mercredi 9 juillet 2014

Customiser des gâteaux parmi les grands classiques du patrimoine biscuitier français ... c'est possible

J'aime bien les défis. L'an dernier j'avais relevé celui de Biscuits & Gâteaux de France, me proposant d'imaginer quelque chose de "croustillant, moelleux ou fondant" avec un quatre-quarts ou des boudoirs.

J'avais fait avec les boudoirs un cheesecake au hareng et à la poire qui combinait les trois caractéristiques attendues.

Quant au quatre-quarts, il avait été transformé en moelleux aux agrumes, en l'occurrence des mandarines à la vodka, en association avec un lemon curd. (voir photos en fin d'article)

Cette fois cela va être votre tour de vous y mettre. Mais je ne me défile pas. J'ai bricolé quelques petites combinaisons en trois temps trois mouvements pour témoigner qu'on n'est pas obligé de faire sophistiqué.

S'y mettre en groupe booste souvent la créativité. Je me suis trouvée pour l'occasion avec Sandrine  du blog Gamon Girl et Gaëlle du blog Mademoiselle Bon Plan. Et voilà ce qui est sorti de notre petit atelier de customisation :
Vous avez jusqu'au 7 septembre pour proposer votre création gourmande à partir d'un biscuit ou d'un gâteau déjà existant puis publier votre recette sur la page Facebook de Biscuits & Gâteaux de France. Le déroulé de votre recette ne vous sera demandé que si vous êtes retenu parmi les gagnants.

Une soixantaine de Fabricants, certains leaders nationaux, d'autres PME régionales sont partenaires de cette opération. La liste est consultable sur leur site www.biscuitsgateaux.fr. Ils produisent les spécialités régionales que nous connaissons tous : petits-beurre nantais, biscuits roses de Reims, nonettes de Dijon, pain d'épices Reims, madeleines de Commercy, de Liverdun, de Dax ou ... Bijou, cannelés de Bordeaux… macarons de Nancy, Amiens, Montmorillon, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Émilion et Melun, chacune conservant jalousement sa recette. Comme vous le voyez, la richesse et la diversité du patrimoine biscuitier français est immense.

Les 5 recettes gagnantes seront dévoilées à l'occasion de la 4ème édition des Cités Merveilleuses. C'est un événement national qui aura lieu du 1er au 5 octobre prochains.

A cette occasion les fabriques se transformeront en autant de "Cités Merveilleuses" et je connais des adultes qui salivent déjà à l'idée d'y jouer les Charlie à l'instar du petit héros de la Chocolaterie de l'écrivain Roald Dahl. On pourra s'inscrire (gratuitement) dès la fin du mois d'août pour une visite en choisissant sur cette carte le fabriquant le plus proche de chez soi (dans la limite des places disponibles).

Si j'habitais Nantes j'adorerais assister au façonnage des petits-beurre à la machine que Jean-Romain Lefèvre-Utile a créé en 1846 avec leurs 4 oreilles et 48 dents et qu'il emballait dans des boîtes métalliques en fer-blanc permettant une conservation optimale du goût et de la texture. L'entreprise nantaise deviendra LU en 1883.

Je ne vois qu'un bémol : les visites commencent un mercredi et ... les enfants seront privés de sorties ce matin là puisque c'est désormais un jour d'école obligatoire sur tout le territoire. Gare à ceux qui sècheront les cours !
C'est sans doute ce qui m'a inspiré pour faire ce petit montage à partir de la Grande galette Saint-Michel qui existe depuis 1905.

Nous avions à notre disposition quelques ingrédients comme des graines de lin ou de sésame, de la pâte d'amandes, des abricots secs, un stylo pour écrire au cacao, de la confiture de fraises et du caramel.
J'ignore les critères que le jury appliquera mais je peux vous dire que le biscuit/gâteau préféré des français est plutôt moelleux, au chocolat (pas nécessairement entièrement au chocolat) et la forme  la plus citée est rectangulaire. Je n'ai pas pu résister avant de partir à "améliorer" la recette du Napolitain qui était le dessert préféré de mon enfance en le réhaussant de deux strates supplémentaires.

Enfin, comme annoncé plus haut, voici les deux réalisations de mai 2013 :
  

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)