haim intitulée Jeux de scène qui va précipiter la mise en abîme du théâtre. Créée en 2002 au théâtre de l'Oeuvre elle a valu à son auteur l'année suivante le Molière de l'auteur francophone vivant. Zabou et Léa Drucker succèdent à Francine Bergé et Danièle Lebrun pour nous faire rire. Car la comédie promet d'être drôlissime.

Quel panard cette pièce ! ... s'exclame Zabou qui a la charge de la mise en scène et promet de tirer à boulets rouges sur sa copine Hortense (Léa Drucker), une actrice hasbeen venant du boulevard. Les deux comédiennes se connaissent mais n'ont jamais eu l'occasion de se donner la réplique. Elles en sont manifestement heureuses. Léa se réjouit quant à elle de torturer sur scène "Gertroude" à sa guise pour lui rendre la monnaie de sa pièce (Zabou l'a filmée dans l'Homme de sa vie en 2006).

Pierre Lescure promet une cérémonie qui aura de la tenue, du rythme, des surprises sur un plateau qui recyclera le décor du lever de rideau. Il annonce aussi un casting "visible" dans la salle. De quoi avoir envie d'être déjà au 17 avril.

NOMINATIONS 2011 (les lauréats apparaissent désormais en rouge)

Molière du théâtre public :
Les Chaises, Eugène Ionesco/Luc Bondy, Théâtre Nanterre-Amandiers
Le Dindon, Georges Feydeau/Philippe Adrien, ARRT/Théâtre de la Tempête
Rêve d’Automne, Jon Fosse/Patrice Chéreau, Théâtre de la Ville
Un fil à la patte, Georges Feydeau/Jérôme Deschamps, Comédie Française

Molière du théâtre privé :
Diplomatie, Cyril Gely/Stephan Meldegg, Théâtre de la Madeleine
Henri IV, Daniel Colas, Théâtre des Mathurins
Le mec de la tombe d’à côté, Katarina Mazetti/Panchika Velez, Théâtre de la Renaissance
Le repas des fauves, Vahe Katcha/Julien Sibre, Théâtre Michel

Molière des compagnies :
Dom Juan, René Loyon/Cie RL
Les Femmes savantes, Marc Paquien/Cie de l’Intervention
Ma chambre froide, Joël Pommerat/Cie Louis Brouillard
Le mardi à Monoprix, Michel Didym/Cie Boomerang

Molière de la pièce comique :
Le gai mariage, Gérard Bitton, Michel Munz/José Paul, Agnès Boury, Théâtre des Nouveautés
Le Prénom, Matthieu Delaporte, Alexandre de la Patellière/Bernard Murat, Théâtre Edouard VII
Le Technicien, Eric Assous/Jean-Luc Moreau, Théâtre du Palais-Royal
Thé à la menthe ou t’es citron ? Danielle Navarro-Haudecœur, Patrick Haudecœur, Théâtre Fontaine

Molière du théâtre musical
Mamma Mia ! Catherine Johnson/Phyllida Lloyd, Théâtre Mogador
Mike, Gadi Inbar/Thomas le Douarec, Théâtre Comédia
La nuit d’Elliot Fall, Vincent Daenen/Jean-Luc Revol, Théâtre du Caramel Fou
Une flûte enchantée, Mozart/Peter Brook, CICT/Bouffes du Nord

Molière du comédien
Niels Arestrup dans Diplomatie
Jean-François Balmer dans Henri IV
Jean-Claude Dreyfus dans Le mardi à Monoprix
André Dussollier dans Diplomatie
Christian Hecq dans Un fil à la patte
Micha Lescot dans Les Chaises

Molière de la comédienne
Valeria Bruni Tedeschi dans Rêve d’Automne
Julie Depardieu dans Nono
Catherine Hiegel dans La Mère
Maaïke Jansen dans Le Technicien
Dominique Reymond dans Les Chaises
Hélène Vincent dans La Célestine

Molière du comédien dans un second rôle
Maxime d’Aboville dans Henri IV
Jean-Michel Dupuis dans Le Prénom
Guillaume Gallienne dans Un fil à la patte
Thierry Hancisse dans Un fil à la patte
Guillaume de Tonquédec dans Le Prénom
Bernard Verley dans Rêve d’Automne

Molière de la comédienne dans un second rôle
Valérie Benguigui dans Le Prénom
Brigitte Catillon dans Nono
Dominique Constanza dans Un fil à la patte
Nanou Garcia dans Aller chercher demain
Christiane Millet dans Funérailles d’hiver
Bulle Ogier dans Rêve d’Automne

Molière de l’auteur francophone vivant
Denise Chalem pour Aller chercher demain
Daniel Colas pour Henri IV
Emmanuel Darley pour Le mardi à Monoprix
Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière pour Le Prénom
Valère Novarina pour Le vrai sang
Joël Pommerat pour Ma chambre froide

