mercredi 14 septembre 2016

Le retour des Franglaises à Bobino

Quand on traduit mot à mot de grands standards de la chanson anglo-saxonne (comme pourrait le faire un collégien armé d'un dictionnaire) cela donne forcément des textes de faible qualité littéraire mais à haut potentiel humoristique.

On les confie alors aux Franglaises, qui sont une troupe de douze musiciens-chanteurs-danseurs-comédiens que l'on encourage à forcer le trait ... on obtient un spectacle inventif, décalé, drôle et formidablement réussi.

Une de leurs récompenses fut d'obtenir en 2014 les Mots d’Or de la Francophonie.

Le spectacle commence dans la salle pendant l'installation du public. Puis résonnent les cuivres et la batterie. La mise en scène installe un pseudo radio-crochet où un animateur sollicite les spectateurs en leur donnant pour indice quelques phrases en français, à charge pour lui -cher public- de traduire mentalement en anglais pour deviner le/la chanteuse qui est l'interprète habituel du morceau.

Il y a l'oeil du tigre (qui ne pleure pas  ... private joke aux amateurs de cuisine thaïe). Je reste autour de ville en ville (...) et je fais du très bon pain (cela reste culinaire) ... Je suis le un qui danse dans un rond ...Tu me donnes la fièvre ... Les jolies filles elles veulent s'amuser ...

La salle réussit plus ou moins vite mais en tout cas chacun joue le jeu et se triture les neurones. il n'y a rien à gagner, que du rire et ... des chansons. Les rires fusent de partout.

Une fois découvert le titre est interprété par quelques membres de la troupe. La soirée n'est pas pensé comme un récital mais plutôt comme un enchainement d'hommages théâtralisés et bien évidemment revisités. Chaque chanson prend une nouvelle tournure. Les spectateurs sont conquis.
Les artistes se mêlent parfois au public qui est mobilisé non stop. On pourrait venir plusieurs soirs sans se lasser.D'ailleurs on nous promet un rappel différent chaque jour.

Tout le monde était particulièrement en forme ce soir, pour la reprise (ils disent "viens-retour", que vous aurez compris comme la traduction de come-back) du spectacle qui fut un énorme succès la saison dernière, couronné par le Molière du Spectacle musical.

L'aventure commencée en 2001 n'a cessé de se développer. En  2009 beaucoup de festivals (Francofolies, Le Printemps de Bourges, Avignon...) les ont programmés et l'année suivante les Franglaises devenaient un spectacle complet et tournait un peu partout en France.

La direction de Bobino peut se réjouir. les spectateurs ont manifesté leur joie sans maltraiter les fauteuils. Ils sont restés raisonnables.

Il serait stupide de conclure sur le ton de l'ironie que les anglo-saxons construisent leur succès su des paroles infantiles. une chanson c'est aussi une mélodie, une tonalité, une manière faire vivre les paroles, une voix, une orchestration ... parfois aussi une chorégraphie particulière. Le charisme de l'artiste compte aussi pour beaucoup.
D'ailleurs nos voisins d'Outre Manche pourraient nous renvoyer le micro. Imaginez par exemple la traduction anglaise de J'ai demandé à la lune / Et le soleil ne le sait pas...

Les Franglaises ne sont pas un manifeste anti ceci ou pro cela. C'est du 100% spectacle. Excellent, divertissant et réjouissant. Précieux par les temps qui courent !

Les Franglaises, le Viens-retour
Bobino
14-20 rue de la Gaîté 75014 Paris
Métro : Gaîté (ligne 13) ou Edgar Quinet (Ligne 6)
Du 14 septembre 2016 au 14 janvier 2017
du mercredi au samedi à 21h
séance supplémentaire les samedis à 16h30
Locations 01 43 27 24 24

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés