mardi 2 juin 2015

Les cidres perchés se posent cette année au Nüba

On l'espérait. Le beau temps était là pour le lancement de la première soirée des Cidres qui cette année seront "perchés" tous les mardis de juin de 18h30 à 20h30 au Nüba.

Le programme promettait nail’art, tatoos éphémères, dégustation à l’aveugle, bar à cocktails à cidre et découverte de la grande diversité des Cidres, doux, brut, demi-sec, ainsi que les nouveaux cidres aromatisés et rosés du brut au poiré, … le tout au son de la programmation musicale de ce rooftops parmi les plus branchés de Paris.

J'avais re-publié sur facebook le compte-rendu de la soirée 2014 pour vous convaincre de venir.

Je dois tout de même mettre un bémol à mon enthousiasme.

Contrairement à la version de l'année précédente le cru 2015 est ouvert à tous les publics, y compris ceux qui viennent au Nüba pour la musique sans intention de consommer la boisson théoriquement en vedette et qui n'est qu'une proposition parmi toutes les autres. L'idée est en soi intelligente car elle ouvre des horizons nouveaux en terme de public-cibles.

Peut-être qu'une flèche plantée dans une pomme éveillera l'attention.
Le stand de dégustation à l'aveugle pourra susciter la tentation de faire des découvertes.
J'ai tout de même noté que la variété des cidres présentés s'était considérablement resserrée. Je n'ai pas vu de poiré, grande déception. Aucune comparaison avec le bar de Lancelot qui, en 2014,  proposait 8 cidres en bouteille et 9 à la pression.
La carte des cocktails était elle aussi restreinte à des recettes plus simples, sans doute parce que les barmen du Nüba n'ont pas l'habitude de mixer le cidre. Le sirop de fraise remplace les fruits dans le Baiser de Guenièvre et faute de basilic on a mis de la menthe. Rien à voir.
Même le Cidre Sunrise (cidre doux, grenadine, tranche d'orange) sera exécuté en version réduite. On se passera de tranche d'orange. C'est tout de même joli.
On est loin de l'originalité du Spritz de la Dame du Lac dont je vous redonne la recette : 2 cl de Campari, 15 de cidre brut puis une rondelle de concombre et une demi rondelle d'orange pour décorer.

Et a fortiori de l'Excalibur on the Rocks, avec 2,5 cl de Maker's Mark (un excellent bourbon contenant un petit pourcentage de blé et portant le nom de l'une des plus charmantes distilleries du Kentucky), 1,5 cl de jus de citron jaune, 1cl de sirop de cannelle et 15 cl de cidre doux, puis une décoration d'un bouquet de menthe.
Par contre, à l'inverse de l'an dernier, les animations de nail'art et de tatoo étaient très accessibles avec un temps d'attente largement raisonnable. C'était très sympa mais ce n'était pas, à mon sens, l'objectif de la soirée.

Pauline, alias Souchka depuis son retour de Russie, réalisait des manucures très réussies sur le thème de la pomme et du Moyen-Age, comme on peut en juger sur les clichés avant/après.
Elle travaille sans décalcomanie et ses oeuvres tiennent plus d'une semaine sans qu'on doive prendre de précautions particulières, hormis les vingt premières minutes pour garantir le séchage.

Après avoir embelli les mains de ses amies, puis celles des amies d'amies elle s'est lancée sur le marché et connait un franc succès au bout de deux ans. Je l'avais déjà rencontrée dans une soirée et ce n'est sans doute pas fini. 

Elle a collaboré avec Disney et Hachette Pratique pour écrire deux livres pleins de tutoriels et d'astuces pour réussir les manucures : "Coffret Nail Art Violetta" pour les plus jeunes, et "Nail Art : 24 tutos à maîtriser jusqu'au bout des ongles" pour les adolescentes et adultes. Et son site est très tentant, même pour une novice comme moi qui ne prend pas le temps de se peindre les ongles.
Les Posca de Nael Alyafi permettaient de tracer de très élégantes calligraphies sans risque pour la peau.
Je serais bien restée Fée Viviane pour plus de 24 heures ...
En conclusion programmez un début de soirée en groupe un mardi au Nüba. C'est l'assurance de passer un moment convivial avec vos amis. Vous pourrez rivaliser d'originalité en offrant vos bras à Nael et vous désaltérer ensuite avant le coucher du soleil en essayant, pourquoi pas, un cidre aromatisé. C'est très tendance et le plancher est vaste.
  
L'accès aux Soirées Perchées est gratuit sur simple inscription par mail à soiréeperchee@cidre.net. Les prix des consommations sont très raisonnables (3 euros la petite bouteille, 7 la grande).
Le Nüba : 36 Quai d’Austerlitz, 75013 Paris est facilement accessible en métro par la ligne 5 et 10 arrêt Gare d’Austerlitz ou par la ligne 6 arrêt Quai de la Gare.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés