lundi 14 mars 2016

Festival 100% à La Villette du 25 mars au 10 avril 2016

L'arrivée de Didier Fusillier à la Présidence du Parc de la Villette fait bouger les lignes. Il a voulu un festival résolument nouveau, contemporain, et surtout pluridisciplinaire. Son équipe a démarré ce projet en octobre dernier pour aboutir à un 100% sur trois semaines, investissant 5 lieux avec 18 spectacles et mobilisant plus de 150 artistes.

Danse, théâtre, cirque, art contemporain… ce sera une déferlante de spectacles, hip-hop, rencontres, installations, performances… Je vais commencer par le volet Expo qui est placé sous le commissariat de Charles Carcopino.

Il rassemble 25 artistes qui composent un parcours, sans contours, d'installations et de performances qui s'étend sur l'axe nord-sud du parc de La Villette. On y découvrira, un peu à la manière d'un explorateur, des oeuvres d'artistes internationaux, et des univers de créateurs qui jouent avec les frontières du rationnel, et puis des installations de jeunes artistes formés dans les plus importants centres d'art européens comme Le Fresnoy et la Rijksakademie d'Amsterdam. Et surtout, le spectateur sera invité à interagir avec les oeuvres.

L'accès est gratuit ... mais pour celui qui sera muni d’un billet spectacle du festival, ce qui incitera le visiteur à découvrir une performance chorégraphique, une pièce de théâtre, un spectacle de cirque ... ou plusieurs.

J'ai regardé le programme et je vais vous dire l'essentiel de ce que vous pourrez voir dans la Grande halle, le WIP, et la Folie L5. Je commencerai par la Grande Halle avec Ada, une balle de plus de trois mètres de diamètre, équipée de fusains qui marquent chacun de ses frottements sur les murs.
© Karina Smigla-Bobinski "Ada" - photo DR
Karina Smigla-Bobinski est une artiste allemande très prolifique jamais venue en France. Elle a cherché à créer une œuvre entre performance participative et grande fresque collective qui fait allusion aux premiers programmes informatiques.
"Light Machine (Music)" 2015
© Xavier Veilhan / ADAGP, Paris, 2016 Courtesy Galerie Perrotin © Claire Dorn
Xavier Veilhan est un des artistes les plus confirmés de l'expo. Il propose un dispositif constituant un mur de mille vingt-quatre ampoules représentant chacune un pixel. Cette Light Machine recréé une forme de narration d'un film fantomatiques, à la limite de l’abstraction, dont la perception varie avec la distance entre le spectateur et l'image.
Un autre artiste trentenaire, français lui aussi, et qui sera exposé au printemps au MOMA, Neil Beloufa a bénéficié ici d'une carte blanche pour travailler des sculptures de fer à béton, sur un logiciel 3D. On ne voit que les lignes, une sorte de croquis dans l’espace mais lorsqu'on s'approche l'abstraction devient réalité.

Le festival déborde largement de la Grande Halle en utilisant pour la première fois le sous-sol du WIP, situé au Nord du Parc, vers la Porte de la Villette. Géo Wyeth est un musicien et artiste qui mêle performance, installation et vidéos. Il est en résidence à la Rikjsakademie d’Amsterdam. Il assurera une performance le soir du vernissage, (le 25 mars 2016) qui sera une surprise combinant installations plastiques et poèmes dans un environnement créé par ses soins.
Projet Eva est un collectif québécois alliant performance, spectacle vivant participatif et art numérique. Nous sommes les fils et les filles de l'électricité (NSFFDE) impliquera énormément le public, à travers une sorte de mini-spectacle grâce à un dispositif qui permet de projeter des images sur le visage des spectateurs et d’enregistrer leurs voix, et par conséquent de les manipuler.

A mi-chemin entre le WIP et la Grande Halle, se trouve un bâtiment rouge vif au bord du canal, la Folie 5. Clémence Seilles, une toute jeune palestinienne, autant à l'aise dans le design que la performance, investira et habitera le lieu pendant un week-end. Il deviendra le théâtre de performances et de concerts improvisés entre studio d'enregistrement et salon où le public sera invité à jouer des instruments, certains chinés, certains de sa conception. Des bandes originales de films y seront recrées.
Robbert Weide appartient à la Rikjsakademie d’Amsterdam qui rassemble des artistes incroyables. Il conçoit les dispositifs à partir d'objets du quotidien comme par exemple une  grosse fourrure qui se gonfle, un paillasson trempé dans un bain de neige carbonique. Il en résulte des situations étranges, grotesques et spectaculaires. Trois de ses oeuvres seront présentées dans une sorte de petit théâtre d'objets.

Comme je l'écrivais en début d'article, plusieurs spectacles sont proposés parallèlement et leur billet donne accès aux expositions.

Le Nouveau Cirque du Vietnam est un coup de coeur.  Les artistes sont déjà venus il y a quatre ans à la Villette présenter leur première création, Làng Tôi, qui témoignait du quotidien d’un paisible village vietnamien. Pour ce nouveau chapitre, O Lang Pho montre à quel point cette sérénité a été ébranlée par la mutation de la société à travers des numéros de jonglage, d'équilibre, de contorsions et des acrobaties en allant jusqu'au hip-hop.
Accompagné par cinq musiciens, le Nouveau Cirque du Vietnam continue sa variation autour du bambou, tout en développant un nouvel agrès pour le moins étonnant : des paniers que la compagnie a fabriqué elle-même.

Presque en parallèle des expos allez voir 100% Courts pour découvrir l'univers de chorégraphes entre cinq et vingt minutes pour découvrir des chorégraphes. Par exemple le Duo - abstract (alliance créative canado-suédoise entre Emmanuelle Lê Phan et Elon Höglund) qui en 20 minutes de danse hip-hop conceptuelle avec Tentacle Tribe, témoignent d'influences de créatures terrestres avec une approche contemporaine.
100% Théâtre sera lui aussi source d'étonnement. Avec par exemple Horror que l'on peut comprendre comme un hommage au fantastique. C'est une pièce sur les excès de l'amour, qui nous entraîne dans l’illusion et l’humour noir. Jakop Ahlbom met en scène la représentation de nos plus grandes peurs avec humour et poésie, dans un monde irréel, horrifiant en nous promettant que chacun pourra s'y retrouver.
FESTIVAL 100%
Du 25 mars au 10 avril 2016 / La Villette
Grande Halle / Wip : Folie L5
les mardis et vendredis de 18 heures à minuit
les mercredis, jeudis et samedis de 14 heures à minuit
les dimanches de 14 à 20 heures. Fermé le lundi.

Le Nouveau Cirque du Vietnam est un coup de coeur.  Ce sera du 29 mars au 17 avril 2016 (Du mardi au samedi à 20h sauf les samedis 2 et 9 avril à 19h. Dimanche à 16h)

100% Courts  Duo - abstract avec Tentacle Tribe. Du 31 mars au 2 avril 2016 à 20h30

100% Théâtre HorrorDu 30 mars au 3 avril 2016. Mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 19h. Dimanche à 18 h

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés