mardi 24 avril 2012

Pain d'épices Mulot&Petitjean en accompagnement de poires au poivre de cassis


Les lecteurs du blog savent combien j'aime le pain d'épices. J'en fais souvent, alternant les recettes pour en varier le goût. Mais quand l'occasion m'est donnée de déguster le "vrai", celui de la célèbre maison dijonnaise Mulot&Petitjean installée sur la place Bossuet je ne boude pas mon plaisir.

On peut y acheter le pain d'épices au poids, mais aujourd'hui, j'ai choisi le pain aux 8 épices, selon une recette mise au point par Benoit Charvet du Relais Bernard Loiseau à Saulieu, toujours à la farine de froment. J'apprécie l'équilibre de ses choix : coriandre, cannelle, gingembre, clou de girofle, anis, fenouil, noix de muscade et poivre qui sont adoucis par le miel.

Certains associent le pain d'épices au foie gras ou au fromage de chèvre. J'ai servi celui-là avec des poires cuites dans un peu de sucre, arrosées de jus de citron pour conserver leur robe claire, et relevées de poivre de cassis. Oui, vous avez bien lu. Ce poivre est né une année de surproduction de baies de cassis dont les producteurs bourguignons ne savaient que faire. Elles furent finement broyées et employées alors pour épicer les gibiers. Mais ce poivre convient parfaitement aux desserts.

On le trouve, comme les spécialités Mulot&Petitjean, chez Bourgogne&Cie si on habite en banlieue sud. Sinon on peut toujours commander directement dans l'e-boutique de la célèbre maison fondée en 1796, toujours familiale depuis plus de deux cents ans, et respectueuse de la tradition des pains d'épices dijonnais. Première société labellisée "Entreprise du Patrimoine vivant" en Bourgogne dans le domaine de la gastronomie.

Mulot&Petitjean se caractérise en effet par une histoire et un patrimoine séculaires, ce qui n'est pas incompatible avec de belles capacités d’innovation. La nonette en est un exemple au moins aussi fort que le pain d'épices.

La maison réédite des visuels collectors, qui ornent des boites pour glisser les nonettes, ces bouchées de pain d’épice moelleuses fourrées à la confiture pour réveiller notre mémoire gourmande. Les dernières versions déclinent caramel, lemon curd et pomme-bergamote. Demeurent malgré tout les nonettes plus traditionnelles, à l'orange, à l'abricot (et à la verveine pour obtenir une saveur végétale), au cassis (et à la rose pour cette fois sentir une note florale), et à la framboise.

La boutique se remplit aussi de fantaisies de Pâques et de Noël en saison. La visite vaut le détour. On a toujours envie de gouter quelque chose de nouveau ... pourquoi pas le pain d'épices thé earl grey-essence de bergamote ou celui qui est enrichi de griottes. Ils m'ont tous deux poussée à opter pour le thé au lieu de mon habituel café au petit déjeuner.
Laurence LAMORY, Bourgogne & Cie
1 Grande Rue, 92350 LE PLESSIS ROBINSON
Tel 01.46.30.94.20, Mail : contact@bourgogne-et-compagnie.fr
Site de Mulot&Petitjean ici

2 commentaires:

Marie a dit…

Tu oublies de citer la fameuse Epicerie du goût 4 place Vaudémont à Nancy.... on y trouve le poivre de cassis, le pain d'épices M&P au moment des fêtes (avec cette année celui à la bergamote, signé Loiseau également), les moutardes de chez Fallot etc, etc.... ;-)

marie-claire a dit…

Tous les bons produits sont dans cette "fameuse" Epicerie dont il il faudrait que j'indique systématiquement les coordonnées ... J'y pense systématiquement pour les produits lorrains, moins pour les bourguignons, je l'avoue.

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)