Molière du metteur en scène
Philippe Adrien pour Le Dindon
Patrice Chéreau pour Rêve d’Automne
Marcial Di Fonzo Bo pour La Mère
Bernard Murat pour Le Prénom
Joël Pommerat pour Ma chambre froide
Julien Sibre pour Le repas des fauves

Molière du jeune talent féminin
Aurore Auteuil dans Le vieux juif blonde
Anaïs Demoustier dans Le Problème
Audrey Lamy dans Audrey Lamy- Dernières avant Vegas
Georgia Scalliet dans Les Trois sœurs

Molière du jeune talent masculin
Grégory Benchenafi dans Mike
Laurent Cazanave dans Brume de dieu
Benjamin Jungers dans La Maladie de la famille M.
Guillaume Marquet dans Le Dindon
Davy Sardou dans Le Nombril

Molière de l’adaptateur/traducteur
Florence Delay pour La Célestine
Alain Ganas pour Le mec de la tombe d’à côté
Dominique Hollier pour Harper Regan
Julien Sibre pour Le repas des fauves

Molière du décorateur/scénographe
Camille Duchemin pour Le repas des fauves
Bernard Fau pour Nono
Jean Haas pour Le Dindon
Richard Peduzzi pour Rêve d’Automne

Molière du créateur de costumes
David Belugou pour Nono
Vanessa Sannino pour Un fil à la patte
Françoise Tournafond pour Les Oiseaux
Jean-Daniel Vuillermoz pour Henri IV

Molière du créateur lumière
Dominique Bruguière pour Rêve d’Automne
Fabrice Kebour pour Pluie d’enfer
Pascal Noël pour Mike
Eric Soyer et Jean-Gabriel Valot pour Ma chambre froide

Molière du théâtre jeune public
Vy, une création de Michèle Nguyen dont quatre nouvelles représentations auront lieu à Paris en ouverture du festival Ô4vents, le festival Jeune Public du 4e arrondissement, les lundi 23 mai 2011 à 10h & 14h et Mardi 24 mai à 14h & 18h30, au Centre Wallonie-Bruxelles.

Le vote est toujours une opération difficile. Je me sens plus à l'aise cette année parce que j'ai vu la grande majorité des spectacles nominés, même si je n'ai pas rendu compte de tous sur le blog.

Je m'étonne tout de même que cette liste ne soit pas totalement nouvelle. On remarque que Mardi à Monoprix réitère les mêmes trois nominations que l'an dernier. Pareil pour Thé à la menthe ou t’es citron ? qui resurgit parmi les pièces comiques. La compagnie Louis Brouillard de Joël Pommerat a déjà reçu le Molière des compagnies l'an dernier et le certes excellent Guillaume Gallienne le Molière du jeune talent. Le voilà maintenant nominé pour le second rôle. Je prédis l'an prochain une nomination de meilleur comédien. Quelle ascension ! Il faudrait sans doute que l'association des Molières réfléchisse à une clause permettant de renouveler les listes.

Pourtant le règlement est déjà très précis et cadre bien les nominations. En voici, pour votre information, quelques extraits :

Sont recensés au titre du Théâtre privé : les spectacles produits ou diffusés au moins trente fois dans la période de référence, par les théâtres privés adhérents du Syndicat national des directeurs et tourneurs du théâtre privé ou de l’Association pour le soutien du théâtre privé. Sont recensés au titre du Théâtre public : les spectacles produits ou diffusés au moins vingt fois dans la période de référence par les théâtres nationaux, les centres dramatiques nationaux, les théâtres subventionnés par l’État ou les collectivités territoriales. La période de référence pour la 25° Nuit des Molières s’étend du 1er Avril 2010 au 31 Mars 2011.

Pour les Molières individuels (comédiens, auteur, metteur en scène), les nominations sont au nombre de six : trois pour le secteur privé, trois pour le secteur public. Cette règle de la parité s'applique à toutes les catégories.
En cas de prolongation ou de reprise, un spectacle ayant déjà obtenu un (des) Molière(s) sera mis hors compétition dans la(es) catégorie(s) où il a obtenu un(des) Molière(s) les années précédentes.

Un artiste ayant reçu deux Molières dans la même catégorie doit laisser passer un délai de cinq ans pour être de nouveau éligible dans ladite catégorie. Un artiste ayant reçu trois Molières dans la même catégorie est placé hors concours dans ladite catégorie.

Par exemple, si Patrice Chéreau repart avec un Molière le 17 avril il n'aura plus le droit d'en recevoir à ce titre puisqu'il a déjà été récompensé pour Hamlet en 1989 et pour la Solitude dans les champs de coton en 1996. Il a aussi reçu le Molière du Théâtre public pour "seulement" deux pièces, le Temps et la chambre en 1992 et Phèdre. Ce qui lui laisse la possibilité de repartir (aussi) avec un Molière pour Rêve d'automne ... Restera dans quelques années l'opportunité du Molière d'honneur, comme celui qui sera décerné cette année à Peter Brook.

En attendant que je fasse un billet complémentaire on peut relire ce que j'ai écrit à propos de Henri IV, Le mec de la tombe d’à côté et Mamma mia !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)